Hiver 2017 CEH

30 joueurs sont inscrits. Voici les classements et toutes les parties après la quatrième ronde.

Je rappelle que les joueurs absents à 19h ne seront pas appariés. CEPENDANT, si vous prévoyez arriver en retard, vous pouvez m'aviser par courriel avant 17h la journée de la ronde. Un accusé réception vous sera alors retourné. De même, j'apprécierais bien que vous m'indiquiez votre absence si vous prévoyez ne pas venir jouer. Notez que ce n'est pas nécessaire de le faire, mais cela m'aiderait à entrer préalablement les points-repos m'évitant ainsi un certain stress.

Section A

# Joueur Cote 1 2 3 4 Score
1 Solunac, Sasha 1917 +11N =4B +3N +7B 3.5
2 Desjardins, Michel 1943 =6B +11N +5B =0 3
3 Guimond, Michel 1867 +7B +5N -1B =4N 2.5
4 Bastien, Andre 1838 +8B =1N =0 =3B 2.5
5 Thibault, Mario 1841 +10N -3B -2N +9B 2
6 Jobin, Gilles G. 1836 =2N =0 -7B +10N 2
7 Scantland, Patrick 1753 -3N +10B +6N -1N 2
8 Danilov, Alex 1705 -4N =0 =0 +11B 2
9 Gagnon, Fabien 1910 =0 =0 =0 -5N 1.5
10 Solunac, Stephen 1748 -5B -7N +0 -6B 1
11 Raymond, Daniel 1815 -1B -2B =0 -8N 0.5

Section B

# Joueur Cote 1 2 3 4 Score
1 Rioux, Jocelyn 1499 +10B -2N +9B +6N 3
2 Labelle, Raymond 1475 +11N +1B -3B +13N 3
3 Sabourin, Yves 1474 =0 +15B +2N =4B 3
4 Lecorre, Joel 1465 +14B +13N =0 =3N 3
5 Simard, Paul 1192 =0 =0 =0 +18B 2.5
6 Arcand, Pierre 1177 +7B +17N =0 -1B 2.5
7 Iyamuremye, Gervais 1463 -6N +10B =0 =0 2
8 Masse-Garneau, Anthony 1381 =0 =0 =13B =11N 2
9 Ethier, Valori 1380 +19B =0 -1N =0 2
10 Bourbonnais, Luc 1288 -1N -7N +15B +19B 2
11 Traversy, Pierre 1213 -2B =0 +18N =8B 2
12 Clermont, Yves 1209 =0 =0 =0 =0 2
13 Berthiaume, Serge 1525 +18N -4B =8N -2B 1.5
14 Sigouin, Frederic 1178 -4N =0 =0 =0 1.5
15 Lepine, Louis =0 -3N -10N +0 1.5
16 Seguin, Hubert 1539 +17B X X X 1
17 Louis-Cadet, Jonathan 1359 -16N -6B =0 =0 1
18 Raymond, Robert 1298 -13B +19N -11B -5N 1
19 Legare, Gilles 1043 -9N -18B +0 -10N 1
Sous toutes réserves,
voici les appariements donnés
par SwissSys de la 5e ronde (28 février) .

A

Solunac Sa. - Desjardins
Jobin - Guimond
Thibault - Bastien
Scantland - Danilov
Raymond - Solunac St.

B

Rioux - Sabourin
Lecorre - Labelle
Iyamuremye - Simard
Massé-Garneau - Bourbonnais
Éthier - Traversy
Clermont - Berthiaume
Lépine - Sigouin
Légaré - Louis-Cadet
Bye (1) : Raymond

Cliquez sur la ronde pour ouvrir les jobicommentaires.

Ronde 1

Ronde 2

Ronde 3 Avec les Desjardicommentaires

Ronde 4Nouveau



PGN (Rondes 1-4)

PGN (Rondes 1-4)

MINI TOG le 11 mars

C’est officiel, il y aura bel et bien un MINI-TOG le 11 mars et vous y êtes invités.

Samedi 11 mars 2017
115 Principale, 2e étage

5 rondes semi-rapides 25 min + 5 sec. inc.
10h00, 11h15, 13h15, 14h30, 15h30

Jeunes, membres du CEA : gratuit (-18)
Autres jeunes : 5$
Membres adultes du CEA ou LÉO : 5$
Touristes : 10$
Ajoutez 5$ pour toutes les catégories pour les inscriptions reçues le jour du tournoi et avant 9h30 pour être de la 1e ronde.

Byes permis
Système suisse avec 2 ou 3 sections selon les inscriptions.
Jeux et horloges fournis.
Places limitées

Inscriptions au CEA les vendredis soirs et je serai au CEH les mardis précédents le tournoi.

Sondage

Depuis l’annulation forcée du TOG, me trotte dans la tête l’idée d’organiser à la place un tournoi de parties semi-rapides le samedi 11 mars à Aylmer. J’aimerais savoir s’il y a un intérêt pour une telle activité où on jouerait pour s’amuser, l’honneur et les points de cotes. (Frais d’entrée minimaux.) Il faudrait aussi un arbitre officiel. Répondez au sondage et diffusez ce message à tous les joueurs potentiels.

Également, j’aimerais organiser une session de printemps pour nos jeunes. Il y a beaucoup d’intérêt, mais nous n’avons pas d’instructeur. ? Ce serait les vendredis soir du 10 mars au 12 mai. (Habituellement 45 minutes d’instructions et 45 minutes de jeux.)

J’ai ouvert les commentaires. Pour en faire, il faut être inscrit sur le site. Prière de m’envoyer un courriel si vous désirez vous inscrire : je vous ferai parvenir votre code utilisateur et votre mot de passe. GJ.

Réouverture du club Caïssa

Tous les vendredis jusqu’à la fin juin, le club Caïssa permet aux joueurs d’échecs de Gatineau de pratiquer leur jeu favori.

Le club est situé au centre communautaire Le Baron, 104 rue Du Barry et ouvre ses portes à 18 h.

Responsable du club : Gilbert Lamoureux.

Bienvenue à toutes et à tous !

PEU DE CADEAUX AU TOURNOI DU PÈRE NOËL CEH 2016

Le tournoi du Père Noël CEH 2016 a débuté le 6 décembre et a la particularité de s’être terminé le 24 janvier 2017. Ce tournoi de parties lentes, à la cadence régulière du Cercle, chevauche volontairement ces deux mois festifs afin d’éviter de prévisibles abandons de dernières rondes en raison des très occupés congés du temps des Fêtes.

Cette sage décision prise par la LÉO durant l’été, lors de l’élaboration de son calendrier 2016-2017, s’avère juste et efficace car la majorité des 31 joueurs ont terminé la compétition.

Sasha Solunac. Photo: M. Laurin.

Dans la section Ouverte, Sasha Solunac, Michel Desjardins et Mario Thibault avaient pris les commandes lors des deux rondes de décembre affichant un score de 1.5 point. Ils maintiennent la cadence en janvier et ce n’est finalement qu’en dernière ronde qu’on peut départager et voir émerger en tête de ce solide groupe un duo de vainqueurs. Michel l’emporte face à Gilles G. Jobin et Sasha fait de même dans une partie serrée contre Mario Thibault pour leur permettre de distancer de justesse plusieurs poursuivants. Mario a joué de façon remarquable durant toutes ses parties, hausse sa cote de 76 points et termine avec 3 points. Il est rejoint par André Bastien qui a remporté ses trois parties de janvier dont deux contre les dangereux Michel Guimond et Fouad Akrib, qui effectuaient un retour au jeu au Cercle.

Les joueurs d’échecs ne sont pas enclins à de la générosité lors d’une partie; s’ils sacrifient une pièce ou même un simple pion, ce sera habituellement en retour d’une certaine compensation ; à moins que ce soit forcé ou simplement dû à une erreur d’inattention ou de nervosité, souvent provoquée en pression de temps. On pourrait aussi utiliser les mots bourde, bévue, gaffe et sûrement cadeau dans le contexte d’un tournoi qui s’appelle Père Noël. Ce qu’il faut retenir, c’est qu’il y a des erreurs de différentes catégories ou des cadeaux petits et gros. Dans la section Ouverte, ils sont plutôt rarissimes, surtout les gros ; mais il y a habituellement une bonne distribution de toutes sortes d’étrennes dans une section moins forte.

Mais ce n’était pas le cas non plus dans la section des moins de 1600 du Père Noël CEH à mesure que les rondes se succédaient. Les joueurs étaient bien concentrés, les luttes étaient serrées et on ne se donnait rien pantoute !

Finalement en quatrième ronde, la chance sourit à Serge Berthiaume qui reçoit gratuitement de son adversaire Joël Lecorre, un espiègle lutin affaibli par la grippe, un inattendu cadeau d’un Fou au 14ième coup. Serge accepte son présent et son généreux donateur couche son Roi au coup suivant. Cela donne des ailes à Serge qui rejoint Jocelyn Rioux en tête de sa section après 4 rondes. Ces derniers remportent tous les deux leur dernière partie, totalisent 4 points et partagent le premier rang. Gervais Iyamuremye termine un demi-point derrière eux. La prestation de Serge n’est pas que de la chance ; il a défait le favori de sa section Hubert Séguin en début de tournoi de même que l’invaincu Gervais en dernière ronde, ce qui le récompense d’une solide poussée de 79 points à sa cote FQE.

Gervais Iyamuremye et Michel Guimond en arrière-plan.

Gervais Iyamuremye et Michel Guimond en arrière-plan. Photo: M. Laurin.

Il y a beaucoup de bonheur à venir s’amuser au Cercle d’Échecs de Hull qui en est à sa 36ième année d’existence ! De plus en plus d’anciens reviennent à la compétition, de nombreux nouveaux joueurs découvrent notre gros club de la rue Charlevoix et se joignent à nos activités. Ces mardis soir leur permet de se rencontrer à toutes les semaines, de se faire de nouveaux amis qui partagent leur passion, de s’affronter sur l’échiquier, et de continuellement s’améliorer.

C’est le plus beau cadeau que peut leur offrir la LÉO !

Marcel Laurin,
Directeur du Tournoi du Père Noël CEH 2016

Tournoi du Père Noël

31 joueurs se sont inscrits. Voici les classements après la dernière ronde. Félicitations aux gagnants : Michel et Sasha dans l'Open et Serge (gain de 79 points de cote !) et Jocelyn dans le B. Remarquons aussi l'excellente performance de Mario qui majore sa cote de 76 points.

Un rapport complet rédigé par Marcel Laurin apparaîtra un peu plus tard.

La cotation FQE du tournoi se trouve là.

À NOTER
Le 31 janvier, début du tournoi HIVER 2017 au CEH. 5 rondes. Cadence lente.

Je rappelle que les joueurs absents à 19h ne seront pas appariés. CEPENDANT, si vous prévoyez arriver en retard, vous pouvez m'aviser par courriel à gilles . jobin @ gmail . com avant 17h la journée de la ronde. Un accusé réception vous sera alors retourné. De même, j'apprécierais bien que vous m'indiquiez votre absence si vous prévoyez ne pas venir jouer. Notez que ce n'est pas nécessaire de le faire, mais cela m'aiderait à entrer préalablement les points-repos m'évitant ainsi un certain stress.

Section A

# Joueur Cote 1 2 3 4 5 Score
1 Desjardins, Michel 1938 +14B =4N =2B =8N +7B 3.5
2 Solunac, Sasha 1901 =10N +11B =1N =5B +4N 3.5
3 Bastien, André 1828 -11N -10B +14N +6B +9B 3
4 Thibault, Mario 1765 +13B =1B =6N +9N -2B 3
5 Laferriere, Bruno 2016 +8B =0 =0 =2N X 2.5
6 Guimond, Michel 1880 =0 =0 =4B -3N +14N 2.5
7 Jobin, Gilles G. 1832 =15B -9N +13N +10B -1N 2.5
8 Raymond, Daniel 1792 -5N +14B +12N =1B X 2.5
9 Akrib, Fouad 1980 =0 +7B =10N -4B -3N 2
10 Scantland, Patrick 1721 =2B +3N =9B -7N X 2
11 Bilodeau, Victor 1623 +3B -2N X X X 1
12 Laurin, Marcel 1620 =0 =0 -8B X X 1
13 Gagnon, Fabien 1955 -4N =0 -7B X X 0.5
14 Danilov, Alex 1750 -1N -8N -3B =0 -6B 0.5
15 Piche, Guy 1637 =7N X X X X 0.5

Section B

# Joueur Cote 1 2 3 4 5 Score
1 Rioux, Jocelyn 1466 +12N +7B +2B -3N +4N 4
2 Berthiaume, Serge 1445 +15B +9B -1N +5N +3B 4
3 Iyamuremye, Gervais 1441 +16N +4B =0 +1B -2N 3.5
4 Sabourin, Yves 1474 +11B -3N +8B +7N -1B 3
5 Lecorre, Joel 1506 -7N +12B =0 -2B +8N 2.5
6 Bourbonnais, Luc 1286 -9N -15B =0 +16N +12B 2.5
7 Raymond, Robert 1282 +5B -1N =9N -4B =14N 2
8 Simard, Paul 1201 =0 =0 -4N +11B -5B 2
9 Seguin, Hubert 1565 +6B -2N =7B X X 1.5
10 Masse-Garneau, Anthony 1373 =0 +14B X X X 1.5
11 Clermont, Yves 1225 -4N +16B =0 -8N X 1.5
12 Traversy, Pierre 1210 -1B -5N =0 +14B -6N 1.5
13 Ethier, Valori 1376 X X X X +16N 1
14 Arcand, Pierre 1177 =0 -10N -16B -12N =7B 1
15 Louis-Cadet, Jonathan 1169 -2N +6N X X X 1
16 Legare, Gilles 1029 -3B -11N +14N -6B -13B 1

Cliquez sur la ronde pour ouvrir les jobicommentaires.
Ronde 1
Ronde 2
Ronde 3
Ronde 4
Ronde 5 Nouveau


Section A

PGN - 5 rondes

Section B

PGN 5 rondes

Jouer trop vite

Lors de la troisième ronde du Père Noël, Luc Bourbonnais est arrivé en retard et n’a pu être apparié. Il est cependant resté toute la soirée et a suivi toutes les parties.
Après la mienne qui, comme cela arrive souvent, s’est terminée en toute fin de soirée, il m’a lancé.

- Je pense que je sais ce qu’est mon problème.
- Ah oui ?
- Je joue trop vite. En observant les joueurs de l’Open, j’ai constaté qu’après une heure de jeu, il n’y avait souvent que 8-10 coups joués.
- Hum, lui répliquais-je, mais encore faut-il savoir quoi penser sur l’échiquier.

Cette courte conversation m’est restée en tête. Et j’ai voulu m’expliquer ce que signifiait ce « quoi penser. »

Une mise en garde d’abord. Mes plus hautes cotes furent 2017 (FCE) et 1915 (FQE). Il faut donc prendre avec un grain de sel ma réflexion et mes conseils.

Je suis persuadé qu’on peut mettre dans un même paquet tous les joueurs de moins de 2200. Et que seulement deux choses distinguent le joueur d’une classe par rapport à un autre :
1 – La capacité de calcul ;
2 – La connaissance des finales.

Je ne parlerai pas de ce deuxième point dans ce billet.

C’est Andrew Soltis qui mentionne dans Studying chess made easy, chapitre 5 qu’un maître arrive généralement à calculer à peu près correctement 2½ coups d’avance. Autrement dit, après avoir joué mon coup, le bon joueur explore d’abord les coups de son adversaire (le premier demi coup), ensuite son coup, plus le coup de son adversaire (1½ coup), etc.

Je crois que c’est la bonne piste pour « ralentir » notre jeu.

Voici donc comment j’envisage ce ralentissement : je m’apprête à jouer mon coup. Avant de le jouer, je dois essayer de prévoir au moins le prochain coup de mon adversaire, de manière à ne pas être surpris par ce qu’il va jouer.

Je commence par un exemple dans lequel j’ai joué beaucoup trop vite :

Partie Fabien Gagnon – Jobin, Père Noël CEH, janvier 2017


Nous sommes au 10e coup, donc vers la fin de l’ouverture. Sans réfléchir, j’ai joué 10… Dc7. Pourquoi «sans réfléchir» ? Tout simplement parce que je joue souvent cette structure avec les Noirs, et que le coup « naturel » est de placer la Dame en c7 pour surprotéger e5. Or, généralement, les Blancs ont un pion en d4 et non en d3. Nul besoin de surprotéger e5 ici. Après l’excellent 11.Tc1, je me suis retrouvé à rejouer la Dame perdant ainsi au moins un tempo. Mon erreur (et ce même si 10…Dc7 avait été correct) est de n’avoir pas pris le temps de considérer le coup de mon adversaire, le fameux premier demi-coup Soltis.

Je pense qu’un joueur de 2000 fait moins souvent cette erreur qu’un joueur de 1800, lui-même la faisant moins souvent qu’un joueur de 1600, etc.

Il est nécessaire de faire l’effort de toujours prévoir le prochain coup de l’adversaire.

Mais que faire lorsque l’adversaire joue un coup non envisagé ?

D’abord, il faut prendre le temps de laisser tomber la panique. Puis, on se penche sur les trois possibilités suivantes :

1- C’est un mauvais coup ;
2- C’est un très bon coup tout simplement non considéré (et après la partie, on tente de trouver POURQUOI on ne l’a pas prévu);
3- Bof, c’est un coup neutre, ni bon ni mauvais.

Voici un exemple tiré de la même partie :

Je viens de jouer 12…b6. Mon idée : faire une éventuelle porte de sortie (ou de rentrée) pour ma Dame en c8 ou b7 via a6. Je croyais que les Blancs auraient joué quelque chose comme 13.a3 ou encore un coup de Tour vers d1. Cependant Fabien a joué 13.b4!?

Ma première réaction fut la surprise avec un peu de panique. En effet, quand un plus fort joueur que soi « donne » un pion, on a de quoi être apeuré. Cette première réaction passée, j’ai essayé de comprendre le coup. Et c’est là que le calcul entre en jeu : soit reculer tout simplement ma Dame, soit prendre le pion. Si je reculais ma Dame, je voyais que les Blancs auraient un initiative terrible. Par contre si je prenais le pion, je voyais ma Dame hors jeu pour un bon bout de temps en laissant aux Blancs le champ libre pour s’amuser sur l’aile-Roi. Revenu à la maison, j’ai bien vu que Stockfish considérait ce gambit comme une erreur; mais en face à face, contre un joueur beaucoup plus fort que soi, rien n’est évident. C’est pourquoi tout doit se décider par des calculs; or, généralement, un joueur qui a une supériorité de 150 points de cote calcule beaucoup mieux, mais peut aussi faire des erreurs ! Dans la situation, j’ai pris le pion en me disant : « À mon adversaire de démontrer où j’ai possiblement mal jugé/calculé cette prise, car j’estime que son attaque sur mon Roi n’aboutira pas ! »

Autre exemple :

Dans cette même partie, au 17e coup, je viens de jouer 17….c5. J’avais un pion de plus, mon Cavalier fort bien installé en d4 et j’étais relativement heureux ; il me fallait juste trouver le moyen de remettre ma Dame en jeu et tout serait tiguidou. Je croyais que les Blancs joueraient quelque chose comme 18.Fd2 ou 18.Cf3. Imaginez ma surprise lorsque Fabien a poussé g3-g4 ! En effet, en apparence ce coup semble être une erreur basique : après 18…Fxg4, les Blancs ne peuvent reprendre 19.hxFg4, car ils perdent la Dame par une fourchette.

Cependant, je joue contre Fabien, un expert québécois, un gars qui calcule BEAUCOUP mieux que moi et qui ne donnerait certainement pas un pion gratuitement sans compensation. Bien sûr, il n’est pas à l’abri d’erreurs, mais cela en serait une grossière de ma part de sous-estimer son pouvoir de calcul. J’ai donc calculé (et calculé, et calculé – et oui, pendant plusieurs minutes) ce qui se passerait après 18…Fxg4, car je savais que le coup suivant serait 19.Dg3 (le premier demi-coup Soltis). Et j’ai anticipé les 2 prochains coups de la partie comme cela s’est effectivement réalisé. MAIS, et c’est un grand mais, j’aurais pu faire une erreur, et mal « voir » la suite des événements. Je me rappelle fort bien pendant la partie m’être dit : « Et si Fabien avait vu un truc que je n’ai pas considéré ? »

Imaginons la même situation, mais aux commandes des Blancs se trouve mon ami Luc, actuellement un joueur de 1250. Aurais-je pris autant de temps à jouer Fxg4? Ma première réaction eût été de penser « Oh… il n’a probablement pas vu la fourchette! » Mais j’aurais tout de même calculé la suite. Car il ne faut jamais, au grand jamais sous-estimer un adversaire peu importe son niveau.

Je conseille donc : (a) Toujours prévoir le prochain coup de l’adversaire en se disant : ai-je une pièce en l’air? Peut-il forcer des échanges? Ou faire échec? Y a-t-il un potentiel de fourchette, de clouage? Etc. Je pense qu’un joueur de 1600 répond plus rapidement à ces questions élémentaires qu’un joueur de 1400 qui lui-même répond plus vite qu’un joueur de 1200. Et je pense qu’un joueur de 1000 ne se pose peut-être même pas ces questions.

(b) Pour chaque coup anticipé, essayer de trouver une réponse qui semble adéquate. Évidemment, il faut recalculer après le coup choisi de l’adversaire.

(c) Faire une tonne d’exercices tactiques. Quelque chose comme une quinzaine de problèmes par jour. Pour ma part, j’ai utilisé le Combination Challenge de Hays and Hall. Mon livre tombe aujourd’hui en ruine, mais il m’a été fort utile. Il n’y a rien de miraculeux dans l’apprentissage du calcul : il faut beaucoup s’exercer, et s’exercer régulièrement. En bougeant les pièces dans sa tête, on force le cerveau à se mettre en mode « calcul » et cette propension sera bénéfique dans chaque partie.

N’hésitez pas à m’écrire si vous avez des commentaires sur cet article.

ANNULATION DU TOG ET DU TORO 2017

Lors de la réunion de la Ligue d’Échecs de l’Outaouais, le lundi 19 décembre 2016, le CA devait décider s’il organisait le Tournoi Ouvert de Gatineau (TOG) prévu à son calendrier 2017 les 3,4 et mars et le Tournoi Ouvert Régional de l’Outaouais (TORO) du 2, 3 et 4 juin.

Il est de mon devoir, en tant que Président LÉO lors de cette rencontre, d’informer tous les joueurs d’échecs de la FQE et de la FCE de la décision prise.

Pour des raisons d’ordre financier, administratif et circonstanciel, j’ai le regret d’annoncer que ces tournois n’auront pas lieu cette année.

Marcel Laurin,
Officier de la Ligue d’Échecs de l’Outaouais
Ex-Président de la Ligue d’Échecs de l’Outaouais

Tournois de la LSE

Au nom de la LIGUE SCOLAIRE D’ÉCHECS, on espère que vous avez passé de belles fêtes et nous en profitons pour vous souhaiter une bonne année 2017!

Pour terminer l’année 2016-17 en beauté, nous avons le grand plaisir de vous inviter à nos 3 tournois interscolaires qui devraient enthousiasmer nos jeunes (voir ci-joint nos dépliants). Comme l’an passé, ces tournois auront lieu au chalet Fontaine (120 rue Charlevoix). Notre premier tournoi aura lieu le samedi 4 février prochain. Si votre enfant désire participer, vous n’avez qu’à envoyer un courriel à la ligue (lseinfo2015@gmail.com) et on vous indiquera la marche à suivre. Les frais sont de 10$ par enfant (ou 25$ pour une famille de 3 enfants et plus) si vous vous inscrivez avant le 1er février.

Voici le détail de nos 2 événements que nous proposons cette année qui sont répartis en 3 tournois :

  • CHAMPIONNAT DE LA LIGUE SCOLAIRE D’ÉCHECS : 2 tournois sont présentés (Tournoi 1 : samedi 4 février et Tournoi 2 : samedi 25 mars) . Ces tournois couronnent les écoles primaire et secondaire. Plus de joueurs une école envoie aux deux tournois, plus elle a de chances de remporter le trophée. Médailles et prix de participation à gagner. Ces tournois servent aussi de qualification au Championnat Jeunesse de l’Outaouais 2017 ci-dessous et – nouveauté cette année – au Défi échiquéen de l’Association Échecs et maths.
  • CHAMPIONNAT JEUNESSE DE L’OUTAOUAIS 2017 : 1 tournoi le samedi 6 mai. Couronne les champions pour chaque tranche d’âge et les champion cadet et junior. Trophées et prix de participation à gagner. De plus, ce tournoi permet de se qualifier au Championnat Jeunesse du Canada 2017 (porte d’entrée au Championnat mondial jeunesse!).

Pour plus de détails, cliquez sur l’image suivante :

SEMI-RAP CEH BIENVENUE 2017

L’imprévisible DAME Nature nous réservait un malicieux cocktail de mauvais temps en cette soirée du 3 janvier. Son principal ingrédient actif apparaît tout d’abord sous forme d’une importante tempête de neige qui avait débuté en mi après-midi et qui s’est rapidement transformée par la suite, alimentée par de puissants vents violents, en dangereuses et virevoltantes bourrasques. Puis, un surprenant processus contraire se met en branle. Sa soudaine douceur provoque une abondante et fondante dépression, accompagnée d’une dérangeante pluie froide suivie d’une épaisse couche de givre et d’un désagréable et continuel petit courant d’air plutôt frisquet. Finalement, un incontournable frimas s’installe dans l’atmosphère et accouche sur tout le territoire de l’Outaouais du toujours détestable verglas qui, conséquemment, deviendra notre sale habituelle et impraticable sloche d’hiver.

De quoi faire fuir tous nos ROIS joueurs d’échecs hors des hasardeuses routes, donc loin des échiquiers du Cercle d’Échecs de Hull. On ne s’attendait pas à en voir plusieurs à 19:00 heures pour le début du premier tournoi de la nouvelle année, un semi rapide de trois rondes à la cadence de 25 minutes pour la partie plus ajout de 5 secondes par coup joué.

Un groupe de sept intrépides un peu FOUS, dont deux joueurs Expert, s’est présenté et nous avons attendu une quinzaine de minutes supplémentaires en souhaitant l’arrivée de quelques retardataires, qui ne se sont jamais pointés.

Parfait ! Pour s’assurer d’un nombre pair de joueurs tout en confirmant ma résolution du Jour de l’An de jouer dans le plus de tournois possibles cette année, je me joins avec enthousiasme à la compétition.

Très peu actif devant l’échiquier lors des douze derniers mois, (un tournoi de lentes à Trois-Rivières en mars et un autre à Ottawa en septembre, plus le semi rapide par équipe d’octobre au Cercle), j’ai eu amplement le temps d’étudier sérieusement mes parties les plus récentes, de mieux comprendre mes forces et mes faiblesses, d’ajouter des éléments manquants tout en détectant mes mauvaises habitudes afin de parfaire mon nouveau style de jeu qui entre vigueur à partir de maintenant.

J’ai comme atouts beaucoup plus que de la confiance ; j’ai de l’assurance, des connaissances et une vaste expérience ! Je reviens à mes premiers amours, soit un style de jeu agressif qui me convient bien, mais qui sera sûrement mieux exécuté et plus pondéré. Dorénavant, je vais arriver en meilleure forme et reposé, varier mes ouvertures, utiliser adéquatement le temps au cadran et travailler mieux et plus fort. Je serai toujours bien préparé, motivé et même plus affamé de victoires que jamais : c’est presque de la hargne mais je serai sûrement beaucoup plus dangereux qu’auparavant ! Cent parties plus tard, on verra bien où cela me mènera et peut-être que les sceptiques seront confondus ! En attendant, le nouveau Marcel ‘’Tempête’’ Laurin veut performer sur l’échiquier et la météo de ce soir est de circonstance !

Nous ne sommes pas obligés d’écrire les coups dans un semi rapide et je ne peux que décrire correctement mes trois parties de la soirée, du moins tenter le plus fidèlement possible d’expliquer le déroulement de celles-ci.

Je suis apparié à un des favoris avec les Blancs en première ronde, soit Sasha Solunac. Je connais très peu son style de jeu n’ayant vu superficiellement que quelques rares positions de ses parties depuis son tout récent retour au jeu au Cercle.

J’y vais avec le pion Dame et il répond par une défense Est-Indienne. Je suis très à l’aise avec cette ouverture complexe, un peu lente mais très solide et pas facile à jouer ni à déjouer ; ce qui me donne cependant beaucoup de leste pour installer une offensive à mon goût. Après son Petit Roque, je décide de mon côté de ne pas roquer et d’ouvrir la colonne H. Mon adversaire installe une Tour sur la case e8 et prépare un assaut contre mon insécurisé Roi sur cette colonne centrale.

Mais il doit d’abord chasser mon dérangeant Cavalier installé en g5 et avance son pion en h6 pour le déloger. J’ignore cette manœuvre et je le lui offre plutôt la pièce mineure en ayant comme compensation plus qu’un tempo, car un doublage de Tours s’accélèrera automatiquement sur cette bande. De plus ma Dame a l’intention de les rejoindre au plus vite pour une dévastatrice attaque s’il décide de capturer la pièce ; sinon elle restera ancrée sur cette case simplement en attente.

Sasha prend le Cavalier et augmente immédiatement ses effectifs offensifs lui aussi en activant son Fou en f5 plus sa Dame et un Cavalier au centre. Ce sera une frénétique course du premier arrivé qui l’emportera. Tout est en place pour les deux adversaires et je me dois, pour éviter le mat en un, de placer très précisément sur une case de fuite mon dépourvu vulnérable Roi attaqué de toutes parts. Sasha doit maintenant se contenter d’un mat en deux et ce léger retard d’un coup fait toute la différence. Ma Dame est arrivée entre mes deux Tours et je suis plus rapide pour un mat en trois mais forcé à partir du prochain coup. Les Noirs manquent de temps (moins de 2 minutes au cadran contre 10 pour moi), doivent se défendre correctement et ce décevant obligé repli leur sera fatal. L’activité de mes Tours me permet, malgré la pièce en moins, de pousser son Roi vers le centre et ma mobile Dame de faire la différence. Une partie vraiment excitante !

En deuxième ronde, j’affronte le ChamPION 2015 de la LÉO Michel Desjardins. Je connais bien son style de jeu et j’ai analysé fréquemment ses parties sur notre site. Je peux même anticiper ses coups dans certaines circonstances ou en pression de temps. Il a un jeu positionnel solide et prend très peu de chance. Je peux donc miser à l’occasion sur une prévisible réaction défensive lors d’une partie serrée, deviner son plan et sa suite de coups puis attendre le moment approprié pour catapulter mes inattendus surprenants coups de tonnerre.

Ayant chacun eu les Blancs, la règle de l’alternance me favorise et je débute par 1 e4… et sans surprise mon adversaire réplique par 1…d5, je prends le pion et sa Dame s’empare du mien. Michel joue fréquemment cette ouverture depuis quelque temps et l’a utilisé entre autres contre Mario Thibault et Gilles G. Jobin lors de ses deux derniers tournois au Cercle; ces parties ont été courtes et se sont terminées par des nulles.

Nous développons nos pièces mineures et Michel opte pour le Grand Roque. Je décide de gober son pion a7 en sacrifiant volontairement mon Fou installé en e3. Michel ferme la trappe en déplaçant son pion b en b6 et avance son Roi en b7 pour l’éventuelle capture. Ma compensation en vaut la peine. Je gagne trois tempi, assurément un second pion (b7) et peut-être un autre à venir ; mais surtout, je défais les précieux remparts protecteurs devant son Roi et ai en tête l’avance de mes pions de l’Aile Dame.
Pendant le processus de la perte de mon Fou, j’en profite pour activer un Cavalier et même une Tour dans le feu de l’action. Mais Michel a une pièce de plus et attaque directement mon non roqué Roi. Il me tend plusieurs pièges que je réussis à éviter, ses pièces offensives sont bien coordonnées et je résiste tant bien que mal à ses assauts.

Une dizaine de coups plus tard, nous atteignons une nouvelle étape dans la partie en échangeant quelques pièces : mon dérangeant Cavalier essoufflé contre un Fou bien embusqué ; puis ce sont les puissantes Dames qui se neutralisent. Tout cela crée beaucoup plus d’espace, me permet d’avancer en toute sécurité mon Roi vers le centre dans l’intention de lui donner cette fois-ci un rôle offensif en supportant ma chaîne de pions, prête à se déchaîner vers le Monarque Noir.

Dans cette partie toute tactique, malgré un Fou de plus, Michel se doit de réorganiser ses effectifs et défendre un Roi qui sera bientôt assailli par une impatiente vague de pions, prête à entrer en action. J’en profite en installant l’active Tour en permanence sur la septième traverse et je récupère en plus un troisième pion.

Finalement, je donne l’assaut vers ce timoré Roi qui voit la dangereuse cohorte blanche toujours s’approcher. Mon adversaire utilise donc une de ses Tours pour tenter de parer cette angoissante attaque. Il gagne mon pion h pour ouvrir d’éventuelles lignes à sa pièce lourde dans l’intention de l’utiliser pour saper ma guérilla.

Mais trop tard, un pion kamikaze est entré en action sur la colonne A. Il ouvre une brèche qui augmente sensiblement mes chances de l’emporter, car son Roi est seul et encore plus exposé. Ces avancés pions au front me permettent finalement de gagner son Fou d’avance; puis je réussis à unir mes Tours sur une rangée ouverte, supportées par d’autres intraitables pions et un Roi qui joue bien son rôle de Général. Une pétarade d’échecs s’en suivra pour terminer les hostilités en ma faveur et coucher son Roi.
Cette deuxième victoire me propulse à l’avant-scène et un bel enjeu se dessine. Une partie nulle m’assurerait au minimum le partage du premier rang et un dernier gain de faire CAVALIER seul en tête.

J’ai forcément les Noirs et mon adversaire est Stephen Solunac, le frère de Sasha. Je n’ai aucune idée de la manière de jouer de Steve (il est mieux connu par ce surnom) et il lance les hostilités en jouant 1 d4… et je réponds par 1…d5 en espérant un Gambit Dame par l’avancée du pion c4 au coup suivant. Mais la partie prend une autre voie.

Steve joue très bien, beaucoup mieux que moi dans l’ouverture, m’embête énormément et augmente la pression continuellement. Le Petit Roque me semble risqué malgré la détérioration de ma position. Je dois céder un pion, puis un autre et même un troisième en quelques coups. Cela me permet néanmoins de survivre, d’avoir un peu de contre jeu et de sécuriser mon Roi à l’aile Dame. De plus, la prise du dernier pion est risquée pour la Dame de Steve car j’essaie de la trapper.

En manœuvrant la sauvegarde de sa puissante pièce, les Noirs sont obligés de me remettre deux pions aux détriments de sa survie. Puis mon adversaire force l’échange de toutes les pièces possibles : Fous, Cavaliers, Tours, nommez-les ! Mais heureusement pas les Dames. Il essaie à plusieurs reprises de clouer la mienne qui accompagne mon Roi, soit sur une diagonale ou sur une rangée pour forcer l’échange. Son pion d’avance pourrait s’avérer suffisant pour l’emporter. Mais peine perdue, j’évite ses tentatives.

Mon plan est d’amener ma Dame derrière son Roi, quitte à lui donner un pion supplémentaire. Je pourrais ainsi obtenir des échecs perpétuels.

Mais mon adversaire continue d’avancer sa chaîne de pions à l’aile Roi et a plus d’un TOUR dans son sac pour paralyser ma Dame qui a très peu d’espace pour atteindre les cases espérées. Elle piétine dangereusement, s’esquive à l’occasion mais ne parviendra pas à se sauver.

Bravo à Steve qui réussit finalement l’échange des Dames et son pion royalement protégé arrivera le premier à destination. J’abandonne sur le champ et félicite le gagnant du semi rapide CEH Bienvenue 2017, Stephen Solunac.

Voir ci-dessous le tableau des résultats.

Marcel Laurin,
Directeur du Semi Rapide CEH Bienvenue 2017
(Cotation FQE)

À NOTER


Nous vous signalons la fermeture du Club d'échecs de Gatineau jusqu’à la fin des rénovations au local régulier du Relais des Jeunes Gatinois de la Rue Migneault. Les rénovations devraient être terminées pour une réouverture en septembre.

Nous invitons les membres réguliers du CEG au club Caïssa situé au Centre Communautaire Le Baron, 104 rue Du Barry. Les rencontres ont lieu les vendredis soir.
Horaire Hiver CEA
20 février 2017


24 février, 3 et 10 mars : parties lentes 40'20" (6 rondes)

10 mars au 12 mai : session printemps jeunes

11 mars : MINI-TOG (5 rondes, 25'5")

17, 24 et 31 mars : parties semi-rapides 25'5"

7 avril : parties rapides 5'2" ou double 8'2"

14, 21 et 28 mars : parties semi-rapides 25'5" ou double 20'0"

5, 12, 19 et 26 mai : parties lentes 40'20" (8 rondes)

2 juin : parties rapides 5'2" ou double 8'2"

9 et 16 juin : championnat fermé du club (membres ayant participé fréquemment aux activités régulières du CEA pour la saison 2016-2017 + Régis comme membre honoraire à vie.)

V. Bilodeau (courriel)
Conseil d'administration

Valori Éthier, président
Paul Simard, secrétaire
Nabil Ketata, trésorier
Gilles G. Jobin, directeur
Joël Lecorre, directeur
Hubert Séguin, directeur
Marcel Laurin, directeur Victor Bilodeau, directeur
Règlements Généraux (PDF)
Nos commanditaires

Clinique dentaire
Berger et Lavoie
819.663.8221
courriel

Appartements Desnoyers
Location de logements
819.663.7741
courriel








Articles