Archive pour la catégorie ‘2012’

Tournoi « Opération Nez Rouge »

La tradition se continue au Cercle d’Échecs de Hull et le Tournoi Opération Nez Rouge qui en était à sa neuvième édition attire un bon nombre de joueurs qui espèrent terminer leur année échiquéenne de belle façon. Il s’agit d’un tournoi de parties lentes de cinq rondes, le système fluide1 est en vigueur et la cadence régulière du Cercle, soit 1h15m/30 coups + 20 m/partie et ajout de 30 secondes à partir du premier coup, s’applique.

Dans la section A ou Élite, les gros canons Guimond, Groleau, Gagnon, Rose et Desjardins partent favoris. Mais la particularité du système fluide fait en sorte qu’il amène au fil des rondes de nouveaux joueurs qui graduent de la section B et ces distingués élus arrivent motivés et heureux de venir se frotter au gratin échiquéen de l’Outaouais. C’est ce qui explique la présence des Lavergne, Danilov et Morel dans la cour des grands et ces derniers y ont connu beaucoup de succès. Ils ont bouleversé les statistiques et déjoué les probabilités en s’imposant ou en tenant tête à la plupart de leurs adversaires. Seul Michel Desjardins a résisté à la nouvelle vague et il partage, en compagnie du joueur de l’heure Patrick Scantland et du surprenant Daniel Lavergne, les honneurs de la première place. Un des grands favoris Michel Guimond, qui était si près de son certificat d’Expert, devra se ressaisir en 2013 pour décrocher son convoité diplôme. Ses incroyables acrobaties sur l’échiquier n’ont pas suffies, il a perdu pied à quelques occasions et il devra retourner sur les planches pour peaufiner son numéro-fétiche. Nous lui souhaitons de retrouver sa recette gagnante!

Dans la section B, Denis Lemieux a connu beaucoup de succès et termine fin seul en tête avec un gros 4 en 5. Il devance Joël Lecorre et Yves Arsenault par un demi-point. Ce dernier s’est mérité le prix de la victoire la plus rapide en 2012. Pendant que tous les joueurs débutaient leur cinquième ronde et réfléchissaient au choix de leur ouverture, Yves y allait d’un foudroyant KO Technique. Son percutant uppercut Dame h5!! au sixième coup blanc couche abruptement au tapis le Roi de son adversaire. Yves se croyait sans doute dans un tournoi appelé «Opération Yeux Rouges»!

À souligner la présence du vétéran Daniel Potvin qui a fait un retour en compétition après plus de vingt cinq ans d’absence et qui sera régulièrement parmi nous dans la prochaine année; de même que celle de nos deux anciens champions Junior, Alexandre MacIsaac et Ivan Rainey, en congé étudiant du temps des Fêtes et qui nous ont payé une petite visite en venant se disputer une partie amicale durant la dernière ronde du tournoi.

Un joyeux temps des Fêtes à tous!

Marcel Laurin,
directeur du Tournoi Opération Nez Rouge
président de la Ligue d’Échecs de l’Outaouais

1 Pour connaître les spécificités du système fluide, cliquez ici.

Rondes 1 à 5 (PGN)

Choisissez une partie :
Echiquier Merida 36

SEMI-RAP DE NOVEMBRE: DANILOV L’EMPORTE !

Dr Alex Danilov

Dr Alex Danilov

Ce tournoi de 4 rondes du 13 novembre à la cadence semi-rapide de 20 minutes et 5 secondes d’ajout fait partie du calendrier du CEH mais a eu lieu exceptionnellement au Club d’Échecs de Gatineau, dû à des rénovations en cours au Chalet du Parc Fontaine. Cela n’a pas empêché quelques 22 joueurs de se présenter au CEG et de passer cette belle soirée d’automne à s’affronter sur l’échiquier.

Plusieurs géants belligérants n’en demandaient pas plus et avaient dans leur mire les favoris Michel Guimond et Richard Rose. On retrouvait aussi sur ce champ de bataille les dangereux Benoit Dagenais, Daniel Lavergne, Gilles G. Jobin, Alex Danilov, Daniel Raymond, Joseph Morel et aussi Mattieu Libersan, tous des gars susceptibles de faire beaucoup de dégât.

Et c’est ce qui est arrivé ! Au finish, c’est Alex Danilov qui l’emporte avec  un beau 4 en 4. Il devance par un gros point les quatre adversaires suivants :  Richard Rose, Gilles G. Jobin, Daniel Lavergne et Daniel Raymond. Le favori Guimond a passé une soirée difficile et n’a pu venir à bout de Joseph Morel et Daniel Lavergne qui l’ont défait. Yves Arsenault a eu un départ fracassant en l’emportant aux dépens de Mattieu Libersan et de Benoit Dagenais. Ce dernier s’est frotté au jeune Étienne Latreille en première ronde qui lui a soutiré une nulle.

Mais parlons donc de notre gagnant. Le septuagénaire Dr Alex Danilov, issu d’une famille de joueurs d’échecs. Né en Yougoslavie, il apprend très jeune à jouer aux échecs. Son père, le Dr George Danilov est candidat-maître dans son pays et un de ses faits d’armes est une partie nulle contre le Champion du Monde Alexandre Alekhine en simultanée. La jeune famille déménage au Canada après la Deuxième Guerre mondiale et s’installe dans les Maritimes. Son père devient le Champion des Maritimes et plus tard, ils aménageront à Kingston, Ontario. Papa Danilov deviendra le Champion de Kingston, ville prolifique pour les échecs et à proximité d’Ottawa, où ont lieu les plus importants tournois. Les années passent et Alex obtient son doctorat en physique. S’installant définitivement à Ottawa, il a comme principale passion de jouer aux échecs et il évolue régulièrement au RA Chess Club.

C’est là que je l’ai rencontré et affronté pour la première fois au début des années 80. Devenu expert FCE, son style de jeu s’apparente à celui de Korchnoi. Il a des nerfs d’acier et son sang-froid lui permet d’exceller lorsque la partie est chaudement disputée. Il est comme un renard subtil qui trouve toujours moyen d’arriver à ses fins. Son jeu positionnel solide lui permet de se sortir de tous les pièges et sa finesse de se défendre de manière agressive et futée. Il a beaucoup de flair et ce n’est pas de tout repos de l’affronter. Son point fort est de toujours trouver moyen d’obtenir du contre-jeu et ses parties sont rarement ternes, mais plutôt très enlevantes. Jouer contre Alex est une expérience enrichissante. Il travaille toujours fort, il est excellent dans toutes les phases du jeu; il a du doigté et il est au meilleur de sa forme dans les positions ambiguës. C’est un grand passionné toujours inspiré !

Voici quelques-unes de ses parties jouées récemment au RA Chess Club d’Ottawa.

Echiquier Merida 36

LUTTE SERRÉE AU TOURNOI SERVICE DES LOISIRS

Depuis plus de trente ans, le Cercle d’Échecs de Hull a pignon sur rue au Chalet du Parc Fontaine, tremplin de nombreuses activités de toutes sortes et qui remplit bien son rôle d’offrir aux Gatinois une panoplie de loisirs intéressants à prix abordable. Pour rendre hommage à l’implication de la Ville de Gatineau et de son avant-gardiste Service des loisirs, des sports et du développement des communautés, le CEH a décidé cette année de nommer et d’inscrire sur son calendrier 2012-13 ce tournoi suisse de quatre rondes, tenu du 16 octobre au 6 novembre: le Tournoi Service des Loisirs.

Vingt-sept joueurs se sont inscrits à cette compétition, bien décidés de démontrer leur savoir-faire échiquéen sur les 64 cases. Plus la saison avance, plus on constate une recrudescence de forts joueurs: certains progressent, d’autres réapparaissent et même d’autres naissent. C’est ce qui explique qu’il est difficile d’avoir un seul vainqueur, encore plus dans un court tournoi de quatre rondes.

Quatre joueurs sont demeurés invaincus. C’est cependant Michel Guimond et Richard Rose avec 3 1/2 points qui partagent les honneurs pour un 2e tournoi consécutif (1ers ex-aequo au Semi-Rap d’octobre) et devancent Patrick Scantland et Gilles Jobin par 1/2 point. Pour une troisième année de suite, notre presque expert Michel débute la nouvelle saison de manière invincible et frôle la barre des 2000 une fois de plus. On lui souhaite d’éviter sa glissade de style «serpent» des dernières années et de réussir la montée de style “échelle” qui lui procurerait son cher certificat d’expert très prochainement. Une victoire de dernière ronde contre Richard lui aurait procuré cette satisfaction mais son principal rival a empêché cet accomplissement en ne lui concédant que peu de chances de gain et il méritait amplement le demi-point. À souligner la belle performance de Patrick qui continue sa belle progression vers des sommets inconnus et Gilles qui trouve toujours le moyen d’égaliser la partie par son implacable jeu solide et positionnel.

Pourrait-on s’attendre à un troisième partage consécutif d’une première place de nos deux gagnants lors du prochain tournoi ou qu’un autre joueur-vedette se lève et mette fin abruptement à cette dualité dominante et dérangeante pour certains?

Ci-dessous, toutes les parties de ce tournoi.

Fichier PGN.

Cadence : 75 minutes pour 30 coups puis 20 minutes pour finir la partie. Incrémentation de 30 s à partir du premier coup.

Choisissez une partie :
Echiquier Merida 36

(NDLR : Merci à Luc Villeneuve et Marcel Laurin pour l’entrée des parties.)