Analyse rétrograde – 2

Solution du problème n°2 (Thierry LE GLEUHER – Phénix 2007)
[Voir la chronique n°1]

Ici encore il semble y avoir deux manières de mater en 1 coup ! (1.Rd2≠ ou 1.0-0-0≠)
Afin d’analyser une position, la première chose à faire revient souvent à compter les prises par Pions que l’on peut déduire de la structure des Pions visibles au diagramme.
Problème 2 (soluce)Ici les Pions blancs doublés dans les colonnes ç et f indiquent que les deux Fous noirs manquants ont été capturés respectivement sur ç3 et f3. Les Pions noirs ont pour leur part capturé les deux pièces blanches manquantes en ç6 et d6. Ainsi toutes les prises sont figées puisqu’il y 28 pièces sur l’échiquier (14+14).
On peut noter à ce stade que le Fou initialement en ç1, qui naviguait sur cases noires, n’a pu être pris qu’en d6 (seule case noire) et que par conséquence, c’est une Tour blanche qui a été prise en ç6.
Cherchons maintenant la chronologie de ces captures !
Le Fou blanc h7 est d’origine puisqu’il y a 8 Pions blancs sur l’échiquier (donc pas de promotion blanche). Il a dû arriver en h7 avant le coup g7-g6 et donc avant la sortie du Fou noir initialement en f8. Il a donc fallu d’abord ouvrir le trajet du Fou Roi blanc par g2×Ff3, ce qui ne peut intervenir qu’après après avoir libéré le Fou noir sur case blanche initialement en ç8 et pris en f3. La Th1 encore bloquée dans sa cage n’a donc pas pu être prise en ç6 (pas plus que le Fç1 qui naviguait sur cases noires). Comme il manque une Tour blanche, seule la Ta1 a pu être capturée en ç6. On en déduit alors que la Ta1 présente au diagramme ne peut être que la Tour d’origine h1!
Ainsi le 0-0-0 blanc n’est plus autorisé et la seule solution est 1.Rd2≠


LE COLORIAGE

Ici les pièces n’ont pas revêtu leur couleur et c’est au solutionniste de trouver lesquelles sont noires et lesquelles sont blanches. Il faut bien sûr que la position obtenue soit légale après coloriage, c’est-à-dire qu’il existe au moins un déroulement de partie respectant les règles des échecs conduisant à la position du diagramme.


3. Andreï FROLKIN & Andreï KORNILOV
RexMultiplex 1989
problème 3
(6+0)
Dernier coup ?
Colorier

Solution :
Que la Tour h6 soit blanche ou noire, elle donne échec à un des deux Rois dans la position du diagramme. Il en est de même pour la Tour g8 et par conséquent les Tours h6 et g8 doivent être de même couleur car les deux Rois ne peuvent être en échec simultanément.
Or nous avons un échec double avec deux Tours sur un même Roi (g6 ou h8). Certains diront qu’un échec double avec deux Tours est impossible ! Ce n’est pas exact, car ce qu’il faut retenir, c’est qu’un échec double ne peut être administré que par un échec à la découverte. La question est donc : comment la position de ces deux Tours donnant échec double peut-elle résulter d’un échec à la découverte ? Bien sûr ces deux Tours ne pouvaient être présentes sur l’échiquier avant le début du coup et l’une d’elle n’était en fait qu’un Pion qui a finalement été promu en Tour. Ce n’est possible qu’avec une promotion en g8 et donc les 2 Tours sont blanches (TBh6, TBg8). L’échec découvert l’a été dans la colonne h et le Roi h8 est donc noir (RNh8, donc RBg6). Le Roi blanc ne peut pas lui aussi être en échec, donc PBf7 et CBf8).
Le diagramme colorié ne peut être que le suivant :
Prob. 3 (coloré)
(5+1) Dernier coup ?

Le denier coup est une capture par un Pion blanc depuis h7 vers g8, mais quelle pièce noire a donc été capturée en g8 ?

  • Pas une Dame noire ou une Tour noire, qui donnerait un échec au Roi blanc n’ayant jamais pu être administré.
  • Pas un Fou noir, parce que les Noirs n’auraient pas pu jouer le coup précédent le dernier coup blanc (Fou et Roi bloqués).
  • Il s’agit donc d’un Cavalier, seule pièce permettant aux Noirs d’avoir un coup légitime précédent la promotion blanche en Tour.

Rétro : 1.h7×Cg8=T≠ Cf6-g8 (on note les coups à l’envers en commençant par le dernier joué !)
Le Cavalier n’aurait pas pu provenir de la case é7 où il mettait le Roi blanc en échec, mais ce dernier coup de Cavalier n’est pas déterminé, car il aurait très bien pu capturer une pièce blanche en g8 ; par exemple : 1.h7×Cg8=T≠ Cf6×Cg8 ou 1.h7×Cg8=T≠ Cf6×Fg8 ou même encore 1.h7×Cg8=T≠ Cf6×Tg8 2.Tg7-g8+(ou 2.Tg7×Xg8)

Seul le dernier coup est complètement déterminé et celui-ci a donc été : h7×Cg8=T≠
(Thème sous-promotion en Tour)


Voici maintenant un autre problème de coloriage à peine plus compliqué que le précédent, pour lequel vous pouvez envoyer vos solutions et marquer des points pour le concours de résolution qui démarre avec ce problème n°4.

Problème n°4
Problème 4
(8+0) Colorier

Questions, solutions, commentaires : t.legleuher@gmail.com

Parmi tous les solutionnistes ayant trouvé la bonne réponse, la LÉO fera tirer un jeu règlementaire avec un sac LÉO et un échiquier de qualité. Valeur totale de 40$.

Les commentaires sont fermés.

QUELQUES COCORICOS
AU C.O.Q. DE LONGUEUIL !


Un texte de Marcel Laurin relatant sa participation au dernier Championnat Ouvert du Québec. Cliquez ici.

Conseil
d'administration
2019-2020


Hubert Séguin, président
Paul Simard, secrétaire
Luc Bourbonnais , trésorier
Gilles Jobin
Pierre Arcand
Joël Lecorre
Nicolas Dupont-Mageau

Merci à nos partenaires

villeGatineau





gaudreau

mackinnon




optimiste

Articles
Statistiques
  • 0
  • 9
  • 6
  • 4 376
  • 289 229
  • 75 947
  • mars 15, 2020