Archive pour la catégorie ‘2012’

Tournoi « Opération Nez Rouge »

La tradition se continue au Cercle d’Échecs de Hull et le Tournoi Opération Nez Rouge qui en était à sa neuvième édition attire un bon nombre de joueurs qui espèrent terminer leur année échiquéenne de belle façon. Il s’agit d’un tournoi de parties lentes de cinq rondes, le système fluide1 est en vigueur et la cadence régulière du Cercle, soit 1h15m/30 coups + 20 m/partie et ajout de 30 secondes à partir du premier coup, s’applique.

Dans la section A ou Élite, les gros canons Guimond, Groleau, Gagnon, Rose et Desjardins partent favoris. Mais la particularité du système fluide fait en sorte qu’il amène au fil des rondes de nouveaux joueurs qui graduent de la section B et ces distingués élus arrivent motivés et heureux de venir se frotter au gratin échiquéen de l’Outaouais. C’est ce qui explique la présence des Lavergne, Danilov et Morel dans la cour des grands et ces derniers y ont connu beaucoup de succès. Ils ont bouleversé les statistiques et déjoué les probabilités en s’imposant ou en tenant tête à la plupart de leurs adversaires. Seul Michel Desjardins a résisté à la nouvelle vague et il partage, en compagnie du joueur de l’heure Patrick Scantland et du surprenant Daniel Lavergne, les honneurs de la première place. Un des grands favoris Michel Guimond, qui était si près de son certificat d’Expert, devra se ressaisir en 2013 pour décrocher son convoité diplôme. Ses incroyables acrobaties sur l’échiquier n’ont pas suffies, il a perdu pied à quelques occasions et il devra retourner sur les planches pour peaufiner son numéro-fétiche. Nous lui souhaitons de retrouver sa recette gagnante!

Dans la section B, Denis Lemieux a connu beaucoup de succès et termine fin seul en tête avec un gros 4 en 5. Il devance Joël Lecorre et Yves Arsenault par un demi-point. Ce dernier s’est mérité le prix de la victoire la plus rapide en 2012. Pendant que tous les joueurs débutaient leur cinquième ronde et réfléchissaient au choix de leur ouverture, Yves y allait d’un foudroyant KO Technique. Son percutant uppercut Dame h5!! au sixième coup blanc couche abruptement au tapis le Roi de son adversaire. Yves se croyait sans doute dans un tournoi appelé «Opération Yeux Rouges»!

À souligner la présence du vétéran Daniel Potvin qui a fait un retour en compétition après plus de vingt cinq ans d’absence et qui sera régulièrement parmi nous dans la prochaine année; de même que celle de nos deux anciens champions Junior, Alexandre MacIsaac et Ivan Rainey, en congé étudiant du temps des Fêtes et qui nous ont payé une petite visite en venant se disputer une partie amicale durant la dernière ronde du tournoi.

Un joyeux temps des Fêtes à tous!

Marcel Laurin,
directeur du Tournoi Opération Nez Rouge
président de la Ligue d’Échecs de l’Outaouais

1 Pour connaître les spécificités du système fluide, cliquez ici.

Rondes 1 à 5 (PGN)

Choisissez une partie :
Echiquier Merida 36

SEMI-RAP DE NOVEMBRE: DANILOV L’EMPORTE !

Dr Alex Danilov

Dr Alex Danilov

Ce tournoi de 4 rondes du 13 novembre à la cadence semi-rapide de 20 minutes et 5 secondes d’ajout fait partie du calendrier du CEH mais a eu lieu exceptionnellement au Club d’Échecs de Gatineau, dû à des rénovations en cours au Chalet du Parc Fontaine. Cela n’a pas empêché quelques 22 joueurs de se présenter au CEG et de passer cette belle soirée d’automne à s’affronter sur l’échiquier.

Plusieurs géants belligérants n’en demandaient pas plus et avaient dans leur mire les favoris Michel Guimond et Richard Rose. On retrouvait aussi sur ce champ de bataille les dangereux Benoit Dagenais, Daniel Lavergne, Gilles G. Jobin, Alex Danilov, Daniel Raymond, Joseph Morel et aussi Mattieu Libersan, tous des gars susceptibles de faire beaucoup de dégât.

Et c’est ce qui est arrivé ! Au finish, c’est Alex Danilov qui l’emporte avec  un beau 4 en 4. Il devance par un gros point les quatre adversaires suivants :  Richard Rose, Gilles G. Jobin, Daniel Lavergne et Daniel Raymond. Le favori Guimond a passé une soirée difficile et n’a pu venir à bout de Joseph Morel et Daniel Lavergne qui l’ont défait. Yves Arsenault a eu un départ fracassant en l’emportant aux dépens de Mattieu Libersan et de Benoit Dagenais. Ce dernier s’est frotté au jeune Étienne Latreille en première ronde qui lui a soutiré une nulle.

Mais parlons donc de notre gagnant. Le septuagénaire Dr Alex Danilov, issu d’une famille de joueurs d’échecs. Né en Yougoslavie, il apprend très jeune à jouer aux échecs. Son père, le Dr George Danilov est candidat-maître dans son pays et un de ses faits d’armes est une partie nulle contre le Champion du Monde Alexandre Alekhine en simultanée. La jeune famille déménage au Canada après la Deuxième Guerre mondiale et s’installe dans les Maritimes. Son père devient le Champion des Maritimes et plus tard, ils aménageront à Kingston, Ontario. Papa Danilov deviendra le Champion de Kingston, ville prolifique pour les échecs et à proximité d’Ottawa, où ont lieu les plus importants tournois. Les années passent et Alex obtient son doctorat en physique. S’installant définitivement à Ottawa, il a comme principale passion de jouer aux échecs et il évolue régulièrement au RA Chess Club.

C’est là que je l’ai rencontré et affronté pour la première fois au début des années 80. Devenu expert FCE, son style de jeu s’apparente à celui de Korchnoi. Il a des nerfs d’acier et son sang-froid lui permet d’exceller lorsque la partie est chaudement disputée. Il est comme un renard subtil qui trouve toujours moyen d’arriver à ses fins. Son jeu positionnel solide lui permet de se sortir de tous les pièges et sa finesse de se défendre de manière agressive et futée. Il a beaucoup de flair et ce n’est pas de tout repos de l’affronter. Son point fort est de toujours trouver moyen d’obtenir du contre-jeu et ses parties sont rarement ternes, mais plutôt très enlevantes. Jouer contre Alex est une expérience enrichissante. Il travaille toujours fort, il est excellent dans toutes les phases du jeu; il a du doigté et il est au meilleur de sa forme dans les positions ambiguës. C’est un grand passionné toujours inspiré !

Voici quelques-unes de ses parties jouées récemment au RA Chess Club d’Ottawa.

Echiquier Merida 36

LUTTE SERRÉE AU TOURNOI SERVICE DES LOISIRS

Depuis plus de trente ans, le Cercle d’Échecs de Hull a pignon sur rue au Chalet du Parc Fontaine, tremplin de nombreuses activités de toutes sortes et qui remplit bien son rôle d’offrir aux Gatinois une panoplie de loisirs intéressants à prix abordable. Pour rendre hommage à l’implication de la Ville de Gatineau et de son avant-gardiste Service des loisirs, des sports et du développement des communautés, le CEH a décidé cette année de nommer et d’inscrire sur son calendrier 2012-13 ce tournoi suisse de quatre rondes, tenu du 16 octobre au 6 novembre: le Tournoi Service des Loisirs.

Vingt-sept joueurs se sont inscrits à cette compétition, bien décidés de démontrer leur savoir-faire échiquéen sur les 64 cases. Plus la saison avance, plus on constate une recrudescence de forts joueurs: certains progressent, d’autres réapparaissent et même d’autres naissent. C’est ce qui explique qu’il est difficile d’avoir un seul vainqueur, encore plus dans un court tournoi de quatre rondes.

Quatre joueurs sont demeurés invaincus. C’est cependant Michel Guimond et Richard Rose avec 3 1/2 points qui partagent les honneurs pour un 2e tournoi consécutif (1ers ex-aequo au Semi-Rap d’octobre) et devancent Patrick Scantland et Gilles Jobin par 1/2 point. Pour une troisième année de suite, notre presque expert Michel débute la nouvelle saison de manière invincible et frôle la barre des 2000 une fois de plus. On lui souhaite d’éviter sa glissade de style «serpent» des dernières années et de réussir la montée de style « échelle » qui lui procurerait son cher certificat d’expert très prochainement. Une victoire de dernière ronde contre Richard lui aurait procuré cette satisfaction mais son principal rival a empêché cet accomplissement en ne lui concédant que peu de chances de gain et il méritait amplement le demi-point. À souligner la belle performance de Patrick qui continue sa belle progression vers des sommets inconnus et Gilles qui trouve toujours le moyen d’égaliser la partie par son implacable jeu solide et positionnel.

Pourrait-on s’attendre à un troisième partage consécutif d’une première place de nos deux gagnants lors du prochain tournoi ou qu’un autre joueur-vedette se lève et mette fin abruptement à cette dualité dominante et dérangeante pour certains?

Ci-dessous, toutes les parties de ce tournoi.

Fichier PGN.

Cadence : 75 minutes pour 30 coups puis 20 minutes pour finir la partie. Incrémentation de 30 s à partir du premier coup.

Choisissez une partie :
Echiquier Merida 36

(NDLR : Merci à Luc Villeneuve et Marcel Laurin pour l’entrée des parties.)

ÇA DÉRAPE AU SEMI-RAP !

Le Semi-Rap d’octobre 2012 tenu au Cercle d’Échecs de Hull le 9 octobre dernier avait des allures d’une course de Formule Un en vertu de l’adresse exigée pour ce parcours et de la vitesse escomptée pour l’emporter. Partant grand favori à la pôle position, le Maître National John Upper profite de la nouvelle entente FCE-FQE et s’inscrit à la compétition, une toute première visite officielle au CEH. Les champions semi-rapides 2011-2012 de la LÉO, soit Christian Pépin et Michel Guimond font aussi partie du peloton de tête. Si on ajoute les noms de l’ex-Champion LÉO Jacques Laurin qui effectue un retour après deux années d’absence, du toujours solide Richard Rose et des expérimentés Gilles G. Jobin, Daniel Lavergne, Luc Villeneuve, Benoit Dagenais et Alex Danilov, nous avions toute une grille de départ de 22 intrépides et on se préparait à un événement excitant qu’on pourrait presque appeler «Grand-Prix de Monarquo».

SemiRapide photo1

Au terme du premier tour de piste, quelques bolides échiquéens dérapent ! Malgré une position légèrement avantageuse, victime de la décadente cadence de 20 minutes pour la partie plus 5 secondes d’ajout, le leader Upper se fait dépasser par Dagenais et dans un duel follement serré, pare-choc à pare-choc, Lavergne distance Laurin. Autres dérapages à mi-parcours: finissent tête-à-tête Upper-Jobin, Guimond-Villeneuve de même que Rose-Dagenais. Tout cela ajoute de l’effervescence et une pression additionnelle aux meneurs. Au troisième quart de cette rocambolesque épreuve, Joël Lecorre qui avait des ailes profilées en cette veillée prend fin seul les commandes de tête. Son troisième gain consécutif lui donne des airs de Schumacher et il protège une mince avance d’un demi-point devant Guimond et Rose.

SemiRapide photo 2

Le dernier tour de piste scelle l’issue de cette frénétique soirée automnale. Michel Guimond stoppe Joël Lecorre en manque de ressources et qui aurait eu de besoin d’un arrêt aux puits. Richard Rose, solide toute la veillée gagne son dernier duel au dépens de Christian Pépin. Ces deux gagnants terminent ex-æquo en première place et devancent par un demi-point Jacques Laurin, Joël Lecorre, Alex Danilov et Daniel Lavergne. Ce dernier se permet même un dernier gain au dépens du MN John Upper, surpris par le calibre de la compétition dans un nouvel environnement. En méforme et mal préparé, il se promet de revenir nous démontrer toute la force de son engin échiquéen dans les prochains tournois à venir.
SemiRapide3
L’élément-clé qui a déclenché ce charivari de résultats surprenants est sûrement le facteur temps qui a causé de nombreux maux-de-tête à nos favoris. Son tic-tac incessant en dérange plusieurs qui, lorsqu’ils en manquent, craquent et dérapent en cours de route. Il augmente l’élément-chance qui sourit à certains et déplaît à d’autres. Selon leurs témoignages, nos deux gagnants Michel Guimond et Richard Rose auraient pu perdre eux aussi quelques parties mais Dame Chance était de leur côté.


SemiRapide4
Quoi qu’il en soit, ce fut une soirée excitante au possible qui a passé rapidement !


Tournoi des Bénévoles

Pour sa 32e saison d’existence, le Cercle d’Échecs de Hull re-démarrait ses activités en offrant un tournoi Suisse de 4 rondes sous l’égide du système fluide. Conçu par le président du CEH et actuel champion LÉO Fabien Gagnon, ce système prisé des meilleurs joueurs du Cercle et testé durant quelques tournois l’an dernier est adapté aux tournois de type Suisse de 4 ou 5 rondes ayant moins de 50 joueurs. Il a l’avantage de toujours assurer une belle rivalité aux premiers échiquiers, d’annihiler les exemptions (byes forcés) et advenant un demi-point de repos ou abandon d’un bon joueur, de le remplacer par le meilleur joueur disponible de l’autre section: de là la fluidité.

Michel Guimond -

Michel Guimond (à droite) remporte le premier tournoi de la saison. On le voit ici dans sa partie de dernière ronde qui l'opposait à Richard Rose. (Photo : GGJ)


Dans la section A ou élite, l’incomparable Michel Guimond l’emporte haut-la-main, ne concédant qu’une partie nulle à Fabien Gagnon et termine loin devant avec 3.5 points. Dans l’autre section, Daniel Lavergne, Joseph Morel et Alex Danilov terminent ex-æquo en tête avec chacun 3.5 points. C’est Daniel qui l’emporte au départage ayant livré deux belles batailles dans la cour des grands, leur soutirant un gros 1.5 sur 2 lors de ce beau parcours.

Quelques nouvelles têtes sont apparues durant cette belle compétition. La surprenante Qiyu Zhou, jeune joueuse prometteuse de 12 ans et déjà cotée 1921 FQE, est venue jouer une partie lors de la 2e ronde et a démontré son beau talent en faisant partie nulle avec le solide Richard Rose. On espère la revoir régulièrement dans nos prochains tournois. Un autre jeune joueur, Étienne Latreille âgé de seulement 10 ans est venu faire ses classes en jouant son premier tournoi à vie de parties lentes.

À souligner le retour de quelques vétérans: soit Gilles G. Jobin notre webmestre, qui après 15 ans d’absence de compétition, est revenu taquiner quelques requins de la grosse section et Daniel Raymond, qui après un aussi long carême échiquéen, ne semblait pas ankylosé puisqu’il a livré une belle performance.

On a pu remarquer une belle sérénité lors de chaque ronde. Les 25 joueurs étaient reposés et assoiffés de compétition. L’été a paru long pour certains et l’arrivée du mois de septembre qui amorce la reprise des activités du CEH fait leur bonheur. On pouvait le constater dans les après-parties dans une salle d’analyse animée et enjouée.

Ça promet en Outaouais !

Ronde 1 (PGN)
Ronde 2 (PGN)
Ronde 3 (PGN)
Ronde 4 (PGN)

CFO : les parties

Toutes les parties du Championnat fermé de l’Outaouais 2012.

CHAMPIONNAT SEMI-RAPIDE LEO 2012 = GUIMOND LE CHAMPION !

Tenu le 3 avril au Cercle d’Échecs de Hull, le Championnat semi-rapide LEO 2012, un quatre rondes de 25 minutes par joueur, attire vingt compétiteurs motivés qui aspirent au titre très convoité de devenir le Champion LEO 2012 de cette catégorie. Parmi les favoris, le Champion défendant Christian Pépin est sur place pour défendre son titre et les Libersan, Desjardins, Danilov, Gagnon, Guimond, Rose, Lecorre et Arsenault y entendent bien lui ravir sa couronne.

La première surprise survient lors de la deuxième ronde, lorsque Denis Lemieux, pas peureux et jouant à son mieux, obtient la qualité dans les échanges et résiste au puissant Libersan, lui soutirant une nulle. Ce demi-point bien mérité aura une incidence importante lors du résultat final. Puis, la ronde suivante, Richard Rose créée beaucoup de morosité au Champion 2011 Christian Pépin en l’emportant dans une partie chaudement disputée. Aussi, Yves Arsenault sort son gros arsenal et fait mal à l’expérimenté Alex Danilov en l’emportant décisivement. Pendant ce temps, Michel Guimond fait son Olivier sans grimacer en gagnant sa troisième partie consécutive et défait un gros rival, soit Michel Desjardins. Arrive finalement la dernière ronde et Desjardins se resaisit dans une brillante partie et couche le Roi de Pépin. Oliver Morones à l’aise dans des cadences plus rapides utilise son attaque arsénique et paralyse Yves Arsenault rapidement. Le Championnat se décide dans la partie Guimond-Rose et poursuivant sur sa lancée victorieuse, Michel l’emporte de façon brillante à l’image de son style habituel très spectaculaire.

Le Directeur du Tournoi Marcel Laurin se frottait les mains à la fin de la veillée. Il a connu une soirée fort occupée à faire quatre fois les appariements qui devaient débuter à des heures précises et respecter l’équilibre des couleurs tout en s’assurant du bon déroulement de toutes les parties. Pas si facile pour un arbitre, ces semi-rapides de quatre rondes! Résultat final: Michel Guimond est le nouveau Champion semi-rapide LEO 2012 grâce à son 4 en 4. Il devance Mattieu Libersan par un demi-point qui termine en deuxième place (un merci de sa part à Monsieur Lemieux) et trois autres poursuivants soit Richard Rose, Michel Desjardins et Oliver Morones se partagent le troisième rang avec 3 points chacun. Heureusement pour tous ces joueurs, ils auront la chance à partir de la semaine suivante de peut-être croiser le fer de nouveau lors du Championnat Fermé de l’Outaouais.

Les joueurs n’étant pas obligés d’écrire les coups de leurs parties semi-rapides, presque toutes ces parties deviennent de vagues souvenirs qui se perdent avec le temps. Mais ce n’est pas le cas des parties du gagnant Michel Guimond qui écrit ses coups et nous pouvons vous présenter deux de ses belles victoires de ce Championnat, soit celle de la deuxième ronde contre Alex Danilov et sa partie décisive de dernière ronde aux dépens de Richard Rose qui lui assurait le titre.

Supposément, lors de la fermeture du vieux Chalet du Parc Fontaine de la rue Charlevoix, tout juste après la fin du tournoi, entre 23h30 et minuit, quelques personnes sur place ont entendu et ce, à deux reprises, ce qui semble être des sons ou des voix murmurer ou chuchoter « Guy! Guy ! Guy ! Guimond !  » Serait-ce une manifestation des fantômes du Cercle d’Échecs de Hull ou un Poisson d’Avril un peu en retard ? Peu importe, l’Outaouais a eu droit à une belle soirée de Championnat.

Félicitations à notre nouveau Champion semi-rapide LEO 2012: Michel « Guy ! Guy ! Guy ! Guimond ! »

Marcel Laurin,
Directeur du Championnat Semi-Rapide LEO 2012

Tournoi des commanditaires

Ce dernier tournoi régulier de parties lentes du calendrier CEH 2011-2012 fixe par ordre de cote le classement final des joueurs de la LEO et détermine, après invitation, les quatre finalistes du Championnat Fermé de l’Outaouais, sacre du Champion LEO.

Mais avant tout, il est un gros remerciement pour tous les commanditaires, publics, commerciaux et privés qui nous ont aidé financièrement à réussir une bonne année remplie d’événements de toutes sortes. Un gros merci à la Ville de Gatineau, Service des Loisirs, des Sports et du Développement des Communautés, pour leur soutien et leur excellente collaboration durant toute l’année, à la députée de Hull Madame Maryse Gaudreault ainsi qu’au ministre responsable de la région de l’Outaouais et député de Papineau, M. Norman MacMillan, à Monsieur Gilles Lalonde des Pharmacies Jean Coutu, aux généreux donateurs de la compagne de financement LEO: Alain Godbout, Pascal Aubut, Paul Simard, Jacques et Marcel Laurin de même qu’à Pascal Aubut et Michèle Mongeau, distributeurs indépendants d’Organo Gold.

Tout peut arriver dans un court tournoi de quatre rondes et personne ne peut se permettre d’en échapper une, comme on dit. Parmi les 26 joueurs présents, Michel Guimond a été le seul à suivre cette règle et termine seul au premier rang en défaisant l’Expert Fabien Gagnon et le Champion Junior LEO Benoit Dagenais lors des deux dernières rondes. Il n’est plus qu’à moins de dix points de cote pour atteindre le niveau Expert et compte bien réaliser cet objectif très bientôt puisqu’il sera un des quatre as du Championnat Fermé. Il a un style de jeu agressif très particulier et déconcertant pour ses adversaires. Joueur d’attaque à tout prix, il n’a pas peur de foncer tête première dans les remparts ennemis tel un Don Quichotte et son imagination et créativité le sortent souvent du pétrin. En ajoutant sa belle compréhension des ouvertures qu’il varie à son gré, son bon bagage d’expérience dans toutes les phases du jeu et son utilisation adéquate du temps même lorsqu’il est en pression de temps font de lui un joueur à ne jamais sous-estimer et très difficile à battre. Il sera à surveiller pour le titre LEO.

À souligner la bonne performance de Denis Lemieux qui en dernière ronde a surpris l’excellent Richard Rose qui faisait un retour. Denis termine avec 3 points en deuxième place en compagnie de Fabien Gagnon.

Marcel Laurin
Directeur du Tournoi

Tournoi Ouvert de Gatineau 2012

Au début des années 80, la LEO organisait deux fois par année des tournois affiliés à l’Association d’Échecs de l’Est-Ontarien (EOCA). Le Tournoi Ouvert de Hull et le TORO (Tournoi Ouvert Régional de l’Outaouais) attiraient ainsi de nombreux joueurs des deux cotés de la rivière et nous avions même atteint un record de participation frisant les 100 joueurs lors des dernières éditions.
Une vue des participants
J’étais alors l’organisateur de ces événements et étant de retour à la Présidence de la LEO, je tenais à faire revivre cette belle rivalité régionale pour le plus grand bien de tous les joueurs d’échecs d’ici. C’était l’occasion en or de faire connaître le tout nouveau Club d’Échecs de Gatineau (CEG) en réalisant la première édition du Tournoi Ouvert de Gatineau. Le CEG est facilement accessible et situé à peine dix minutes du Pont Cartier-Macdonald. Il est doté d’une superbe grande salle idéale pour un tournoi d’échecs, la salle d’analyse est connexe et il y a même une salle récréative avec table de billard et jeu de Babyfoot. Le Directeur du Tournoi a en plus droit à son bureau privé pour faire les appariements en toute tranquillité; c’est le grand luxe ! À l’extérieur, on retrouve un petit endroit réservé aux quelques fumeurs, un vaste stationnement adéquat, un bon petit restaurant familial de l’autre coté de la rue et un important dépanneur. L’arrêt d’autobus STO est même à la porte.

Hamilton - Upper

Hamilton - Upper


Tenu le week-end des 2, 3 et 4 mars, 35 joueurs s’y sont présentés dont 20 de l’Ontario et 15 du Québec: une mixité susceptible de créer de nouveaux affrontements sur l’échiquier. Et ce système suisse de 5 rondes a en effet donné lieu à plusieurs parties de haute qualité échiquéenne dans les deux sections du tournoi. Dans la section des 1900 et plus, le favori MF Robert Hamilton d’Ottawa s’est sauvé avec la victoire et les $300 qui y sont rattachés. Il n’a concédé qu’une maigre nulle au Maître National John Upper de Gatineau qui termine deuxième avec 4 points et les $200. Serge Gagnon, notre ancien Champion Junior LEO des années 80, s’est déplacé de Montréal pour nous encourager et il a connu un bon tournoi terminant seul au 3e rang avec 3.5 points et repart avec un chèque de $100. Un prix spécial de $50 appelé « High-Low » était attribué au joueur ayant le plus haut score et la plus basse cote de la section et c’est Spencer Martin de Brockville qui se l’ait mérité. Dans la section 1900 et moins, le Gatinois Patrick Scantland a réalisé un score parfait de 5 en 5 et raffle le chèque de $200. Il est suivi du jeune Mike Sun d’Ottawa qui gagne $125 pour son beau résultat de 4 points et quatre joueurs partagent le 3e prix de $80: soit Luc Villeneuve (Gatineau), Ryan Yang (Ottawa), Jacob Krolczyk (Ottawa) et John Lukezich (Kingston). Ce dernier augmente ses gains en obtenant aussi le prix spécial « High-Low » de $50. Deux prix de présence, un pour chaque section et courtoisie de notre commanditaire, ont été tirés avant le début de la 3e ronde. Le tirage au sort a favorisé Mattieu Libersan qui a gagné une boîte de Café Mocha Organo Gold (valeur de $45) et Robert Raymond, une boîte de Café Latte Organo Gold (valeur de $40).
Patrick Scantland

Patrick Scantland de Gatineau en route vers son score parfait de 5 en 5.


J’aimerais remercier tous les participants de cette première édition du Tournoi Ouvert de Gatineau, de même que mon frère Jacques Laurin pour sa vigilance et ses compétences démontrées lors de son rôle d’Assistant-Directeur du Tournoi et pour son talent de photographe officiel. Nous avons reçu beaucoup de commentaires positifs ! Les joueurs ont aimé cette nouvelle compétition, ce qui nous assurera sûrement l’an prochain de plus gros prix, plus de monde, plus de belles parties et plus de plaisir ! C’est un rendez-vous à ne pas manquer en 2013 !

Marcel Laurin,
Organisateur et Directeur du Tournoi Ouvert de Gatineau 2012

Dunne et Yang

Deux jeunes joueurs de talent d'Ottawa: Francesco Dunne à gauche et Ryan Yang à droite

Vous pouvez suivre ici une cinquantaine de parties disputées lors de ce tournoi. Notez aussi que vous pourrez lire le rapport en langue anglaise, accompagné de quelques photos, sur le bulletin électronique CFC Newsletters d’avril.

SHIROV LE MAGNIFIQUE !

La date du 24 février 2012 restera gravée pour toujours dans les annales de la Ligue d’Échecs de l’Outaouais comme une journée historique. En effet, nous avons accueilli au grand bonheur de tous les joueurs d’échecs de la région un véritable dieu contemporain des échecs, le Super GM Alexeï Shirov de Lettonie. Sa tournée canadienne comprenait un arrêt à Gatineau pour une simultanée ainsi qu’à Ottawa et à Toronto.

Simultanée Shirov

Alexeï Shirov analyse son prochain coup. (Photo : Jacques Laurin)

Une tempête hivernale féroce fait rage lors de notre arrivée à la Maison du Citoyen. Il est reçu à 15h00 par la représentante de la Ville de Gatineau, Madame Annie Rouleau qui l’attend pour la signature du Livre d’Or, cérémonie captée par le caméraman de VOX TV. Puis, on visite la vaste et impressionnante Salle des Fêtes, lieu idéal pour un événement de cette envergure. La séance de patinage de notre distingué invité, prévue sur la surface glacée adjacente des lieux, est malheureusement annulée (blâmons la tourmente météorologique). Cela donne plus de temps au représentant LEO, Monsieur Jacques Côté, pour prendre soin de notre Grand-Maître en l’accompagnant savourer un bon repas au Casino du Lac Leamy.

Ils sont de retour à 18h15 à la Salle des Fêtes. Les joueurs commencent à arriver et se familiarisent avec les lieux. Le 31e meilleur joueur au monde est pris d’assaut: entrevues, séances de photos, dédicaces, autographes et nombreuses rencontres d’importantes personnalités.

La simultanée débute à 19h15 et 19 joueurs font face à l’impossible: ils ont devant eux un monstre sacré des 64 cases. Notre intempérie hivernale continue de se déchaîner à l’extérieur et nous prive de cinq joueurs déjà inscrits et de plusieurs autres, qui par prudence, ont rebroussé chemin ou changé d’idée à la dernière minute. Le style de jeu de notre Grand-Maître est impressionnant: rapidité, agressivité, complications et initiative sont de mise. Il n’hésite pas à échanger les pièces pour garder son avantage et clore le débat en finale. Lorsqu’il arrive en face de son adversaire, avant chaque coup, il le regarde droit dans les yeux quelques secondes, semble lire et percevoir son état d’âme et s’exécute prestement. Les résultats ne se font pas attendre. Le géant est pire que notre tempête sur un échiquier et se défait facilement et rapidement de tous ses adversaires. Mais il y en a un qui résiste et plus le temps avance, plus augmentent ses chances. Et finalement vers 22h00 un digne représentant LEO, Monsieur Patrick Duquette de Gatineau (secteur Aylmer) réussit l’impossible et fait son David face à Goliath ! Il résiste de façon brillante aux dernières tentatives de survie de son coriace adversaire et fait coucher le Roi de Shirov. Quel exploit indescriptible ! D’autant plus qu’au terme de la tournée canadienne de Shirov, il sera le seul et unique joueur à défaire le GMI. Les résultats de ce dernier à Ottawa sont de 19 victoires et une nulle et à Toronto 26 victoires et une nulle pour un total cumulatif des trois simultanées de 63 victoires, une seule défaite et deux parties nulles. Maigre récolte pour les adversaires canadiens de Shirov, ce qui augmente l’envergure et la valeur de cette précieuse victoire de Monsieur Duquette, notre protégé LEO. Il s’est mérité comme récompense-souvenir l’excellent livre de Shirov « Feu sur l’échiquier II » et dédicacé par ce dernier pour sa belle victoire.

La Ligue d’Échecs de l’Outaouais tient à remercier sincèrement la Ville de Gatineau pour son implication ainsi que Madame Annie Rouleau pour son dévouement. Un gros bravo à toute l’équipe de VOX TV, James Godfrey caméraman, Marie-Ève Gratton reporter et Pierre Latreille réalisateur-coordonnateur pour leur professionnalisme et leur bonne couverture médiatique, ce qui nous assure de nombreux souvenirs impérissables. Merci aussi aux participants et aux spectateurs qui ont su déjouer la tempête et qui ont été témoins du sublime spectacle Shirov !