Une excitante 3e ronde pour le CFO et le Réserve

Encore une fois, nous avons eu 32 valeureuses et valeureux guerriers qui sont venus croiser le fer au CEH mardi dernier. Sans plus tarder, voici vos faits saillants de la semaine.

Yves Filion à droite surprend André Bastien au Réserve et demeure invaincu!

Section Fermée (CFO 2024)

Trois duels du CFO se sont tenus mardi passé. La partie entre Lattafi-Latreille s’est jouée au Club d’Échecs d’Aylmer aujourd’hui (dimanche, le 14 avril). Étienne Latreille l’a emporté dans cette partie, mais je l’ai reçue trop tard pour l’analyser.

Sébastien Azar vs Michel Guimond : pour surprendre le Maître, Michel a adopté la défense moderne plutôt que sa fidèle française. Sébastien a répondu par la variante Suttles qui m’était inconnue. Comme d’habitude, Sébastien était en grande forme et il a joué un coup superbe au 11e coup :

11.Cxb5!! Michel a refusé le sacrifice en faisant le petit roque, mais Seb a rapidement gagné une pièce… et la partie. Quelle performance sans faille du Maître!

Michel Arsenault vs Anthony Massé-Garneau : dans cette partie, Michel a tout fait sauf gagner la partie. Et Dieu sait qu’il est passé proche à quelques reprises. Par exemple, il semble que 18.h3! aurait été un coup gagnant. Michel pouvait aussi jouer 19.Da6+ ou même 19.Dxe8+ et ça aurait été peu probable qu’Anthony puisse tenir de telles positions. Même dans la finale, les blancs ont eu quelques positions gagnantes. L’expert Arseneault a vraisemblablement manqué de finition, mais quel sauvetage d’Anthony pour aller chercher la nulle!

Francis Thompson vs Michel Desjardins : l’histoire du match se résume principalement à une belle préparation de ma part alors que Francis ne s’attendait évidemment pas que je joue la défense est-indienne. C’est intimidant quand ton adversaire te joue les 10 premiers coups théoriques en quelques secondes. On a alors l’impression de jouer contre une machine et non contre un humain. Il n’était donc pas surprenant que Francis flanche dans ma variation hyper-préparée. Un mauvais calcul de mon adversaire a été le point déclencheur de la partie.  

J’ai  vécu la situation opposée la semaine avant contre Maître Azar. En effet, j’avais tenté de le surprendre en jouant l’ouverture italienne en pensant qu’il serait complètement hors de son livre. Telle ne fut pas ma surprise de réaliser en pleine partie que Sébastien connaissait mieux l’italienne que votre humble serviteur. Psychologiquement, j’étais donc pratiquement battu même si j’ai tout de même joué avec l’énergie du désespoir 😉

Classement CFO:

Standings. Réserve: CFO (Grade/Age)
#NameIDRatingRd 1Rd 2Rd 3Rd 4Rd 5Total
1Azar Sébastien1076822107W4W2W8—7—33
2Desjardins Michel431651861W7L1W5—6—42
3Masse-Garneau Anthony1052601735W8L6D7—4—11.5
4Latreille Etienne1034692065L1W5—6—3—21
5Thompson Francis1099161765W6L4L2—8—71
6Lattafi Youcef1123221895L5W3—4—2—81
7Arsenault Michel424911885L2D8D3—1—51
8Guimond Michel266731857L3D7L1—5—60.5

Section Réserve

Nicolas Dupont-Mageau vs Patrick Scantland : 2 joueurs d’élite s’affrontaient dans un duel qui promettait d’être explosif. C’est toujours effrayant d’affronter la Grand Prix de Nicolas, mais Patrick adore ce genre de défis. Ça a été une très belle partie entre les deux alors que Nic a terminé le match avec un pourcentage d’efficacité de 91,3% et Patrick 85%! Voici le point saillant du match :

C’est vrai que les blancs ont 1 pion de plus, mais ce type d’avantage n’est pas si évident à concrétiser en raison de pièces majeures encore sur l’échiquier et le manque de protection des rois. Dans la seule erreur de sa partie, Pat a joué 28…De7? ce qui permettait aux blancs de gagner le pion c5 et la partie. À la défense de Patrick, il avait vraisemblablement un seul coup qui sauvait sa partie et qui lui donnait la chance de continuer le combat : 28…b5! Une autre grosse performance de Nicolas qui est le favori numéro un en ce moment du Réserve.

André Bastien vs Yves Filion : Yves est craint parmi plusieurs forts joueurs, car voyez-vous, Yves a la tendance à jouer ses meilleures parties… contre les meilleurs joueurs! Et mardi passé, c’est le joueur d’élite André Bastien qui y a goûté. C’est vrai qu’André n’a pas joué sa meilleure partie, tactiquement parlant. En effet, il a manqué plusieurs tactiques durant la partie comme le gain d’un pion au 12e coup s’il avait joué 12.Cxe5! Cela dit, ça ne diminue en rien la fantastique performance de notre cher Yves et je ne peux passer sous silence le fabuleux coup qu’il a joué au 33e coup :

33…Ff2!! C’est très rare que j’utilise le double point d’exclamation, mais c’est amplement mérité ici. André a tenté 34.Th2, mais a abandonné après 34…Fxa7. Quelle attaque du patriarche Filion!

Raphaël Gagné vs Daniel Raymond : j’ai regardé le bilan de la partie avant de regarder la partie proprement dite et j’ai été estomaqué par les pourcentages de précision des 2 joueurs : 87,8% pour Raphaël versus un incroyable 94,3 pour Daniel! Normalement, on ne perd pas une partie avec un pourcentage de 87,8% et j’étais donc très curieux de ce qui s’était passé. Deux erreurs ont coûté la partie à Raphaël : 18.c4? donnait un pion sans compensation en raison de la mauvaise position de la dame blanche et 20.Dxc4? donnait au moins une pièce. Le puissant Daniel Raymond n’a plus été inquiété par la suite dans cette superbe victoire sans équivoque!

Samuel Filion vs Achille Collin : comme Patrick Berthiaume, Achille a choisi la Pirc contre le dangereux Samuel. Même si Samuel a raté une qualité au 15e coup dans cette partie fermée, il a pris un avantage d’espace durant la partie et son attaque a été fort bien menée. Si vous êtes moindrement trop passif contre cette étoile montante qu’est le jeune Filion, il vous le fera payer chèrement sur l’échiquier 😉

Mathieu Laflamme vs Joshua Medeiros : Mathieu a eu une belle ouverture contre l’hollandaise de Joshua. Par contre, il a été un peu imprudent de laisser sa dame sur la même diagonale que le fou noir de Josh noir. D’ailleurs, sa poussée au centre était excellente et tout à fait appropriée. Mathieu a mal réagi et a dû donner du matériel et la partie du même coup. Regardez cette position intéressante :

Quelle était la seule façon que Mathieu ne perde pas de pièce? Il devait jouer 16.Fe3! Sur 16…e4, il aurait pu jouer 17.Cd4 et les blancs ne perdaient pas de matériel. Une fois que Mathieu ait joué 16.Fxh6?, Josh a joué l’excellent 16…e4! qui a mis fin à la partie assez rapidement. Encore une fois, toute qu’une performance de Joshua!

Learry Gagné vs Joel Lecorre : il y avait bien sûr une grosse différence de cote entre les deux joueurs mais franchement, ni Learry, ni Joel n’ont joué à la hauteur de leur talent. Joel m’a donné l’impression de ne rien risquer et de jouer passivement afin d’attendre les erreurs de Learry. Et comme Learry ne semblait pas en bonne forme échiquéenne, la stratégie a fonctionné. Heureusement pour Joel, Learry n’a pas échangé les pièces majeures en jouant : 22.Txe8+ Txe8 23.Te1. S’il l’avait fait, je vois difficilement comment Joel aurait pu l’emporter avec une structure symétrique et peu de matériel sur le jeu.

Marc Aubin vs Samuel Escalante-Leblond : Marc affrontait Samuel dans une partie espagnole et il aurait pu gagner un pion dans l’ouverture en jouant 9.cxb4! Cxb4 suivi de 10.Cxe5. Cependant, c’est plutôt lui qui a perdu un pion crucial après l’erreur 16.g4?  Le roi blanc s’est soudainement retrouvé sous les feux de l’ennemi et quand Marc a perdu sa dame, ce n’était qu’une question de temps qu’il abandonne ou qu’il se fasse mater.

Taras Matkovsky vs Laurent Bergeron Colin : dans une autre partie espagnole, Laurent a été beaucoup trop généreux avec son adversaire. En effet, il a donné un pion central au 6e coup, une qualité au 13e coup, puis une pièce au 22e coup. Taras n’en demandait pas tant et il n’a eu aucun mal de mettre fin à cette partie.

Olivier Villeneuve vs Patrick Berthiaume : j’étais bien content de voir que Patrick ait choisi la défense Pirc, une ouverture qu’on voit très peu souvent au club. Ce fut une partie haute en couleur où les 2 joueurs ont eu leurs chances de l’emporter. Par exemple après 29.Cge4? Patrick pouvait gagner une pièce tout simplement en jouant 29…Fxe4 30.Cxe4 Txe4. Ensuite, c’est Olivier qui a manqué une chance en or alors qu’il aurait pu jouer 30.Cxb5!+ qui gagnait une dame! Il y a eu encore quelques revirements, mais c’est finalement Olivier qui a pu mettre le grappin sur la victoire.

Maxime Berthiaume vs François PH Lapointe : une belle partie des 2 joueurs qui ont terminé avec un pourcentage de précision de plus de 80% selon chess.com. L’histoire du match, c’est le pion que Maxime a gagné au 11e coup. Il en a gagné un 2e au 24e coup et par la suite, il a été quasiment parfait. Très belle victoire de Maxime qui célèbre son retour au CEH.  

John O’Connor vs Loic Lemieux : John a eu une ouverture difficile puisqu’il a perdu un pion après seulement quelques coups. Pourtant, John aurait pratiquement pu mettre le match hors de portée de main en gagnant une pièce et une qualité avec 18.Cxd6! Après avoir manqué ce coup, Loic a été sans pitié et a gagné assez rapidement.

Onil Patry vs Vincent Perrier : avec un ordre de coups un peu étrange, Onil a joué l’ouverture de l’attaque est-indienne et il a eu une chance en or de gagner la partie. Regardez bien cette position :

Onil aurait pu jouer l’excellent 23.b3! et la tour noire en d7 serait tombée au combat. En effet, après 23.b3! Db5 24.c4! et la dame ne peut plus protéger sa tour. Étrangement, c’est Onil qui a donné  une tour quelques coups plus tard et ça a été un jeu d’enfant pour Vincent de terminer la partie. Très belle partie de sa part!

Michel Albert vs Paul Chénard : Paul n’a pas mal joué contre Michel. C’est plutôt celui-ci qui a joué une partie remarquable avec un pourcentage d’efficacité de 85%! Michel a joué une partie méthodique où il a joué plus énergiquement que son adversaire. Il a su causer des problèmes de structure dans la formation de pions de Paul et c’est de cette façon qu’il a commencé à gagner du matériel en allant chercher quelques pions. Il aurait pu gagner encore plus rapidement s’il avait joué la tactique 28.h6!+ qui gagnait la dame. La meilleure partie de Michel au club à ce jour?

Classement du Réserve:

Rang
#NameRatingRd 1Rd 2Rd 3Total
1Dupont-Mageau Nicolas1783W27W11W53
2Filion Yves1444W24W19W63
3Godbout Elliott1549W26W25H—2.5
4Medeiros Joshua1472H—W21W202.5
5Scantland Patrick1706W32W15L12
6Bastien André1736W30W16L22
7Arcand Pierre1175W17H—H—2
8Rioux Jocelyn1590H—W10H—2
9Marghetis Aris1765W28H—H—2
10Villeneuve Olivier1150W18L8W352
11Lecorre Joël1490W37L1W282
12Seguin Hubert1591W39H—H—2
13Trahan Benjamin1195H—W22H—2
14Jacques Olivier1397H—W34H—2
15Matkovsky Taras1339W29L5W242
16Perrier Vincent1462W36L6W312
17Raymond Daniel1733L7W33W252
18Filion Samuel1716L10W26W292
19Thibault Mario1624W38L2H—1.5
20Laflamme Mathieu1387H—W35L41.5
21Berthiaume Maxime1082H—L4W341.5
22Escalante-Leblond Samuel1506H—L13W361.5
23Lemieux Loicunr.H—U—W331.5
24Bergeron-Collin Laurentunr.L2W32L151
25GagnÉ Raphaël1271W31L3L171
26PichÉ Danielle922L3L18B—1
27Simard Paul1271L1H—H—1
28GagnÉ Learry1224L9W37L111
29Collin Achilleunr.L15W39L181
30Ballan Alexis1192L6H—H—1
31Patry Onilunr.L25W38L161
32Albert Michel1136L5L24W391
33O’Connor John1076H—L17L230.5
34Lapointe François Phunr.H—L14L210.5
35Berthiaume Patrick1578H—L20L100.5
36Aubin Marc866L16H—L220.5
37Deschênes Ryan911L11L28H—0.5
38DeschÊnes Stéphane1092L19L31H—0.5
39ChÉnard Paul982L12L29L320

Échequement vôtre, Michel Desjardins 🙂

Soirée exaltante lors de la 2e ronde du CFO et du Réserve

Nous avons eu l’une de nos plus grosses soirée de l’année puisqu’il y avait 20 affrontements en ce premier mardi d’avril. J’ai passé beaucoup de temps à analyser les parties du Réserve et comme j’ai eu une fin de semaine des plus occupées, j’ai manqué de temps pour l’analyse des 4 parties du CFO. Je suis vraiment désolé, amis du CFO, je ne vous oublierai pas la fin de semaine prochaine, promis.

Discussion amicale avant la ronde 2.

Voici le classement actuel du CFO alors que Sébastien est en tête avec une fiche parfaite de 2/2 :

CFO 2024
#NameIDRatingRd 1Rd 2Rd 3Rd 4Total
1Azar Sébastien1076822107W2W3—7—82
2Latreille Etienne1034692065L1W4—5—61
3Desjardins Michel431651861W8L1—4—51
4Thompson Francis1099161765W5L2—3—71
5Lattafi Youcef1123221895L4W6—2—31
6Masse-Garneau Anthony1052601735W7L5—8—21
7Guimond Michel266731857L6D8—1—40.5
8Arsenault Michel424911885L3D7—6—10.5

Réserve

Il y a eu 16 duels mardi passé dans le Réserve et voici les analyses des 15 parties que nous avons reçues :

Olivier Villeneuve vs Jocelyn Rioux : même si Jocelyn a joué un peu moins que dans les années précédentes, il a eu de bons résultats cette année et il tentait de poursuivre sur sa lancée contre Olivier. Celui-ci a opté pour la variante fantaisiste contre la Caro-Kann de Jocelyn. Les 2 joueurs ne devaient pas bien connaître cette variation, car il y a eu plusieurs erreurs dans l’ouverture. Olivier jouissait même d’une attaque gagnante alors qu’il aurait pu jouer le fameux sacrifice grec 13.Fxh7+!

De son côté, Jocelyn a manqué 19…Txe3! suivi de 20…Fxg5. Cela dit, son adversaire lui a permis de faire la même tactique le coup suivant et cette fois, Jocelyn a sauté sur l’occasion. Ensuite, il a gagné la qualité et a orchestré un beau mat au 28e coup. Sauf pour ce qui est de l’ouverture, une très belle partie de Jocelyn qui a fort bien joué tactiquement.

 Yves Filion vs Mario Thibault : bien sûr, mon ami Mario va s’en vouloir pour cette défaite alors qu’il pouvait gagner une pièce et sans doute la partie au 8e coup en jouant 8…Cb4! Cette ouverture d’Yves est particulièrement intéressante et j’ai été surpris que chess.com la classe dans le répertoire du gambit Smith-Morra alors que ce n’était même pas un gambit 😉 Il s’en est suivi une partie très dynamique avec des roques opposés et des attaques des 2 côtés de l’échiquier. J’aimerais attirer votre attention sur une position vraiment fascinante de la partie : 

Dans cette position, Mario aurait pu jouer 18…b4! Cela semble tout simplement donner un pion? Oh non! Regardez cette variante : 18…b4! 19.cxb4 Cxb4!! Si les blancs prennent le cavalier, ils se font mater en 4 coups : 18…b4! 19.cxb4 Cxb4!! 20.axb4? Da1+ 21.Rc2 Dxb2+ 22.Rd3 Db3+ 23.Cc3 Dxc3 mat. Dans le milieu de partie, Yves a été plus précis que son adversaire. J’ai beaucoup aimé son 25.Fb3! Une belle victoire de sa part!

Patrick Scantland vs Taras Matkovsky : les deux joueurs ont opté pour la défense indienne du roi, une ouverture généralement excitante puisque les blancs attaquent à l’aile dame et les noirs font de même, mais à l’aile roi. Patrick et Taras ont joué les 10 premiers coups théoriques et ça montrait bien le sérieux de l’affrontement. Les 2 joueurs ont vraiment eu leurs chances dans cette partie. Par exemple comme vous pouvez le voir dans le diagramme suivant, Taras a manqué un mat en 4 :

Plutôt que de jouer 33…Dd2? Il fallait jouer 33…Dxf2! 34.Txf2 Td1+ 35.Ce1Txe1+ 36.Tf1 Texf1 mat. Après cette chance ratée, c’est plutôt Patrick qui a repris son attaque et qui a joué avec précision alors que Taras a abandonné juste avant de se faire mater.

Vincent Perrier vs André Bastien : Vincent avait la très difficile tâche d’affronter l’un des grands favoris du tournoi, André Bastien. Les joueurs ont opté pour une ouverture un peu étrange, spécialement après 4…Fd6?! Ensuite, ce fut une belle bataille bien qu’André ait mieux joué le milieu de partie que son adversaire. En effet, André a mieux manœuvré dans son attaque et quand il gagna la qualité au 22e coup, il fila assez aisément vers la victoire. En fait, Vincent a tenté un dernier piège en jouant 28.Cg3 :

Vincent menaçait 29.Cf5+ qui aurait gagné la dame. André a tout vu et a joué l’excellent 29…Rh7!

Danielle Piché vs  Samuel Filion : il y avait une différence gargantuesque de presque 800 points de cote entre les deux joueurs; Danielle était donc la grande négligée contre notre étoile montante, Samuel Filion. Pourtant, Danielle s’est battue farouchement alors qu’elle a terminé le match avec un pourcentage d’efficacité de 76,8% sur chess.com, l’un de ses meilleurs depuis qu’elle joue au CEH! Mais contre le puissant Samuel, ce ne fut pas assez. Celui-ci termina la partie avec un mat au 37e coup.

Joel Lecorre vs Nicolas Dupont-Mageau : les 2 compétiteurs ont joué toute une partie! D’ailleurs, je vous mets en garde contre les évaluations de chess.com qui contiennent beaucoup d’erreurs. À certains moments, chess.com concluait qu’un joueur avait fait une erreur alors que c’était le 2e meilleur coup et parfois même le meilleur coup selon mon puissant ordinateur et logiciel.

Je croyais que Nicolas avait quitté la théorie contre le très dangereux gambit Smith-Morra de Joel. En fait, la variante 5…Fb4 qu’il a jouée était bien une variante théorique et je suis de nouveau vraiment impressionné par la qualité de jeu de cette partie. Joel a tout fait pour annuler contre le joueur d’élite, Dupont-Mageau. Il a seulement manqué de finition alors qu’il pouvait regagner le pion perdu en jouant 24.Cc8+ avec une meilleure finale ou encore, il pouvait prendre le cavalier noir en e8 (24.Cxe8) et avec des fous de couleur opposée, Nicolas n’aurait probablement jamais pu profiter de son pion supplémentaire. Cela dit, Nicolas a fini cette partie en force et il trône en première place avec 4 autres adversaires dont le surprenant Elliot Godbout!

Daniel Raymond vs John O’Connor : malgré son erreur de parcours de la semaine précédente, Daniel reste le grand favori du Réserve, l’ayant déjà gagné 2 fois par le passé. En fait, il en aurait probablement gagné encore plus s’il ne s’était pas classé aussi souvent pour le championnat. Je vous rappelle que Daniel a manqué le championnat par 2 maigres points de cote cette année. John faisait donc face à un formidable adversaire et il a choisi une variante que je n’avais jamais vue contre l’espagnole : la défense Cozio avec Cge7. John a joué une partie solide, mais sans doute un peu trop passive. Il tentait d’échanger du matériel et de se défendre du mieux qu’il pouvait.

Après avoir gagné une pièce dans une forte attaque, Daniel a terminé avec un bien joli mat comme on peut le voir dans cette position :

Les mats de cavalier sont toujours impressionnants 😉

Ryan Deschênes vs Learry Gagné : je vous ai écrit récemment que Learry jouait très bien. J’ai vraiment l’impression qu’il a fait des progrès remarquables dans les derniers mois. Contre Ryan Deschênes, il a été intraitable puisqu’il a gagné une pièce dans l’ouverture et la partie quelques coups plus tard. Performance inspirée de Learry!

Patrick Berthiaume vs Mathieu Laflamme : quel plaisir de revoir Patrick Berthiaume au club! Si tu lis ces lignes, Patrick, dis à ton père que je m’ennuie de lui 🙂 Patrick devait affronter Mathieu Laflamme, un joueur qui s’est beaucoup amélioré durant l’année. L’ouverture a commencé comme une anglaise (1.c4), puis la partie est devenue une slave pour finalement transposer dans une Grunfeld. Vous me suivez toujours? Patrick jouait bien pour son retour au club (il a terminé avec un pourcentage de précision de 81,4%), mais il est tombé dans un piège de Mathieu comme on peut le voir dans le diagramme suivant : (20…c5?).

20…c5 était une erreur, mais en même temps un joli piège. Patrick pouvait jouer tout simplement 21.Tab1 et il aurait été en contrôle de la partie. En effet, si Mathieu avait tenté 21…cxd4? Il se serait fait mater rapidement par 21.Tab1 cxd4? 22.Dxc8 Txc8 23.Txc8+ Ff8 24.Fh6 et le mat est imparable. Mathieu a profité de 21.dxc5? pour gagner la qualité (21…Fxa1) et son attaque a été irrésistible par la suite.

François Lapointe vs Olivier Jacques : Olivier a été moins actif au CEH que par le passé et c’est bien dommage, car j’aime revoir ses parties. Et ce fut une partie des plus intéressantes! En effet,  Olivier a perdu une pièce pour 2 pions et il a dû se battre intensément durant la partie pour ne pas baisser pavillon. Toujours est-il que François va s’en vouloir puisqu’il aurait pu mettre fin à la partie grâce à certaines tactiques. Par exemple au 26e coup, il aurait pu gagner l’équivalent d’une tour en jouant 26.Txd8+ Dxd8 27.Tc8 et la dame noir aurait quitté le jeu. Au 38e coup, 38.Fc4! aurait été gagnant pour François. Olivier a aussi raté un mat en 1 au 42e coup.

Enfin, François a dû donner une pièce pour ne pas se faire mater et ça a été relativement facile pour Olivier de mettre un terme à cette partie chaudement disputée.

Samuel Escalante-Leblond vs Benjamin Trahan : les 2 joueurs ont opté pour l’ouverture italienne des 4 cavaliers. Samuel a eu des positions dominantes dans cette partie. Il a peut-être mal compris le contrôle total qu’il avait de la colonne « f ». S’il avait rapidement triplé ses 3 pièces majeures sur cette colonne, je vois mal comment Benjamin aurait pu se défendre à long terme. De toute façon, tout allait bien pour Samuel jusqu’à ce qu’il fasse une grosse bourde qui lui fit perdre son avantage gagnant. Regardez la position suivante :

Samuel devait être en confiance dans cette partie, mais baissa la garde en jouant le malencontreux 31.Ta6?? Et comme Benjamin a travaillé ses compétences tactiques récemment en faisant par exemple des sprints de problèmes survie sur chess.com, je ne suis pas surpris qu’il trouva la très belle double attaque 31…Fb5! Mais est-ce que Samuel a abandonné la partie trop vite? Je crois bien que oui 😉

Il a dû penser qu’il perdait une tour, mais en fait, il perdait « seulement » une qualité en jouant 32.Tff6! Ce coup m’est sauté aux yeux avant même de le mettre sur mon logiciel. Voici une suite possible : 32.Tff6 Fxa6 (32…bxa3!) 33.Txf6 bxa3 et malgré la qualité, les noirs ont seulement un très maigre avantage de (-0,17). Regardez toujours toutes les possibilités avant de hisser le drapeau blanc. Je vous rappelle cette fameuse citation de Tartakover : « le gagnant d’une partie est celui qui fait l’avant-dernière erreur ».

Joshua Medeiros vs Maxime Berthiaume : le retour de Maxime Berthiaume au club m’a fait bien plaisir! Malheureusement pour Maxime, il devait affronter le dangereux Joshua Medeiros qui a choisi la tranquille variation d’échange de la française. Maxime ne semblait pas trop rouillé dans l’ouverture alors qu’il a très bien fait en choisissant la même variante solide que celle de mon ami Joel Lecorre (Ce7, 0-0 et Ff5).

Cela dit, Maxime a trop poussé ses pions (spécialement ceux devant son roque) en gardant ses pièces quelque peu passives. Joshua est sauté sur l’occasion en prenant possession de la colonne « e » et après une belle manœuvre, son adversaire a abandonné avant de perdre une pièce. Une partie très bien menée par Joshua.

Raphael Gagné vs Elliot Godbout : Raphael avait la dure tâche d’affronter l’un des joueurs les plus hauts cotés de la section 60/30 cette année, Elliot Godbout avec sa belle cote de 1549! Raphael a eu ses chances alors qu’il a raté le gain d’un pion au 12e coup (12.Cb5! Dc6 13.Txh7). Les 2 adversaires ont fait une rapide transition vers la finale et il y a eu plusieurs erreurs de part et d’autre. Raphael a négligé la protection de son cavalier et lorsqu’Elliot a coincé celui-ci, c’était seulement une question de temps avant que Raphaël rende les armes avec une pièce de moins.

Laurent Bergeron Collin vs Michel Albert : Contre la française de Michel, Laurent a opté pour la variante Horwitz attaque (1.e4 e6 2.b3), une ouverture rarement jouée au club. Si ma mémoire est bonne, c’était une ouverture prisée par notre bon ami dont on s’ennuie beaucoup, Gilles Jobin. Et après les 5 premiers coups des 2 joueurs, c’est devenu le gambit Papa-Ticula selon chess.com, ha ha! Au 14e coup, Michel a donné une tour sur un plateau d’argent et n’a jamais pu récupérer d’un tel désavantage matériel durant la partie.

Achille Collin vs Paul Chénard : Je crois que nous comptons quelques nouveaux venus au club dans les dernières semaines dont Achille Collin qui a joué une très belle partie avec un ronflant pourcentage de 92,8% de précision! Il faut mentionner que Paul lui a rendu la vie facile puisqu’il a donné une pièce au 10e coup. Paul n’avait pas vu que sur 10…Cg4+, son cavalier était attaqué par le pion h3? Une erreur de concentration? Une mauvaise soirée au bureau? Je vous ai mentionné la semaine passée que Paul avait joué l’une de ses meilleures parties de l’année? La constance aux échecs est sans doute l’une des compétences les plus difficiles à acquérir.

#NameRatingRd 1Rd 2Total
1Filion Yves1444W19W182
2Dupont-Mageau Nicolas1783W26W172
3Bastien André1736W27W162
4Scantland Patrick1706W35W142
5Godbout Elliott1549W34W152
6Arcand Pierre1175W21H—1.5
7Marghetis Aris1765W22H—1.5
8Seguin Hubert1591W36H—1.5
9Rioux Jocelyn1590H—W201.5
10Laflamme Mathieu1387H—W301.5
11Trahan Benjamin1195H—W311.5
12Medeiros Joshua1472H—W281.5
13Jacques Olivier1397H—W291.5
14Matkovsky Taras1339W23L41
15GagnÉ Raphaël1271W24L51
16Perrier Vincent1462W33L31
17Lecorre Joël1490W38L21
18Thibault Mario1624W37L11
19Bergeron-Collin Laurentunr.L1W351
20Villeneuve Olivier1150W25L91
21Raymond Daniel1733L6W321
22GagnÉ Learry1224L7W381
23Collin Achilleunr.L14W361
24Patry Onilunr.L15W371
25Filion Samuel1716L20W341
26Simard Paul1271L2H—0.5
27Ballan Alexis1192L3H—0.5
28Berthiaume Maxime1082H—L120.5
29Lapointe François Phunr.H—L130.5
30Berthiaume Patrick1578H—L100.5
31Escalante-Leblond Samuel1506H—L110.5
32O’Connor John1076H—L210.5
33Aubin Marc866L16H—0.5
34PichÉ Danielle922L5L250
35Albert Michel1136L4L190
36ChÉnard Paul982L8L230
37DeschÊnes Stéphane1092L18L240
38Deschênes Ryan911L17L220

Échequement vôtre, Michel Desjardins 🙂

Le CFO et le Réserve démarrent en trombe

La période la plus excitante de l’année se déroule au CEH alors que le Championnat de l’Outaouais ainsi que le championnat Réserve prennent place au 120 Charlevoix à Gatineau. Le tournoi a commencé en force avec quelques parties explosives. Voici vos faits saillants de mardi passé!

Partie chaudement disputée entre Pierre Arcand (blancs) et Daniel Raymond dans le Réserve.

Le championnat de l’Outaouais

Dans le tournoi fermé, il n’y a eu aucune nulle alors que les 4 parties se sont terminées d’une façon décisive. Je tiens à vous informer qu’au courant de la fin de semaine, nous allons publier le tableau avec les résultats à jour du championnat.

Sébastien Azar vs Étienne Latreille : On a eu droit à un duel de titans sur le premier échiquier et j’avais bien hâte de suivre cet affrontement.  Le Maître Azar joue presque toujours 1.e4 comme premier coup. Mais Surprise! il a joué 1.d4 dans une préparation contre la slave Chebanenko d’Étienne. Malgré la préparation de Seb, le champion a joué une belle ouverture et on avait un milieu de partie plutôt équilibré. À mon humble avis, le moment-clé de la partie est arrivé au 25e coup comme on peut le voir dans cette position :

Plutôt que de prendre le pion « b », Étienne a tenté 25…Tc8?! sur quoi Sébastien a répliqué par le très bon 26.Tc1. Au lieu d’admettre leur erreur (Étienne aurait dû jouer 26…Tcb8 et aller chercher le pion en b2), les noirs ont joué 26…Txc1? et après 27.Fxc1, le pion b2 était bien protégé et le Maître a gagné sans trop de problèmes avec ses 2 pions de plus.

Francis Thompson vs Youcef Lattafi : Youcef a très bien réagi à l’ouverture de Francis. Il a même pris possession de la colonne « b » où il a pu tripler ses pièces majeures. Le problème, c’est que malgré cette totale domination sur la colonne « b », les noirs n’avaient pas d’accès pour leurs tours. Francis en a alors profité pour aller chercher du contrejeu sur l’aile roi grâce à quelques très bons coups comme 25.f4! Même si celui-ci s’est un peu égaré dans son attaque en voulant trop dominer les cases blanches, Youcef a été incapable de revenir dans la partie alors qu’il a manqué l’excellent 30…Db3! Finalement, Francis a mis le match hors de portée quand il a joué le joli coup tactique 32.Tb2! comme on peut le voir dans ce diagramme :    

Michel Arsenault vs Michel Desjardins : je vous ai écrit à plusieurs reprises comment l’anglaise de Michel Arsenault est d’une solidité à toute épreuve. Comme je lui ai joué un grand nombre des variantes connues, ça devient presque impossible pour moi de le surprendre. De plus, ma variante préférée est aussi jouée par Maître Azar et le champion Latreille. Je n’avais donc pas beaucoup d’espoir concernant ce duel et je m’attendais à une nulle.

Soudainement, Michel a commencé à jouer très énergiquement alors qu’on s’est retrouvés dans un milieu de partie super tactique. Très franchement, cette partie aurait pu aller d’un bord comme de l’autre. En effet après mon malheureux 31…Cf4? Michel aurait été en parfait contrôle s’il avait joué 32.Fg4! Il a répliqué à mon erreur par une erreur en jouant 32.Txf4? ce qui donnait une pièce et la partie. Pour une rare fois, la chance a été de mon côté 😉

Michel Guimond vs Anthony Massé-Garneau : quelques jours avant la partie, Anthony nous a écrit ce commentaire sur un fil de discussion Facebook et je paraphrase quelque peu : « Je ne connais pas aussi bien cette ouverture que Michel,  mais je vais jouer à double tranchant et on verra ce que ça donne ». Avec une telle attitude, Antho était prêt contre le dangereux tacticien, Michel Guimond. Celui-ci a tenté un menaçant sacrifice au 15e coup en jouant 15.Fxb5, mais le sacrifice ne fonctionnait pas, encore fallait-il qu’Anthony se défende à la perfection. Voici l’un de ces moments-clés :

Michel vient de jouer l’effrayant 18.Txd6 et si les noirs avaient joué 18…Fxd6? les blancs auraient repris les commandes de la partie avec 19.Dxf6+. Anthony a plutôt joué l’excellent coup défensif 18…Cf7! Par la suite, il a vogué assez aisément vers la victoire.

Le tournoi Réserve

Je vous avais écrit que je ferais un petit texte sur les favoris du tournoi Réserve. Toutes mes excuses, j’ai manqué un peu de temps et de toute façon, deux de mes favoris ont perdu leur premier match 😉 Voici ce qui s’est passé en ce mardi le 26 mars :

Nicolas Dupont-Mageau vs Paul Simard : Paul avait la lourde tâche d’affronter la formidable attaque Grand Prix de Nicolas. Malheureusement pour Paul, il a perdu une pièce dans un vieux piège d’ouverture comme on peut le voir dans le diagramme suivant :

Après 7.g4! Fg6 8.f5, le fou noir est piégé et la partie était maintenant sans issue pour les noirs.

 Pierre Arcand vs Daniel Raymond : ça m’est arrivé et c’est arrivé à la plupart des joueurs d’échecs : affronter un joueur beaucoup moins coté qui joue la meilleure partie de sa vie ou presque? C’est toujours un choc de perdre ainsi et ça n’a sûrement pas été facile pour Daniel. À sa défense, Pierre Arcand, tel un Shirov ou un Kasparov, s’est déchainé sur l’échiquier en jouant super solidement en plus de trouver de belles tactiques dont la dernière qui a été gagnante. Quelle performance de Pierre qui a terminé la partie avec un pourcentage de précision de 90,4% Remarquable!

Michel Albert vs Patrick Scantland : il y avait une très grande différence de cote entre les 2 joueurs et Michel voulait essayer de bien faire contre le joueur élite, Patrick Scantland. Michel a essayé son système de Londres et la partie était assez égale après 11 coups. Par contre, il a permis à son adversaire de pousser son pion en e4 et au 14e coup, il a joué le malheureux 14.f4? qui donnait une pièce à son adversaire. Pat a été sans pitié après coup.

Samuel Filion vs Olivier Villeneuve : normalement, Samuel adopte la variante d’échange contre l’ouverture française, mais mardi passé, il a voulu jouer une variante plus entreprenante, la variante de l’avance. Je me souviens d’avoir lu, dans un bouquin du GM Nigel Short, que la variante de l’avance était probablement la plus complexe dans la française. Plus complexe que la Winawer? Toujours est-il que Samuel ne connaissait pas très bien les plans de cette ouverture. Par exemple, il a donné son merveilleux fou d’attaque en jouant le fautif 16.Fxg6?  En plus, Olivier semblait bien plus fort que sa cote alors qu’il a bien profité des erreurs de son adversaire pour finalement s’imposer. Quelle surprise d’Olivier! J’ai hâte d’en voir plus de ce joueur 🙂

Learry Gagné vs Aris Marghetis : Dans cet affrontement, Learry affrontait le joueur d’élite, Aris Marghetis. Dernièrement, Learry m’impressionne beaucoup par la solidité de son jeu. Il avait évidemment fort à faire contre la scandinave d’Aris, mais il a encore une fois bien fait. En effet, ça a été un milieu de partie assez équilibrée puisque Learry avait un pion de moins, mais un avantage de développement. Il a même pu reprendre ce pion. Cependant, le jeu en finale d’Aris était trop fort pour Learry et celui-ci a dû rendre les armes.

Mario Thibault vs Stéphane Deschesne : contre Mario, Stéphane a choisi l’ouverture de la scandinave. J’ai été un peu surpris qu’il enferme son fou de case blanche en jouant 4…e6?! Il a fait de même au 16e coup en jouant 16…c6?! La conséquence de tout ça, c’est que Mario jouait pratiquement avec une pièce de plus. Stéphane s’est battu énergiquement et a trouvé quelques beaux coups défensifs. Ce ne fut pas assez contre un fort joueur comme Mario Thibault alors que celui-ci a mis beaucoup de pression sur son adversaire. Il a gagné une qualité et n’a plus été inquiété par la suite.

Ryan Deschènes vs Joel Lecorre : dans un autre duel d’apparence inégale, Ryan s’est bien battu et il aurait même pu gagner une pièce s’il avait joué 16.Ch4! plutôt que 16.Tfc1? Par la suite, Joel a été intraitable alors qu’il n’a laissé aucune chance à son adversaire. Il a mis le match hors de portée avec cette tactique que Ryan n’oubliera pas comme on peut le voir dans le diagramme suivant :

Joel a bien sûr joué 19…Fxh2+ 20.Rxh2 Dxd3 et la dame blanche est tombée au combat.

Paul Chénard vs Hubert Séguin : malgré la défaite, je trouve que c’était l’une des meilleures parties de Paul. Dans une partie de roques opposés, il s’est vraiment bien battu et il a même eu une chance en or au 18e coup qui mérite un diagramme :

Hubert vient de prendre le fou blanc adverse en jouant 17…Fxe4. Son raisonnement était probablement qu’il croyait que la reprise en e4 était forcée, car le fou en e4 attaque maintenant le cavalier en f3, puis les 2 tours par la suite. Hubert a manqué le coup intermédiaire 18.Fxd8! qui attaque la dame.  Il aurait même été obligé de trouver l’excellent 18…Fc6!! Pour ne pas perdre la partie. Malgré un milieu de partie équilibré, Hubert a commencé à mettre beaucoup de pression sur le roque adverse. Son attaque a été irrésistible et Paul a finalement flanché.

Laurent Bergeron Colin vs Yves Filion : Laurent a opté pour une variante peu connue contre la française d’Yves, la variante Steiner. J’ai bien aimé comment Laurent a orchestré son attaque à l’aile roi. Il a certainement manqué 14.f4! qui aurait causé encore plus de problèmes à Yves. Quand celui-ci a réussi à mettre son roi en sécurité avec le grand roque, il a gagné un autre pion grâce à son très bon coup 21…e4! Par la suite, Yves a été presque intouchable et il s’est mérité une belle victoire!

Elliot Godbout vs Danielle Piché : il me semble que ça faisait un certain temps que je n’avais pas vu une partie lente d’Elliott avec sa belle cote de 1549. Et bien, il ne m’a pas déçu puisqu’il a été quasi-parfait contre Danielle alors qu’il a terminé avec un pourcentage de précision de 96,2%, wow! La pauvre Danielle a été emportée par la tempête Godbout même si elle n’avait pas mal fait dans l’ouverture. En fait, l’erreur cruciale est survenue lorsqu’elle a joué 14…De7? Plutôt que 14…Fe7. Après 15.c5, Elliott gagnait une pièce… et la partie quelques coups plus tard.

Vincent Perrier vs Marc Aubin : Vincent a joué l’ouverture Ponziani contre Marc. Ce dernier ne devait pas connaître cette ouverture qui est rarement jouée au club et il a rapidement perdu une pièce au 6e coup. Par la suite, sa position s’est dégradée rapidement et Vincent s’est imposé de belle façon en terminant le match avec un merveilleux pourcentage de précision de 95,4%!

Le classement de la section Réserve est le suivant après la Ronde 1

Bd#ResWhite#ResBlack
511Dupont-Mageau Nicolas (1783)150Simard Paul (1271)
6160GagnÉ Learry (1224)21Marghetis Aris (1765)
731Bastien André (1736)170Ballan Alexis (1192)
8181Arcand Pierre (1175)40Raymond Daniel (1733)
950Filion Samuel (1716)191Villeneuve Olivier (1150)
10200Albert Michel (1136)61Scantland Patrick (1706)
1171Thibault Mario (1624)210Deschènes Stéphane (1092)
12220ChÉnard Paul ( 982)81Seguin Hubert (1591)
1391Godbout Elliott (1549)230Piché Danielle ( 922)
14240Deschênes Ryan ( 911)101Lecorre Joël (1490)
15111Perrier Vincent (1462)250Aubin Marc ( 866)
16260Bergeron-Collin Laurent (unr.)121Filion Yves (1444)
17131Matkovsky Taras (1339)270Collin Achille (unr.)
18280Patry Onil (unr.)141GagnÉ Raphaël (1271)

Échequement vôtre, Michel Desjardins 🙂


Conseil
d'administration
2023-2024

Hubert Séguin, président
Paul Simard, trésorier
Joël Lecorre, secrétaire
Pierre Arcand
Michel Desjardins
Nicolas Dupont-Mageau
Yves Filion

Merci à nos
partenaires

villeGatineau

Suzanne Tremblay

mackinnon

optimiste

Articles