Archive pour la catégorie ‘2013’

BEL ENVOL DU TOURNOI DES BÉNÉVOLES

Le lancement de la nouvelle saison 2013-14 du Cercle d’Échecs de Hull s’est déroulé de façon particulière et spectaculaire le mardi 10 septembre !

Gilles Groleau, lors de la quatrième ronde (photo : M. Laurin)

Les réparations n’étant pas terminées aux installations de la rue Charlevoix, le départ avait exceptionnellement lieu sur les terrains du Club d’Échecs de Gatineau et un bel oiseau argenté au fuselage profilé attendait les meilleurs joueurs de l’Outaouais, avides de s’exécuter, pour le décollage prévu en soirée à 19 heures précises.

Sont montés à bord en première classe les grosses pointures Groleau, Guimond, Lavergne, Rose, Jobin et Desjardins de même que le champion LÉO Fabien Gagnon. Au dénombre sur la liste des passagers, 30 fanatiques se rongent les freins en attente du moment fatidique du démarrage et parmi eux on retrouve l’expérimenté Jacques Danis qui effectue un retour à la compétition après dix années d’abstinence, Yves Sabourin absent depuis plus de trois ans et le fin renard Marc Ménard qui termine son année sabbatique loin des 64 cases magiques. On remarque aussi quatre nouveaux venus, soit Jacques Toutant, Carlos Antonio Leon, Alex Lessard et François R. Pouliot. Mais qui sont-ils ces mystérieux inconnus ? Des superflus hurluberlus farfelus au turlututu aigu ou des trouble-fêtes venus faire sourciller, suer et grimacer leurs adversaires de l’autre côté de l’échiquier ?

Richard Rose (photo : J. Dubé)

Aux commandes de ce magnifique appareil de type SSF-4R (système suisse fluide, 4 rondes), l’expérimenté pilote Marcel Laurin appuie finalement sur le bouton d’activation de l’ignition pour réchauffer les moteurs et pendant ce temps les consignes de sécurité sont énumérées: fermer vos cellulaires, réciter vos prières!, oups …?!!? excusez-moi…pardon !…, annoter correctement les coups et ne pas oublier de remettre une copie de votre partie, la cadence incrémentée est expliquée et le fair-play exigé.

Enfin, le bolide quitte la piste et est propulsé dans un ciel bleuté foncé de fin de soirée. La nouvelle saison est lancée !

Carlos Antonio Leon attend le coup de son adversaire René Choinière. À l'échiquier voisin, on trouve Gerhard Roth (Blancs) contre Denis Lemieux. (photo : M. Laurin)


Ce premier tournoi CEH s’est terminé le 1er octobre. Fin du voyage, excursion terminée ! Le magnifique objet volant identifié est revenu au bercail en empruntant le même chemin étoilé en sens inverse et est venu se poser tout en douceur sur la même étroite piste de la rue Migneault. Les voyageurs étaient soulagés, fatigués mais heureux d’avoir vécu une bonne et saine compétition dans une atmosphère sereine et conviviale.

Les grands gagnants du tournoi sont Gilles Groleau et Richard Rose, premiers avec chacun 3 points dans la section A ou Élite; ils sont suivis de Fabien Gagnon et Michel Desjardins, un demi-point derrière eux.

Dans la section B, le surprenant Carlos Antonio Leon, un régulier du club d’Aylmer (CEA) et à son tout premier tournoi au CEH, a terminé en tête, distançant tout le monde en gagnant ses 4 parties. Tout un exploit, il sera dorénavant un joueur à surveiller étroitement. Bravo Carlos ! L’invaincu Serge Berthiaume a connu un beau parcours, le suit de très près et s’empare fin seul de la deuxième place avec un score de 31/2 points. On retrouve ensuite les deux Yves de la section, Arsenault et Sabourin pour nom de famille, avec chacun 3 points pour le partage de la troisième place.

Nous retrouverons sans aucun doute la plupart de ces joueurs et plusieurs autres en action lors des prochaines semaines aux différents tournois du Cercle d’Échecs de Hull. La compétition sera toujours vive et ils auront tous de besoin d’être à leur meilleure forme s’ils veulent l’emporter !

Vive la saison 2013-14 du Cercle d’Échecs de Hull !

Marcel Laurin, arbitre du Tournoi des Bénévoles

Tournoi des Bénévoles 2013

30 valeureux guerriers participèrent au premier tournoi de la saison du Cercle d’échecs de Hull. Ce tournoi était de style suisse à deux sections fluides.

C’est Gilles Groleau et Richard Rose qui remportent la grosse section avec 3 points.
Dans l’autre section, Carlos Leon a connu un tournoi parfait.

Félicitations aux gagnants !

Le classement final est un peu plus bas de même que toutes les parties du tournoi. Je tiens à remercier ici tous les joueurs pour la remise de leurs feuilles de notation.

RONDE 1

Desjardins-Jobin : Le diagramme ci-contre illustre la marche du Cavalier b8 pendant les 13 premiers coups de la partie. Notez aussi que les Noirs ont raté un joli gain au coup 55.
Lavergne-Groleau : La partie est approximativement égale jusqu’au coup 15. Ce4 qui semble une imprécision dont les Blancs n’ont pas su se relever.
Guimond – Rose : 20. Fd4 est l’erreur déterminante dans cette partie fort bien jouée par Richard.
La partie Traversy – Danis a vu une nulle tranquille. Je suppose que Jacques ne voulait pas trop s’exciter après 10 ans d’inactivités échiquéennes.
Lemieux – Iyamuremye : Défaite crève-cœur pour Denis qui a mené pendant presque toute la partie. Mais il faut donner crédit à Gervais qui s’est défendu avec patience et ténacité.
Peut-être à cause de la nervosité, quelques échanges de coups douteux dans Berthiaume-Pouliot. C’est finalement Serge qui a eu le dessus.
Ménard – Légaré : Gilles a éprouvé plusieurs difficultés dans l’ouverture. Marc en a tiré profit !
Carabineanu – Choinière : Marcel a certainement joué trop vite car il a donné une jolie pièce au cinquième coup !
Arsenault – Simard : En jouant 14. Df3, Yves a sans doute surpris Paul qui n’a pas pu s’en remettre.
Pilon – Leon : Robert avait le dessus jusqu’à ce qu’il joue 16. b3 donnant un pièce sans aucune compensation.
Raymond-Éthier : 14…. Cb8 est vraiment douteux. Mais Daniel n’a pas su en profiter immédiatement en jouant le très fort 15.e5. Mais après 20.Df5, la partie devient très difficile pour Valori.
Lessard – Roth : L’abandon des Noirs semble vraiment prématuré. J’ai l’impression que Gerhard a pensé que son dernier coup était une gaffe monumentale et a abandonné sur le champ sans regarder ses possibilités. Ah ! l’émotion… [Correction 12 sept.] Alex m’a signalé que son dernier coup était 41.Cd3 (et non Cd5). J’ai mis le fichier PGN à jour en tenant compte de cette correction. « Après Tour c8, les Blancs ont une tour gratuite… et la partie est bel et bien terminée. D’autant plus que les Noirs n’ont que quelques secondes pour jouer alors que les Blancs (qui ont aussi mal géré leur temps) ont 47 minutes restantes à la pendule ! » – A. Lessard

RONDE 2

Rose – Gagnon : La nulle semble être un résultat bien logique pour cette partie qui n’a pas connu de grands écarts évalutatifs.
Groleau – Desjardins : Michel a goûté à la médecine de Gilles qui est très fort en finale.
Jobin – Lavergne : Les Blancs n’ont pas su gagner cette partie archi-gagnante. De plus, j’ai raté un mat ÉVIDENT en deux. Je me suis retrouvé à jouer une finale sur l’incrémentation. RRRRRRR…
Danilov – Arsenault : Tout allait bien pour Yves jusqu’à sa grave imprécision au 16e coup. 16…Dc5 ou 16…Db4 maintenait l’égalité.
Éthier – Cararineanu : Oh là là… Après quelques coups, Valori a gagné une pièce, mais, suite à une grande imprécision (excès de confiance?), Marcel n’a pas vu un coup qui lui aurait sans doute valu la victoire…
Leon – Ménard : La partie le plus courte de la ronde. Marc a eu de la difficulté dans son ouverture et Carlos a su en profiter pleinement.
Iyamuremye – Raymond : 14.a3? et les Blancs ne peuvent sauver la partie en jouant avec une pièce en moins.
Pouliot-Laurin : Notre «joueur impair» s’en est bien sorti après que François eut raté un coup (difficile à trouver sur l’échiquer mais tout de même assez thématique dans ce type de position) sans doute gagnant.
Simard-Lemieux : 15.Ca4 a été catastrophique. Et Denis n’a pas manqué d’en tirer avantage.
Danis-Sabourin : Yves revient au jeu après quelques années d’inactivités. Il doit être content de sa nulle, surtout que Jacques avait un avantage décisif à un moment donné.
Légaré-Pilon : Robert a raté ce qui semble bien être un coup gagnant à son 13e coup. Gilles va certanement savourer cette victoire.
Lecorre-Traversy : Pierre a joué trop rapidement son 8e coup qui offrait sans aucune compensation une jolie pièce à son advesaire.

RONDE 3


Légaré-Sabourin : Gilles a éprouvé plusieurs difficultés dans l’ouverture dont il n’a pu se relever.
Choinière-Danilov : Alex a toujours des parties intéressantes. J’aurais bien aimé assister à la finale. En tout cas, Alex doit être bien heureux de s’en tirer avec une nulle.
Raymond-Leon : Il ne faut pas en vouloir à Daniel de ne pas avoir vu le beau coup de Carlos. Le voyez-vous (voir position ci-contre) ?
Lemieux-Ménard : Ce n’était pas une bonne soirée pour Denis qui rapidement s’est retrouvé dans l’eau chaude.
Éthier-Danis : Ah, une jolie ouverture Bird. (Monsieur Piché ne se sentira plus seul !) Valori a malheureusement donné un pion sans compensation au 32e coup.
Berthiaume-Lecorre : Un petit roque malencontreux dont Serge a su tirer partie.
Arsenault-Iyamuremye : Une partie fort bien menée par Yves.
Carabineanu-Pouliot : Marcel n’a pas laissé échapper sa chance de gain après avoir gagné un pion.
Roth-Toutant : Des erreurs de transcription rendent la fin de la partie illisible.
Pilon-Traversy : 16… Ta7? a permis à Robert de prendre un grand avantage.
Gagnon-Lavergne : Après 8…b5, la partie tourne à l’avantage de Fabien.
Desjardins-Rose : Une partie complexe dans laquelle les Noirs semblent toujours avoir été un peu mieux.
Jobin-Guimond : Toutes mes parties avec Michel sont loin d’être ennuyantes. Mais, à l’analyse d’après partie, on ne s’entendait pas sur l’évaluation de notre milieu de partie. D’après moi (et, après vérification, Stockfish et Hiarcs), les Blancs ont toujours été beaucoup mieux et auraient dû remporter cette partie. Mais mon plan Ta3-b3-b5 était on ne peut plus artificiel.

RONDE 4

Groleau – Gagnon : Une partie qui fut relativement équilibrée du début à la fin. Une nulle était suffisante à Gilles pour lui garantir une première place.
Guimond – Desjardins : La lonnnngue partie de la soirée. Michel D. a vraiment malmené son adversaire dont il faut admirer la ténacité.
Lavergne – Rose : Après 9.f4, Daniel s’est trouvé en fâcheuse posture. Et Richard remporte ainsi le tournoi ex aequo avec Gilles Groleau.
Danilov – Jobin : J’ai commmenté ma partie. Encore une fois, je n’ai pas su trouver LE coup à jouer.
Leon – Choinière : Quatrième victoire de Carlos qui, ainsi, remporte le tournoi de la section B. René a perdu au temps dans une position intéressante.
Roth – Lemieux : Une partie fort bien jouée par Gerhard. Denis a connu un tournoi difficile, mais je suis convaincu qu’il se reprendra au prochain !
Lecorre – Lessard : Les deux joueurs ont bien mené leurs troupes. La nulle est un résultat logique ici.
Légaré – Éthier : Valori a su tirer partie des imprécisions de son adversaire.
Danis – Berthiaume : Les deux joueurs ont passé par toutes sortes d’émotions. Mais c’est finalement Jacques qui a commis la dernière erreur !
Ménard – Arsenault : Marc n’a pas vu le clouage d’un de ses pions. Par la suite, la chute des Blancs fut rapide.
Sabourin – Raymond : Après 6. Fe7?, Daniel n’a certainement pas vu venir le coup massue des Blancs. C’est un bon tournoi pour Yves qui effectuait un retour après quelques années hors échiquier.
Toutant – Pilon : 17.Dxe2? est une erreur. La technique de Robert a fait le reste.
Traversy – Carabineanu : Je ne comprends pas l’abandon de Marcel alors qu’il avait l’échec perpétuel à sa disposition.

Voilà qui complète un petit tour d’horizon des parties. Appréciez-vous ces minirapports ?

(Commentaires de G. Jobin)

Classement final

Section A
3 G. Groleau, R. Rose
F. Gagnon, M. Desjardins
2 A. Danilov
M. Guimond
1 D. Lavergne
½ G. Jobin
Section B
4 C.A. Leon
S. Berthiaume
3 Y. Sabourin, Y. Arsenault
G. Roth, R. Choinière, A. Lessard,
2 V. Éthier, R. Pilon, J. Lecorre, D. Raymond, M. Ménard, J. Danis
P. Traversy
1 G. Iyamuremye, , D. Lemieux, G. Légaré, J. Toutant, M. Carabineanu
½ P. Simard
0 F. R. Pouliot

Téléchargez toutes les parties en format PGN. Notez que les fichiers des deux premières semaines contenaient une erreur au niveau du nom de François R. Pouliot.

N’hésitez-pas à m’écrire pour tout commentaire ou corrections à apporter. gilles.jobin at gmail.com

Choisissez une partie :
Echiquier Merida 36

RETOUR EN FORCE DU T.O.R.O.

Salle du tournoi

Salle du tournoi (Photo : Stéphane Latreille)

LE TRAVAIL DE PRÉPARATION
 
 En août dernier, la LÉO accepta l’invitation de la FQE de faire partie du prestigieux Tour du Québec 2012-2013. Il s’agissait donc d’organiser le dixième événement soit le Tournoi Ouvert Régional de l’Outaouais. La LÉO était prête à relever ce beau défi et savait pertinemment bien tout le travail qu’il fallait accomplir pour en faire un vrai succès. Le compte à rebours démarrait et il fallait être fin prêt pour le week-end du 7,8 et 9 juin 2013.
 
Il faut savoir que presque deux décades se sont écoulées depuis le mémorable Championnat Ouvert de l’Outaouais (COO) de 1995. Il avait attiré un record régional de 91 joueurs, dont 9 Maîtres incluant le champion du Québec qui faisait alors flèche de tout bois, Alexandre Lesiège.  Que le temps passe vite !

La nouvelle entente FQE-FCE aidant, nous nous sentions capables de rivaliser avec cette belle réussite et même faire mieux!  Il «suffit» de réunir toutes les conditions gagnantes et de bien faire son travail.
 
Évidemment, la première étape à franchir consistait à dénicher le site idéal pour l’organisation d’un tournoi de cette envergure: il nous fallait un emplacement grandiose, facilement accessible et moderne.  J’ai immédiatement fait ma demande auprès de la ville de Gatineau pour obtenir la magnifique Salle des Fêtes de la Maison du Citoyen qui satisfait tous ces critères.  Elle est située dans le secteur Hull et à peine cinq minutes du pont Alexandra qui nous relie à Ottawa.  Quelques semaines plus tard, c’était chose réglée.
 
Il fallait ensuite décider du montant de la bourse totale,  de la force et du nombre de sections, de la valeur des prix à gagner et du coût des inscriptions.  Là encore, nous avons choisi l’audace !  Ayant le support de quelques commanditaires et les moyens financiers suffisants, nous avons décidé d’y aller avec 5,000$ de bourse garantie. De plus, il y aurait trois sections, cinq prix par section (rarement vu dans les tournois de fin de semaine) et des sommes très alléchantes pour tous les niveaux ! Souhaitant que les meilleurs joueurs viennent performer chez nous, il fut décidé que l’inscription des Maîtres nationaux  ou mieux titrés (FQE ou FCE) serait gratuite. Nous voulions aussi que tous les joueurs puissent avoir la chance d’en profiter d’où de très bas coûts pour s’inscrire.  D’après nous, la mise en place de toutes ces mesures incite de nombreux joueurs à s’inscrire. On le sait : l’argent est un puissant aimant qui attire les gens !
 
Il restait encore à annoncer les modalités du tournoi, à trouver un ou deux arbitres compétents capables de diriger adéquatement la compétition et finalement à faire de la publicité dans les sites et revues d’échecs afin que les joueurs soient au courant qu’un nouveau et important tournoi s’en venait en juin.
 
C’est à peu près le cheminement que la LÉO a fait pour préparer  le T.O.R.O. Entouré d’une belle équipe de bénévoles, nous avons réussi à atteindre nos objectifs et nous sommes fiers de vous révéler les résultats.

B. Sambuev et Jean Hébert en 5e ronde. (Photo : Stéphane Latreille)

B. Sambuev et Jean Hébert en 5e ronde. (Photo : Stéphane Latreille)

LE TOURNOI
 
Les joueurs d’élite se sont présentés en grand nombre au T.O.R.O. et la section Ouverte comptait 29 joueurs, dont le GMI et champion canadien
Bator Sambuev, le MI Jean Hébert et le FM Robert Hamilton.  Ils étaient accompagnés de 10 Maîtres Nationaux, 5 du Québec et 5 de l’Ontario.  En tout, nous avons eu un record de 96 participants soit 68 du Québec (dont 35 de l’Outaouais) et 28 de l’Ontario. Tous étaient ravis et impressionnés par la beauté et la magnificence des lieux.
 
Tout avait été prévu pour leur faciliter la tâche: jeux, échiquiers et chronomètres pour tous, bouteilles d’eau froide gratuites, spacieuse salle d’analyse à proximimité de l’aire de jeu et stationnement intérieur gratuit pour tout le week-end.  Les joueurs n’avaient qu’à tenter de performer à leur meilleur pendant les cinq rondes dans un endroit calme, spacieux et bien éclairé.

Nous avons eu la main heureuse en pouvant engager l’arbitre national Jean-Roger Boutin qui était accompagné du Major Régis Bellemare pour le bon déroulement du tournoi.  Tous les joueurs remettaient une copie de leur partie pour publication sur notre site. Le photographe attitré LÉO, monsieur Stéphane Latreille, s’en est donné à coeur joie lors du début des rondes. Un règlement spécial interdisant les parties nulles par entente mutuelle avant le 30e coup joué était en vigueur et a favorisé de belles luttes sur tous les échiquiers.  La cadence moderne de 90 minutes pour la partie, accompagnée d’un ajout de trente secondes par coup joué depuis le premier coup, a plu aux joueurs. En effet, cette cadence permet d’amorcer les rondes de  l’après-midi à temps et de terminer tôt en soirée.
 
Nous avons eu droit dans la section Ouverte à une bataille de titans en dernière ronde puisque les deux favoris ont croisé le fer.  Bator Sambuev n’avait besoin que d’une partie nulle qu’il concéda à Jean Hébert pour finir fin seul en première place, distançant ce dernier par un demi-point et le reléguant, seul, en deuxième place. Dans la section B, le jeune prodige de 12 ans de Montréal Ananda Saha termina ex aequo en tête avec Luc Villeneuve de Gatineau accumulant 4.5 points en faisant partie nulle avec ce dernier en cinquième ronde. Dans la section C,  Ben Kellar d’Ottawa a gagné toutes ses parties avec une fiche immaculée de 5 en 5, pour s’emparer du premier prix.  Il est suivi du Québécois Carl Montreuil de Wentworth-Nord , lui aussi invaincu et qui ne regrette certes pas sa visite en Outaouais. Il s’empare seul de la deuxième place.  Un gros merci de sa part à son nécessaire bye de la première ronde qui s’avère une sage décision.
       
Voici la liste complète des gagnants et leur prix
 
Section A (29 joueurs) :
 
1er : GM Bator Sambuev 4.5 et $1,000
2e : MI Jean Hébert 4 et $500
3e-4e : Robert Hamilton, Kris Laptos, Martial Larochelle et Maroun Tomb 3.5 et $150 chacun
Prix spécial moins de 2100 : Ramon J. Cova et Agastya Kalra 3 et $65 chacun
 
Section B (28 joueurs)
 
1er-2e : Ananda Saha et Luc Villeneuve 4.5 et $575 chacun
3e : Nicolas Douyère 4 et $250
4e : Carol Pretell Diaz, Gabriel Jureidini et Jean-Roch Duplessis 3.5 et $50 chacun 
Prix spécial moins de 1700 : Stéphane Legault 3 et $100
 
Section C  (39 joueurs)
 
1er : Ben Kellar 5 et $550
2e : Carl Montreuil 4.5 et $300
3e-4e : Radoslav Guentchev, Jean-Guy Bergeron, Jules Breton et Edward Amirshadov 4 et $75 chacun
Prix spécial moins de 1300 : Marcel Carabineanu, Terrence Ju, Steven Carriere et Ksenia Vlasenko 3 et $20 chacun
 
  
Le T.O.R.O. 2013 a connu un franc succès et deviendra au fil du temps un des plus importants tournois du Tour du Québec.  Il est appelé à grandir rapidement et nous désirons fermement offrir,  à tous les joueurs d’échecs avides de belles compétitions bien organisées, ce qu’il y a de mieux pour leur séjour chez nous.  Espérons que de plus en plus de joueurs de partout au Québec et d’ailleurs se donneront rendez-vous dès l’an prochain pour notre prochaine célébration échiquéenne!
 
J’aimerais remercier tous les joueurs pour leur présence à cette belle édition, de même que nos arbitres Jean-Roger Boutin et le major Régis Bellemare pour leur excellent travail. 
 
De gros mercis à la ville de Gatineau, en particulier monsieur Marc-Olivier Bouchard, agent  de développement Loisirs, sports et développement des communautés; à madame Suzanne Despaties de la Maison du citoyen pour ses précieux conseils, de même que monsieur Pierre Gendron, responsable de la sécurité pour son bon dévouement. 
 
Je me dois de ne pas oublier messieurs Richard Bérubé et Louis Morin de la Fédération québécoise des Échecs pour leur belle confiance, leur précieuse collaboration et leur continuel soutien; ils nous ont accordé une belle visibilité autant sur le site de la FQE que dans la revue Échecs + et ont joué un rôle important au succès de ce nouveau tournoi au sein du Tour du Québec.
 
Merci aussi à monsieur Stéphane Latreille, photographe LÉO du tournoi; à monsieur Gilles Jobin pour son patient travail de moine à retranscrire toutes ces parties sur l’échiquier électronique de notre site ainsi qu’à monsieur Guy Piché pour ses longues heures consacrées aux travaux de graphisme et d’imprimerie.     
  Un dernier gros merci à tous les nombreux autres bénévoles impliqués !
 
Marcel Laurin,
président de la LÉO
organisateur du T.O.R.O. 2013 

[NDLR : Prière de noter qu’il me reste plusieurs parties des rondes 3 à 5 de la section C à intégrer à ce fichier. Revenez ici dans quelques jours pour le fichier complet.]

Fichier PGN de 157 parties (22 juin)

Choisissez une partie :
Echiquier Merida 36

Championnat LEO 2013

Cadence : 30 coups en 75 minutes + 20 minutes pour finir la partie avec incrémentation de 30 secondes par coup.

Classement FINAL

Fabien Gagnon remporte le titre de Champion de l’Outaouais 2013. Un rapport complet sera bientôt disponible.

FERMÉ (Double rotation)

POS Joueur 1 2 3 4 Points
1 Gagnon, Fabien pion 1 2 ½
2 Groleau, Gilles 1 pion 1
3 Rose, Richard 0 1 pion 2 3
4 Desjardins, Michel ½ 0 pion 2

RÉSERVE

Après 6 rondes, 3 joueurs terminent avec 5 points : Guy Piché, Daniel Lavergne et Denis Lemieux. Au bris d’égalité, c’est Guy Piché qui remporte le tournoi.

Toutes les parties en format PGN en téléchargement.

Choisissez une partie :
Echiquier Merida 36

Championnat Semi-Rapides

Christian Pépin

Christian Pépin
Champion 2013

Félicitations à Christian Pépin qui remporte haut la main le championnat en parties semi-rapides de l’Outaouais 2013.

Ce championnat s’est déroulé sur deux soirées de 3 rondes. La cadence était de 25 minutes avec une incrémentation de 5 secondes par coup. Les détails des rencontres sont un peu plus bas et proviennent du site de la FQE.

Merci aux joueurs qui nous ont gentiment remis leurs parties. Il n’est pas simple de les noter pendant un semi-rapide, mais vous en trouverez tout de même près d’une vingtaine.


Choisissez une partie :
Echiquier Merida 36



JOBIN ET MOREL EX AEQUO AUX COMMANDITAIRES

Pour terminer fin seul en tête dans un court tournoi de quatre rondes, il faut presque remporter toutes ses parties et cela, advenant un fort contingent de joueurs, ne garantit pas nécessairement l’exclusivité du premier rang.

Joseph Morel

Joseph Morel


Organisé par le Cercle d’Échecs de Hull dans les locaux du CEG (rénovations obligent), 23 joueurs se sont présentés à ce dernier tournoi régulier de parties lentes du calendrier LÉO. Tenu du 26 février au 19 mars, le Tournoi des Commanditaires coïncide avec les derniers soubresauts du long hiver, permet de connaître l’identité des joueurs invités à notre Championnat Fermé tout en remerciant nos généreux collaborateurs de leur commandite.

Le champion LÉO 1993 Gilles G. Jobin et le solide Joseph Morel se sont partagé la première place en vertu d’une fiche identique de trois victoires et une partie nulle. Ils ont devancé Daniel Raymond et Guy Piché qui suivent avec trois points. Le déroulement du tournoi de Gilles se lit ainsi: il a gagné ses trois premières parties et terminé son parcours en faisant nulle avec le très dangereux Michel Guimond. Cette fascinante dernière partie est disponible et analysée sur l’échiquier électronique de notre site (voir ici) et vaut vraiment la peine d’être scrutée. De son côté, Joseph a divisé le point lors de la deuxième ronde avec le puissant Richard Rose et gagné toutes ses autres parties dont une aux dépens de l’expérimenté Alex Danilov en dernière ronde. On peut donc dire que nos deux gagnants ne l’ont pas volé leur première position et qu’ils méritent tous les deux d’être ensemble sur la première marche du podium.

Gilles Jobin

Gilles Jobin


J’aimerais en profiter au nom de tous les joueurs d’échecs de la LÉO pour remercier tous nos commanditaires. Ils nous aident à mieux réaliser nos nombreux projets, nous accompagnent tout au long de l’année et nous sommes fiers et reconnaissants de leur belle collaboration. Un gros merci à la Ville de Gatineau, Service des loisirs, des sports et du développement des communautés; à Monsieur Guylain Hotte du Relais des Jeunes Gatinois; à Monsieur Gilles Lalonde des Pharmacies Jean Coutu; aux agents Remax Monsieur Kevin Sauvé, Madame Sandra Labelle et Monsieur Gilles Tremblay; à Madame Nicole Drummond des Centres Hypothécaires Dominion; au Groupe Cloutier, Cabinet en service financier; à Madame Nathalie Bélanger de la Boutique Fusion Magique; à Monsieur Gilles Pommet de la Boutique Broue Ha Ha ainsi qu’à Monsieur Luc Desnoyers du Centre d’Achat Desnoyers.

Maintenant, place à la nouvelle saison et aux séries de championnats LÉO.

Vive le printemps!

Marcel Laurin,
arbitre du Tournoi des Commanditaires,
président de la LÉO


Tableau du tournoi

Tableau des résultats

Tournoi des Commanditaires

Le tournoi des Commanditaires de 4 rondes a débuté le mardi 26 février dernier et compte 21 joueurs. Un rapport complet paraîtra plus tard.

Ronde 4

Une ronde excitante.

Lemieux – Dagenais : Une partie «à la Lemieux» : pions contre pions. Il a cependant accepté la nulle dans une position qui lui semble largement favorable, ayant la poussé b4 à sa portée.
Choinière-D. Raymond : Après son malencontreux 12e coup, René n’a pu revenir dans la partie.
Danilov-Morel : Joseph a été en contrôle pendant toute la partie pour la terminer par une attaque de mat.
Simard-Berthiaume : Paul nous a gentiment commenté sa partie.
Légaré-Traversy : Une classique entre les deux protagonistes, remportée cette fois par Pierre.
Arsenault-Piché : Une partie fort intéressante qu’il vaut la peine de rejouer tranquillement.
S.Latreille-Labelle : 12…b5? a mis les Noirs dans l’embarras et ils n’ont jamais pu s’en remettre.
É.Latreille-R.Raymond : Une partie très ouverte dans laquelle la fougue de la jeunesse a rencontré la sérénité de la sagesse. (Hé, hé… j’exagère un peu.)
Guimond-Jobin : En toute subjectivité, la partie la plus excitante de la ronde. J’ai pris la peine de la commenter.

Ronde 3

Plusieurs pièces en cadeau dans cette ronde.

D’abord Gilles Légaré donne sa Dame à son jeune adversaire.
Pierre Traversy a aussi donné un Fou à Guy Piché.
Serge Berthiaume a fait de même contre Yves Arsenault oubliant que son pion, avec lequel il aurait bien aimé reprendre la pièce, était cloué.
Qizhe n’avait aussi certainement pas vu qu’après 34…Txe7 35.Fg5 laissait tomber la qualité dans une finale nettement perdante.
Julien-Sylvain avait bien joué jusqu’à son malencontreux 18.b4 qui l’a mis dans une position vraiment désavantageuse.
Avec 18.a3, Benoit semble avoir donné un peu trop de jeu aux Noirs.
Après avoir gagné un pion, Marcel a vraiment bien joué le reste de la partie.
En laissant deux pions à son adversaire, Stéphane n’a pu remonter la pente contre Daniel Raymond.
La partie Morel-Potvin fut intéressante, et sans doute que Daniel regrette encore son 38…g4 à partir duquel Joseph a eu le meilleur.
Denis n’a pas vu l’excellente réplique 19…Ndxe5! après mon douteux 19.Dh6. Les Blancs devaient faire bien attention au mat de corridor. Je croyais que 20.Cg5 Fxg5 21.Fxg5 était correct pour les Blancs mais après 21…f6 les Noirs ont beau jeu.

Ronde 2

Des problèmes informatiques ont retardé le début de la ronde d’une trentaine de minutes. Mais en cette semaine de la relâche, le local était bien calme car les salles voisines étaient inoccupées.

Richard Rose – Joseph Morel : Une nulle fort intéressante. En sacrifiant la qualité à son 20e coup, il semble bien que les Blancs avaient un avantage décisif. 22. Df5 était le coup à jouer, mais après 22.Ce4, le vent a tourné.
Denis Lemieux – Marcel Carabineanu : Marcel avait vraiment bien joué jusqu’à son… dernier coup : il a donné la qualité contre absolument aucune compensation.
Daniel Raymond – Joël Lecorre : Une partie qui démontre toute la difficulté des finales. Voyez cette position atteinte après 25 coups. Aux dires de mes engins informatiques en tout cas, elle est complètement égale. Mais qu’en pensez-vous ? Et quels devraient être les plans des deux joueurs ? Le Fou est-il supérieur au Cavalier ?
Guy Piché – Robert Raymond : Ah, une jolie ouverture Bird ! Mais avec 25… Th8?, les Noirs ont donné les ailes aux Blancs !
Yves Arsenault – Gilles Légaré : Gilles a été vraiment généreux avec ses pièces.
Daniel Potvin – Gilles Jobin : L’ouverture Larsen-Nimzovitch est intéressante. N’ayant pas envisagé 18… Fg4, les Blancs se sont trouvés en finale avec la qualité en moins. Placez-vous dans la peau des Blancs : comment auriez-vous défendu cette position ?
Serge Berthiaume – Stéphane Latreille : Une partie à sens unique dans laquelle M. Latreille a laissé tomber plusieurs pièces.
René Choinière – Alex Danilov : La partie tranquille de la ronde.
Pierre Traversy – Étienne Latreille : Avec un peu moins de temps au cadran, le jeu d’Étienne s’est mis à chanceler. Et il a sans doute oublié que son Roi aussi peut être maté !

Ronde 1

Même si, au final, la logique des cotes a été respectée, quelques parties auraient pu donner lieu à des revirements de situation.

M. Guimond – Y. Arsernault : La position des Noirs s’est détériorée autour du 30e coup. Yves était sans doute en pression de temps.
D. Raymond – R. Rose : Daniel a raté une menace qui lui a fait perdre un pion important. Sa partie s’est ensuite rapidement écroulée.
G. Jobin – G. Piché : La plus courte partie de cette ronde.
É. Latreille – B. Dagenais : Étienne a tenté un sacrifice douteux qui lui a coûté la partie.
A. Danilov – S. Berthiaume : Une partie excitante dans laquelle Alex a sacrifié une pièce pour une attaque directe sur le Roi adverse. Mais selon mon ordinateur, il semble que ce sacrifice soit une erreur.
R. Raymond – D. Potvin : Robert a gagné une pièce dans l’ouverture… mais l’a redonnée un peu plus tard. Daniel a sans doute eu chaud !
J. Morel – P. Simard : Joseph a gagné un pion dans l’ouverture et n’a jamais vraiment été en danger.

P. Traversy – D. Lemieux : Une très longue partie (« la plus longue de ma carrière » dixit Pierre). Pierre a raté sa chance de gagner un pion (et sans doute la partie) au 63e coup.
J. Lecorre – G. Légaré : Joël aurait pu terminer cette partie bien rapidement. Dans le diagramme ci-contre, les Blancs pouvaient forcer une finale Dame contre Tour tout à fait gagnante en jouant 23.Te8+ Dxe8 24.Txe8+ Rxe8 25.De5+ Te7 26.Db8+ Rd7 27.Dxg8.
S. Latreille – R. Choinière : Une fouchette causa la perte de la Dame de Stéphane.

Toutes les parties téléchargeables en format PGN.

Choisissez une partie :
Echiquier Merida 36

Tournoi Ouvert de Gatineau

La deuxième édition du Tournoi Ouvert de Gatineau a eu lieu lors du premier week-end de mars au Club d’Échecs de Gatineau (CEG) de la rue Migneault. Cette année, la LÉO avait mis la barre très haute  puisqu’elle s’était fixée comme objectif  d’atteindre une soixantaine de participants à son gros tournoi d’hiver, comparativement aux 35 concurrents du premier cru.

Pour réussir un tel exploit,  certaines dispositions ont été mises en place pour mieux faire connaître notre tournoi, attirer des joueurs des deux côtés de la rivière et créer un certain engouement à venir performer chez nous :
– La bourse a été doublée à $2,500 ;
– Pleine page de publicité dans la revue Échecs+
– Affiliation au Grand Prix de l’Est de l’Ontario ;
– Aection ouverte homologuée FIDE, FQE et FCE ;
– Inscription gratuite à tout joueur ayant un indice de 22, peu importe la fédération.

Dans la foulée de cette nouvelle entente fédérative FQE-FCE, j’ai participé à des tournois en Ontario comme au Québec, y ai rencontré et invité de nombreux joueurs à s’inscrire, fait des centaines d’appels téléphoniques, envoyé autant de courriels et même déposé quelques lettres dans une boîte postale près de chez moi.

Tous ces efforts n’ont pas été vains puisque 63 valeureux compétiteurs se sont présentés.  Les favorables conditions météorologiques aidant, on pouvait compter 36 joueurs du Québec dont 24 de l’Outaouais, 26 de l’Ontario et 1 du Nouveau-Brunswick.  Plusieurs gros noms donnaient du panache à la section ouverte, très relevée; puisque qu’on y retrouvait en tête de liste les MI Aman Hambleton d’Ottawa et Jean Hébert de Richelieu et  le MF et champion défendant Robert Hamilton, lui aussi d’Ottawa. Il y avait aussi de nombreux maîtres nationaux dont Elias Oussedik de Fredericton, N.B., Armando Valdizon d’Ottawa et le plus nouveau de tous, Olivier Kenta Chiku-Ratté  de Montréal.  Une autre bonne dizaine de joueurs experts complétaient le tableau, dont plusieurs jeunes joueurs-vedettes au talent brut, notre relève de demain, venus tenter de surprendre quelques  favoris. 
 
Toutes les rondes ont débuté à temps,  il n’y a eu aucun incident désagréable malgré la farouche compétition et on a eu droit à une belle fête échiquéenne durant tout le week-end. Voici donc les résultats.

Dans la section A ou Ouverte,  le MI Aman Hambleton partage la première place en compagnie du MN Elias Oussedik en vertu d’une fiche de chacun 4.5 points.  Tous les deux retournent à la maison avec un chèque de $400.  Sept joueurs terminent à 3.5 points en troisième place et se méritent chacun $30; l’un d’eux, le jeune joueur de catégorie expert Agastya Kalra, a surpris le MI Jean Hébert en deuxième ronde et ajoute à sa bourse les $100 du prix High-Low de sa section.
 
     La section B a vu Jean Bigras d’Orléans  remporter les $350 du premier prix.  Son gain de dernière ronde face à Guy Piché lui permet de terminer avec 4 points et de devancer ce dernier et  René Choinière.  Ces deux Gatinois terminent un demi-point derrière lui et rafflent conjointement les $200 des deuxième et troisième places. Paul Abrams d’Ottawa ne regrette pas sa décision de s’être inscrit dans une section supérieure à sa cote, score 3 points et s’accapare les $50 du prix High-Low de la section B.
 
    Quelques joueurs de Kingston étaient au rendez-vous et Curtis Barlow-Wilkes a connu un très fort tournoi.  Jeune joueur en forte progression, il termine invaincu avec 4.5 points  et mérite amplement les $250 de la section C.  Son concitoyen John I.F. Lukezich, quant à lui,va chercher les $100 de la troisième place en vertu d’un finish de 3.5 points.  Le jeune Gatinois de 10 ans Étienne Latreille, à son premier vrai tournoi de week-end, a brillé de tous ses feux et ajoute le prix High-Low à ses gains de la deuxième place pour un beau total de $250.

     Je me dois de remercier toute mon équipe de partenaires, de bénévoles et de collaborateurs pour  cette belle réussite.  D’abord, mon assistant-arbitre Halldor Palsson pour sa compétence, son calme et ses solutions rapides à toutes épreuves.  Aussi, Julien-Sylvain Labelle pour sa disponibilité, sa bonne volonté et son savoir-faire en informatique de même que Gilles G. Jobin pour l’entrée des nombreuses parties sur notre site (avec Alain Godbout), ses liens sur internet et son efficacité.  Un gros merci à la Ville de Gatineau pour leur soutien et au Relais des Jeunes Gatinois pour les spacieuses salles.
 
     D’autres gros remerciements, cette fois à tous les joueurs présents et félicitations aux gagnants!
 
     On se revoit tous l’an prochain! 

PRIX

SECTION OUVERTE

1er & 2e (4.5 points) : Aman Hambleton et Elias Oussedik : $400 chacun
3e (3.5 points) : Mihnea Voloaca, Robert Hamilton, Armando Valdizon, Kevin Pacey, Qiyu Zhou, Stijn De Kerpel, Agastya Kalra : $30 chacun
* Prix High-Low (3.5 points) : Agastya Kalra : $100

SECTION B

1er(4.0 points) : Jean Bigras : $350
2e et 3e (3.5 points) : René Choinière et Guy Piché : $200 chacun
* Prix High-Low (3 points) : Paul Abrams : $50

SECTION C

1er (4.5 points) : Curtis Barlow-Wilkes : $250
2e (4.0 points) : Étienne Latreille : $200
3e (3.5 points) : John Lukezich : $100
* Prix High-Low (4.0 points) : Étienne Latreille : $50

* Le prix High-Low est remis au joueur accumulant le plus haut score ayant la plus basse cote. Advenant qu’il gagne un autre prix, la somme est additionnée à ses gains. Inventé par Marcel Laurin, ce prix supplémentaire encourage les joueurs qui ont connu un bon tournoi à mériter plus que des points de cote. Auparavant, ces joueurs n’avaient pratiquement aucune chance de remporter des prix dans leur section, ce prix corrige cette lacune en étant attribué au plus méritant !



Vous pouvez télécharger le fichier PGN contenant 126 parties.

Choisissez une partie :
Echiquier Merida 36

MICHEL DESJARDINS
NOTRE HOMME AU POM D’AUTOMNE

Le tournoi Qualification Élite POM 2013, tenu au Cercle d’Échecs de Hull du 15 janvier au 12 février, permet de connaître le représentant de l’Outaouais qui se mesurera en octobre, à Montréal, aux meilleurs joueurs d’échecs du Québec.

Michel Desjardins

Michel Desjardins

Le CEH a innové cette année en y allant d’un tournoi de cinq rondes de type suisse accéléré. Cette décision a été prise afin d’éviter les résultats prévisibles des premières rondes d’un tournoi d’une seule section; parfois au caractère insipide et ennuyeux. Il a aussi l’avantage d’assurer une meilleure compétitivité pour tous les participants et d’encourager les plus méritants à continuer leur bonne performance, la confiance aidant, jusque dans les tranchées des difficiles et décisives dernières rondes.

La formule du tournoi a bien fonctionné pour Denis Lemieux qui continue sur sa lancée des dernières semaines. Il se retrouvait en première place en compagnie de Michel Desjardins après la quatrième ronde, en vertu d’un demi-point fort bien mérité au dépens de Gilles Groleau. C’est cependant ce dernier qui affronte Michel pour le droit de représenter l’Outaouais lors de la partie décisive. Denis, pour des raisons d’ordre professionnel, n’ayant pu finir le tournoi, termine son parcours avec 3.5 points. Pendant ce temps, Michel Guimond se ressaisit après un départ difficile, remporte ses trois dernières parties et rejoint Denis.

Nous avons donc droit à tout un finish! Du côté des Blancs, Michel Desjardins n’a besoin que d’une partie nulle pour remporter le tournoi alors que Gilles Groleau se doit de le vaincre avec les Noirs. Gilles choisit une embêtante Défense Sicilienne Fermée, joue agressivement, complique le jeu et tente le tout pour le tout. Rien à faire, Michel déjoue tous les tours de passe-passe, égalise la position à tout coup, résiste à son adversaire adroitement et va chercher son demi-point manquant

La Ligue d’Échecs de l’Outaouais est heureuse de remettre à Monsieur Michel Desjardins un chèque de $100 pour atténuer ses frais lorsqu’il nous représentera au Championnat Élite POM d’automne.

Nous avons tout un fier compétiteur!

Bonne chance, Michel !

Toutes les parties sont disponibles sur notre site.

Qualification Élite POM 2013

Voici toutes les parties du Tournoi Qualification Élite POM du Québec. Michel Desjardins, gagnant du tournoi, se mérite la chance de représenter l’Outaouais lors du Tournoi Élite POM du mois d’octobre à Montréal et se voit attribuer un chèque de 100 $ s’il y participe.

Un reportage complet sera publié dans quelques jours.

Merci à Marcel Laurin et Guy Piché pour l’entrée des parties.

Fichier PGN en téléchargement.

Vous pouvez visiter la galerie de photos prises par Jacques Dubé lors de la troisième ronde.

Choisissez une partie :
Echiquier Merida 36