Tournois de la LSE

Au nom de la LIGUE SCOLAIRE D’ÉCHECS, on espère que vous avez passé de belles fêtes et nous en profitons pour vous souhaiter une bonne année 2017!

Pour terminer l’année 2016-17 en beauté, nous avons le grand plaisir de vous inviter à nos 3 tournois interscolaires qui devraient enthousiasmer nos jeunes (voir ci-joint nos dépliants). Comme l’an passé, ces tournois auront lieu au chalet Fontaine (120 rue Charlevoix). Notre premier tournoi aura lieu le samedi 4 février prochain. Si votre enfant désire participer, vous n’avez qu’à envoyer un courriel à la ligue (lseinfo2015@gmail.com) et on vous indiquera la marche à suivre. Les frais sont de 10$ par enfant (ou 25$ pour une famille de 3 enfants et plus) si vous vous inscrivez avant le 1er février.

Voici le détail de nos 2 événements que nous proposons cette année qui sont répartis en 3 tournois :

  • CHAMPIONNAT DE LA LIGUE SCOLAIRE D’ÉCHECS : 2 tournois sont présentés (Tournoi 1 : samedi 4 février et Tournoi 2 : samedi 25 mars) . Ces tournois couronnent les écoles primaire et secondaire. Plus de joueurs une école envoie aux deux tournois, plus elle a de chances de remporter le trophée. Médailles et prix de participation à gagner. Ces tournois servent aussi de qualification au Championnat Jeunesse de l’Outaouais 2017 ci-dessous et – nouveauté cette année – au Défi échiquéen de l’Association Échecs et maths.
  • CHAMPIONNAT JEUNESSE DE L’OUTAOUAIS 2017 : 1 tournoi le samedi 6 mai. Couronne les champions pour chaque tranche d’âge et les champion cadet et junior. Trophées et prix de participation à gagner. De plus, ce tournoi permet de se qualifier au Championnat Jeunesse du Canada 2017 (porte d’entrée au Championnat mondial jeunesse!).

Pour plus de détails, cliquez sur l’image suivante :

Tournoi du Père Noël

30 joueurs sont actuellement inscrits.

Voici les classements après la troisième ronde.

Je rappelle que les joueurs absents à 19h ne seront pas appariés. CEPENDANT, si vous prévoyez arriver en retard, vous pouvez m'aviser par courriel à gilles . jobin @ gmail . com avant 17h la journée de la ronde. Un accusé réception vous sera alors retourné. De même, j'apprécierais bien que vous m'indiquiez votre absence si vous prévoyez ne pas venir jouer. Notez que ce n'est pas nécessaire de le faire, mais cela m'aiderait à entrer préalablement les points-repos m'évitant ainsi un certain stress.

Section A

# Joueur Cote 1 2 3 Score
1 Laferriere, Bruno 2016 +5B =0 =0 2
2 Akrib, Fouad 1980 =0 +9B =7N 2
3 Desjardins, Michel 1938 +15B =6N =4B 2
4 Solunac, Sasha 1901 =7N +10B =3N 2
5 Raymond, Daniel 1792 -1N +15B +12N 2
6 Thibault, Mario 1765 +13B =3B =8N 2
7 Scantland, Patrick 1721 =4B +11N =2B 2
8 Guimond, Michel 1880 =0 =0 =6B 1.5
9 Jobin, Gilles G. 1832 =14B -2N +13N 1.5
10 Bilodeau, Victor 1623 +11B -4N =0 1.5
11 Bastien, André 1828 -10N -7B +15N 1
12 Laurin, Marcel 1620 =0 =0 -5B 1
13 Gagnon, Fabien 1955 -6N =0 -9B 0.5
14 Piche, Guy 1637 =9N X X 0.5
15 Danilov, Alex 1750 -3N -5N -11B 0

Section B

# Joueur Cote 1 2 3 Score
1 Rioux, Jocelyn 1466 +14N +8B +4B 3
2 Iyamuremye, Gervais 1441 +12N +3B =0 2.5
3 Sabourin, Yves 1474 +9B -2N +11B 2
4 Berthiaume, Serge 1445 +10B +5B -1N 2
5 Seguin, Hubert 1565 +13B -4N =8B 1.5
6 Lecorre, Joel 1506 -8N +14B =0 1.5
7 Masse-Garneau, Anthony 1373 =0 +15B X 1.5
8 Raymond, Robert 1282 +6B -1N =5N 1.5
9 Clermont, Yves 1225 -3N +12B =0 1.5
10 Louis-Cadet, Jonathan 1169 -4N +13N =0 1.5
11 Simard, Paul 1201 =0 =0 -3N 1
12 Legare, Gilles 1029 -2B -9N +15N 1
13 Bourbonnais, Luc 1286 -5N -10B =0 0.5
14 Traversy, Pierre 1210 -1B -6N =0 0.5
15 Arcand, Pierre 1177 =0 -7N -12B 0.5

Cliquez sur la ronde pour ouvrir les jobicommentaires.
Ronde 1
Ronde 2
Ronde 3 NOUVEAU


Section A

PGN - 3 rondes

Section B

PGN 3 rondes

SEMI-RAP CEH BIENVENUE 2017

L’imprévisible DAME Nature nous réservait un malicieux cocktail de mauvais temps en cette soirée du 3 janvier. Son principal ingrédient actif apparaît tout d’abord sous forme d’une importante tempête de neige qui avait débuté en mi après-midi et qui s’est rapidement transformée par la suite, alimentée par de puissants vents violents, en dangereuses et virevoltantes bourrasques. Puis, un surprenant processus contraire se met en branle. Sa soudaine douceur provoque une abondante et fondante dépression, accompagnée d’une dérangeante pluie froide suivie d’une épaisse couche de givre et d’un désagréable et continuel petit courant d’air plutôt frisquet. Finalement, un incontournable frimas s’installe dans l’atmosphère et accouche sur tout le territoire de l’Outaouais du toujours détestable verglas qui, conséquemment, deviendra notre sale habituelle et impraticable sloche d’hiver.

De quoi faire fuir tous nos ROIS joueurs d’échecs hors des hasardeuses routes, donc loin des échiquiers du Cercle d’Échecs de Hull. On ne s’attendait pas à en voir plusieurs à 19:00 heures pour le début du premier tournoi de la nouvelle année, un semi rapide de trois rondes à la cadence de 25 minutes pour la partie plus ajout de 5 secondes par coup joué.

Un groupe de sept intrépides un peu FOUS, dont deux joueurs Expert, s’est présenté et nous avons attendu une quinzaine de minutes supplémentaires en souhaitant l’arrivée de quelques retardataires, qui ne se sont jamais pointés.

Parfait ! Pour s’assurer d’un nombre pair de joueurs tout en confirmant ma résolution du Jour de l’An de jouer dans le plus de tournois possibles cette année, je me joins avec enthousiasme à la compétition.

Très peu actif devant l’échiquier lors des douze derniers mois, (un tournoi de lentes à Trois-Rivières en mars et un autre à Ottawa en septembre, plus le semi rapide par équipe d’octobre au Cercle), j’ai eu amplement le temps d’étudier sérieusement mes parties les plus récentes, de mieux comprendre mes forces et mes faiblesses, d’ajouter des éléments manquants tout en détectant mes mauvaises habitudes afin de parfaire mon nouveau style de jeu qui entre vigueur à partir de maintenant.

J’ai comme atouts beaucoup plus que de la confiance ; j’ai de l’assurance, des connaissances et une vaste expérience ! Je reviens à mes premiers amours, soit un style de jeu agressif qui me convient bien, mais qui sera sûrement mieux exécuté et plus pondéré. Dorénavant, je vais arriver en meilleure forme et reposé, varier mes ouvertures, utiliser adéquatement le temps au cadran et travailler mieux et plus fort. Je serai toujours bien préparé, motivé et même plus affamé de victoires que jamais : c’est presque de la hargne mais je serai sûrement beaucoup plus dangereux qu’auparavant ! Cent parties plus tard, on verra bien où cela me mènera et peut-être que les sceptiques seront confondus ! En attendant, le nouveau Marcel ‘’Tempête’’ Laurin veut performer sur l’échiquier et la météo de ce soir est de circonstance !

Nous ne sommes pas obligés d’écrire les coups dans un semi rapide et je ne peux que décrire correctement mes trois parties de la soirée, du moins tenter le plus fidèlement possible d’expliquer le déroulement de celles-ci.

Je suis apparié à un des favoris avec les Blancs en première ronde, soit Sasha Solunac. Je connais très peu son style de jeu n’ayant vu superficiellement que quelques rares positions de ses parties depuis son tout récent retour au jeu au Cercle.

J’y vais avec le pion Dame et il répond par une défense Est-Indienne. Je suis très à l’aise avec cette ouverture complexe, un peu lente mais très solide et pas facile à jouer ni à déjouer ; ce qui me donne cependant beaucoup de leste pour installer une offensive à mon goût. Après son Petit Roque, je décide de mon côté de ne pas roquer et d’ouvrir la colonne H. Mon adversaire installe une Tour sur la case e8 et prépare un assaut contre mon insécurisé Roi sur cette colonne centrale.

Mais il doit d’abord chasser mon dérangeant Cavalier installé en g5 et avance son pion en h6 pour le déloger. J’ignore cette manœuvre et je le lui offre plutôt la pièce mineure en ayant comme compensation plus qu’un tempo, car un doublage de Tours s’accélèrera automatiquement sur cette bande. De plus ma Dame a l’intention de les rejoindre au plus vite pour une dévastatrice attaque s’il décide de capturer la pièce ; sinon elle restera ancrée sur cette case simplement en attente.

Sasha prend le Cavalier et augmente immédiatement ses effectifs offensifs lui aussi en activant son Fou en f5 plus sa Dame et un Cavalier au centre. Ce sera une frénétique course du premier arrivé qui l’emportera. Tout est en place pour les deux adversaires et je me dois, pour éviter le mat en un, de placer très précisément sur une case de fuite mon dépourvu vulnérable Roi attaqué de toutes parts. Sasha doit maintenant se contenter d’un mat en deux et ce léger retard d’un coup fait toute la différence. Ma Dame est arrivée entre mes deux Tours et je suis plus rapide pour un mat en trois mais forcé à partir du prochain coup. Les Noirs manquent de temps (moins de 2 minutes au cadran contre 10 pour moi), doivent se défendre correctement et ce décevant obligé repli leur sera fatal. L’activité de mes Tours me permet, malgré la pièce en moins, de pousser son Roi vers le centre et ma mobile Dame de faire la différence. Une partie vraiment excitante !

En deuxième ronde, j’affronte le ChamPION 2015 de la LÉO Michel Desjardins. Je connais bien son style de jeu et j’ai analysé fréquemment ses parties sur notre site. Je peux même anticiper ses coups dans certaines circonstances ou en pression de temps. Il a un jeu positionnel solide et prend très peu de chance. Je peux donc miser à l’occasion sur une prévisible réaction défensive lors d’une partie serrée, deviner son plan et sa suite de coups puis attendre le moment approprié pour catapulter mes inattendus surprenants coups de tonnerre.

Ayant chacun eu les Blancs, la règle de l’alternance me favorise et je débute par 1 e4… et sans surprise mon adversaire réplique par 1…d5, je prends le pion et sa Dame s’empare du mien. Michel joue fréquemment cette ouverture depuis quelque temps et l’a utilisé entre autres contre Mario Thibault et Gilles G. Jobin lors de ses deux derniers tournois au Cercle; ces parties ont été courtes et se sont terminées par des nulles.

Nous développons nos pièces mineures et Michel opte pour le Grand Roque. Je décide de gober son pion a7 en sacrifiant volontairement mon Fou installé en e3. Michel ferme la trappe en déplaçant son pion b en b6 et avance son Roi en b7 pour l’éventuelle capture. Ma compensation en vaut la peine. Je gagne trois tempi, assurément un second pion (b7) et peut-être un autre à venir ; mais surtout, je défais les précieux remparts protecteurs devant son Roi et ai en tête l’avance de mes pions de l’Aile Dame.
Pendant le processus de la perte de mon Fou, j’en profite pour activer un Cavalier et même une Tour dans le feu de l’action. Mais Michel a une pièce de plus et attaque directement mon non roqué Roi. Il me tend plusieurs pièges que je réussis à éviter, ses pièces offensives sont bien coordonnées et je résiste tant bien que mal à ses assauts.

Une dizaine de coups plus tard, nous atteignons une nouvelle étape dans la partie en échangeant quelques pièces : mon dérangeant Cavalier essoufflé contre un Fou bien embusqué ; puis ce sont les puissantes Dames qui se neutralisent. Tout cela crée beaucoup plus d’espace, me permet d’avancer en toute sécurité mon Roi vers le centre dans l’intention de lui donner cette fois-ci un rôle offensif en supportant ma chaîne de pions, prête à se déchaîner vers le Monarque Noir.

Dans cette partie toute tactique, malgré un Fou de plus, Michel se doit de réorganiser ses effectifs et défendre un Roi qui sera bientôt assailli par une impatiente vague de pions, prête à entrer en action. J’en profite en installant l’active Tour en permanence sur la septième traverse et je récupère en plus un troisième pion.

Finalement, je donne l’assaut vers ce timoré Roi qui voit la dangereuse cohorte blanche toujours s’approcher. Mon adversaire utilise donc une de ses Tours pour tenter de parer cette angoissante attaque. Il gagne mon pion h pour ouvrir d’éventuelles lignes à sa pièce lourde dans l’intention de l’utiliser pour saper ma guérilla.

Mais trop tard, un pion kamikaze est entré en action sur la colonne A. Il ouvre une brèche qui augmente sensiblement mes chances de l’emporter, car son Roi est seul et encore plus exposé. Ces avancés pions au front me permettent finalement de gagner son Fou d’avance; puis je réussis à unir mes Tours sur une rangée ouverte, supportées par d’autres intraitables pions et un Roi qui joue bien son rôle de Général. Une pétarade d’échec s’en suivra pour terminer les hostilités en ma faveur et coucher son Roi.
Cette deuxième victoire me propulse à l’avant-scène et un bel enjeu se dessine. Une partie nulle m’assurerait au minimum le partage du premier rang et un dernier gain de faire CAVALIER seul en tête.

J’ai forcément les Noirs et mon adversaire est Stephen Solunac, le frère de Sasha. Je n’ai aucune idée de la manière de jouer de Steve (il est mieux connu par ce surnom) et il lance les hostilités en jouant 1 d4… et je réponds par 1…d5 en espérant un Gambit Dame par l’avancée du pion c4 au coup suivant. Mais la partie prend une autre voie.

Steve joue très bien, beaucoup mieux que moi dans l’ouverture, m’embête énormément et augmente la pression continuellement. Le Petit Roque me semble risqué malgré la détérioration de ma position. Je dois céder un pion, puis un autre et même un troisième en quelques coups. Cela me permet néanmoins de survivre, d’avoir un peu de contre jeu et de sécuriser mon Roi à l’aile Dame. De plus, la prise du dernier pion est risquée pour la Dame de Steve car j’essaie de la trapper.

En manœuvrant la sauvegarde de sa puissante pièce, les Noirs sont obligés de me remettre deux pions aux détriments de sa survie. Puis mon adversaire force l’échange de toutes les pièces possibles : Fous, Cavaliers, Tours, nommez-les ! Mais heureusement pas les Dames. Il essaie à plusieurs reprises de clouer la mienne qui accompagne mon Roi, soit sur une diagonale ou sur une rangée pour forcer l’échange. Son pion d’avance pourrait s’avérer suffisant pour l’emporter. Mais peine perdue, j’évite ses tentatives.

Mon plan est d’amener ma Dame derrière son Roi, quitte à lui donner un pion supplémentaire. Je pourrais ainsi obtenir des échecs perpétuels.

Mais mon adversaire continue d’avancer sa chaîne de pions à l’aile Roi et a plus d’un TOUR dans son sac pour paralyser ma Dame qui a très peu d’espace pour atteindre les cases espérées. Elle piétine dangereusement, s’esquive à l’occasion mais ne parviendra pas à se sauver.

Bravo à Steve qui réussit finalement l’échange des Dames et son pion royalement protégé arrivera le premier à destination. J’abandonne sur le champ et félicite le gagnant du semi rapide CEH Bienvenue 2017, Stephen Solunac.

Voir ci-dessous le tableau des résultats.

Marcel Laurin,
Directeur du Semi Rapide CEH Bienvenue 2017
(Cotation FQE)

MARCEL LAURIN FAIT SES ADIEUX À LA PRÉSIDENCE LÉO


(Photo : Catherine Perras)
Depuis plus de cinq ans, j’ai travaillé très fort au redressement de la Ligue d’échecs de l’Outaouais afin de lui assurer un avenir intéressant et une deuxième longue vie. Lors de mon arrivée, il m’a été facile de diagnostiquer les principaux symptômes d’une ligue mal en point bien que dans la jeune trentaine : un manque de ressources humaines, peu d’activités intéressantes et l’absence pressante d’une vision salvatrice.

Il s’agissait pour moi d’une seconde présence comme président mais dans un contexte fort différent des années quatre-vingts. À cette époque, il fallait plutôt aider une ligue naissante à prendre son envol. Et les enjeux étaient donc de trouver les joueurs d’échecs de salon, de les intéresser à nos activités et de dénicher parmi eux les plus passionnés, des bénévoles prêts à aider au bon fonctionnement de notre ligue. Et comme ils étaient fort nombreux, nous avons connu un départ fulgurant qui nous a fait vivre de belles premières années et cette heureuse existence s’est prolongée jusqu’au début du XXIe siècle.

Mais là, tout a disparu comme par enchantement ! L’arrivée de l’internet et sa fascination ont détourné l’intérêt des nouvelles générations, et même nos vétérans assidus préféraient dorénavant jouer dans le confort à la maison devant leur écran magique. Et nous n’étions pas les seuls à subir les conséquences de ce nouveau phénomène et à tenter d’y survivre. Et les clubs d’échecs de partout au pays se sont vidés graduellement en moins d’une décennie ; si bien que les organisateurs, impuissants et pris au dépourvu, n’ont pu que constater les dégâts.

Comment faire pour redonner vie à notre symbolique vieux lion, somnolent et devenu un animal moribond ? Voilà la question que je me posais lors de mon retour comme Président LÉO en mai 2011.

Il fallait avoir un bon plan axé sur le retour de plusieurs anciens joueurs, venus en grand renfort, pour nous aider à bâtir une relève en intéressant les jeunes à fréquenter nos clubs. De plus, être entouré d’une bonne équipe au CA est primordial pour la réussite de tous nos projets. Finalement, rien de mieux que quelques événements spectaculaires pour bien faire savoir que nous sommes encore vivants, prêts pour cette relance et qu’on n’a pas fini d’entendre parler de nous !

Pour faire une bonne première impression, nous avons immédiatement rajeuni notre lion LÉO pour qu’il soit plus attrayant auprès des jeunes. Il fait son apparition en juin lors de l’ouverture d’un premier club d’apprentissage, soit le Club d’Échecs de Gatineau (CEG) au Relais des Jeunes Gatinois du secteur Vieux-Gatineau. Un deuxième club (CEA) du même genre verra le jour l’année suivante dans le secteur Aylmer. Et pour bien débuter en septembre les activités du Cercle d’Échecs de Hull (CEH), la soirée ‘’Retour au bercail’’ est un grand succès. Elle rassemble les joueurs des années 1980 à 2010, venus affronter en simultanée le champion canadien, le GMI Bator Sambuev ; le tout capté par le caméraman de la télé communautaire Vidéotron. Comme gigantesques attractions lors de cette première année, j’ai eu l’honneur de recevoir à Gatineau la visite des illustres GMI Nigel Short et Alexeï Shirov. Ces deux mémorables simultanées ont eu une remarquable couverture médiatique dans les journaux, à la radio, à la télé et même en première de l’incontournable site ChessBase.

Plusieurs vétérans sont donc revenus passer des soirées dans nos clubs et, cette fois-ci, ils devaient faire face à quelques nouveaux venus, soit des novices, avides d’apprendre et même capables de les mater à l’occasion.

En 2012, le programme Proféchecs LÉO permet de nous rapprocher encore plus près des jeunes : dans les camps de jour et dans les parcs en été, dans les écoles à partir de septembre et dans nos clubs durant toute l’année. Plusieurs joueurs vont chercher leur certificat d’Entraîneur ou d’Arbitre auprès de la Fédération québécoise des échecs, ce qui améliore notre enseignement et hausse notre crédibilité.

Le prestige du jeu d’échecs allié à cette belle visibilité a créé en Outaouais un engouement nouveau qui a favorisé son foisonnement auprès de toutes les générations.

Chaque année, nos deux gros tournois de fin de semaine, soit le Tournoi Ouvert de Gatineau (TOG) et le Tournoi Ouvert Régional de l’Outaouais (TORO) ont ravivé la flamme échiquéenne outaouaise, absente depuis fort longtemps et réussi à ramener chez nous les joueurs de l’Est ontarien et de partout au Québec. Il ne manquait plus qu’à créer notre site web www.matoutaouais.org afin de mieux rejoindre nos membres (et vous êtes invité à le consulter) et de les informer concernant le résultat de toutes nos activités ; sans toutefois oublier nos comptes- rendus et reportages dans les revues Échec + et Chess Canada.

Nous avons aussi suffisamment équipé à grand frais nos clubs de pièces règlementaires et de chronomètres DGT, fait imprimer nos propres échiquiers et fabriquer nos poches LÉO. Nous nous sommes aussi procuré des ordinateurs-portables, une imprimante-laser, un puissant projecteur et une bonne caméra pour faciliter la couverture médiatique de nos événements et améliorer la qualité de nos deux plus gros tournois. En d’autres mots, nous sommes dorénavant en mesure de pouvoir fonctionner à la fine pointe de la technologie, nécessité incontournable aujourd’hui.

À l’interne, nous avons actualisé les règlements généraux de notre charte afin d’être plus performant en évitant les dédoublements de tâches. Nous avons acquiescé à la demande des membres du Cercle d’Échecs de Hull d’administrer le CEH et cette transition s’est faite en douceur. Nous avons mis en place de solides structures qui assurent une belle continuité et quintuplé le nombre de nos joueurs actifs.

Je souhaite bonne chance à Monsieur Valori Éthier qui, à compter du premier janvier 2017, assumera par intérim la présidence de la Ligue. Il est bien entouré d’une solide équipe, possède l’expérience nécessaire à son bon fonctionnement, connaît les dossiers importants et a les qualités requises pour continuer à faire progresser la LÉO.

Pour terminer, remercions nos deux principaux commanditaires, la Ville de Gatineau et le Relais des Jeunes Gatinois pour leur importante contribution. De chaleureux remerciements vont également aux membres de mes CA pour leur dévouement ainsi qu’à tous les bénévoles qui nous ont épaulé année après année.

Longue vie à la Ligue d’Échecs de l’Outaouais !

Marcel Laurin,
Président LÉO

Le semi-rap CEH Bye Bye 2016

Le calendrier CEH propose à ses membres pour leur dernière soirée d’activité avant le congé des Fêtes un court tournoi de trois rondes de type semi rapide incluant 2 sections.

Cela convient parfaitement aux 19 joueurs qui se sont présentés, préoccupés eux-aussi comme tout le monde par les emplettes de Noël et la folle course de dernières minutes des cadeaux introuvables ; mais encore plus désireux de terminer leur année échiquéenne en beauté. Avec si possible quelques victoires de plus en poche, c’est leur façon transcendante de se mettre dans l’esprit des Fêtes et leur belle humeur devient contagieuse.

Une fois le brouhaha administratif terminé pour lancer les premières parties, l’heure affichée sur ma nouvelle montre CH ce mardi 20 décembre indiquait 19h15. Après un savant petit calcul, en choisissant la cadence régulière de 25minutes avec ajout de 5 secondes par coup joué pour la partie, j’envisageais comme résultat un pronostic de fin de soirée autour de 22h30.

Cette prévision recherchée fut atteinte mais n’allez pas croire que ce fut une soirée tranquille. Au contraire, il y a eu plein de surprises, des parties palpitantes, des batailles endiablées et rocambolesques et quelques pressions de temps électrisantes.

Examinons ronde par ronde et dans chacune des sections les péripéties de nos valeureux passionnés combattants de cette intéressante soirée.

Il y a d’abord deux grosses surprises en ronde 1 dans la section Ouverte : Michel Desjardins se fait surprendre par le nouveau- venu Stephen Solunac qui fait un retour au jeu en Outaouais après une absence de plus de 20 ans. Son frère Sasha, joueur Expert et ex-champion Junior LÉO, lui aussi réapparaît et fait une solide partie nulle avec Patrick Scantland. Le deuxième inattendu résultat est la belle victoire d’Alex Danilov au dépends du presqu’invincible Christian Pépin. Pendant ce temps, Fouad Akrib l’emporte sur Jonathan Louis-Cadet et Daniel Raymond fait de même au détriment de Victor Bilodeau.

Dans la section -1600, les victoires vont à Jocelyn Rioux, Serge Berthiaume et Yves Sabourin contre respectivement Gilles Légaré, Gilbert Lamoureux et Yves Clermont. Le jeune Patrick Berthiaume partage le point avec Joël Lecorre.

Nous sommes en deuxième ronde et une bataille incroyable et interminable met aux prises Fouad et Alex, en pression de temps tous les deux, on peut même dire en grande souffrance de temps, on joue au moins une vingtaine de coups à moins de 10 secondes au cadran et l’attroupement de tous les autres joueurs qui ont terminé leur partie depuis plusieurs minutes ajoute au suspends.

Définitivement la partie la plus folle de la soirée et qui ne fait pas de vainqueur ! Michel, Christian et Victor renouent avec la victoire. Daniel gagne sa deuxième partie et prend la tête de la grosse section.

Dans la section sous-jacente, les victoires de Patrick et Joël et la nulle entre Jocelyn et Yves provoque une quadruple égalité entre eux de 1.5 points en tête ; Gilbert est l’autre vainqueur de cette ronde.

La fin de parcours de ce dernier tournoi 2016 nous réserve d’autres belles parties chaudement disputées. Le fougueux attaquant Fouad Akrib stoppe l’élan victorieux de Daniel Raymond ce qui lui permet de finir premier avec 2.5 points. Il devance Michel Desjardins, Christian Pépin et Daniel Raymond qui terminent un demi-point derrière lui en deuxième place. À souligner, l’enlevante partie remportée par Patrick Scantland contre Jonathan Louis-Cadet. Malgré l’avantage décisif de Jonathan, Patrick a réussi à mystifier son adversaire et, profitant de sa cruelle pression de temps et sous le regard attentif de plusieurs éberlués spectateurs, a réussi une inattendue victoire en damant un pion longtemps perdu tout en évitant à plusieurs reprises d’imparables mats.

Tout pouvait arriver dans la section -1600 et finalement Jocelyn Rioux et Patrick Berthiaume en gagnant leur importante dernière partie scorent 2.5 points et partagent le premier rang.

Pour tous les joueurs du CEH qui n’ont pu participer à ce tournoi, vous pourrez vous reprendre le premier mardi de 2017 car une soirée identique est inscrite au calendrier. Venez-vous amuser !

J’en profite pour souhaiter à tous les joueurs d’échecs de l’Outaouais de Belles Fêtes et une Bonne Année 2017.

Santé, santé et santé avant tout et évidemment de belles parties et de nombreux échecs et mat !

Marcel Laurin,
Directeur du tournoi Semi-Rap CEH-Bye Bye 2016
Président de la Ligue d’Échecs de l’Outaouais


Tournoi au CEA

Tournoi de parties lentes commencé le 2 décembre :

# Name ID Rtng Rd 1 Rd 2 Tot
1 Victor Bilodeau 19978 1623 W8 W5 2,0
2 Andrew Sass 103772 1410 W7 D4 1,5
3 Gilbert Lamoureux 104756 1287 W10 H 1,5
4 Pierre Traversy 103317 1210 W9 D2 1,5
5 J. Louis-Cadet 106602 1169 W6 L1 1,0
6 Gilles Légaré 103318 1029 L5 W10 1,0
7 Eric Yuan 104562 1130 L2 H— 0,5
8 Julio Rosa 105954 1104 L1 H— 0,5
9 Richie Zhao 104532 1069 L4 H— 0,5
10 Paul Simard 103124 1201 L3 L6 0,0

Pour le reste de ce mois et de ce tournoi, les parties commenceront à 19h00. Les cours jeunesses sont terminés pour cet automne.

Christian Pépin remporte le Tournoi Blitz du mois de novembre

Les soirées de blitz attirent toujours une clientèle hétéroclite au CEH. La soirée du 29 novembre est typique en ce sens qu’elle est composée de 3 types de participants. D’abord, il y a ceux qui pratiquent exclusivement cette version du jeu, ayant en aversion la lenteur des parties classiques; on retrouve également des membres réguliers lesquels désirent s’entrainer à jouer sous pression sans risquer leur cote principale; enfin, on rencontre les maniaques du jeu des rois qui jouent n’importe quelle version de celui-ci avec abandon et enthousiasme.

Le tournoi lui-même en fut un de 17 rondes. Pour chaque partie les joueurs disposaient de 3 minutes + 2 secondes d’incrémentation. Ainsi le tout pouvait se terminer vers 10h30, suffisamment tôt pour permettre aux amateurs de se réveiller le lendemain et de suivre le suspense des parties de départage au Championnat mondial.

C’est Christian Pépin, un spécialiste dans la discipline du blitz, qui l’emporte confortablement grâce à un jeu solide appuyé par un sens vif sens de la tactique. Sa fiche finale arbore un score de 15 victoires contre 2 défaites.

La performance de deux autres héros de cette soirée endiablée mérite d’être soulignée. Gilles Jobin se taille en effet une place au second rang derrière le valeureux Pépin. Sa prestation de 13 en étonne plusieurs, car Gilles – c’est bien connu – éprouve régulièrement des difficultés dans la gestion du temps en parties lentes. D’autres observateurs remarquent par contre qu’il avait remporté fin seul le Championnat de semi-rapide de la LÉO au printemps dernier. C’est donc dire que la spécialité des parties-éclair convient davantage à son style qu’il n’y paraît à première vue.

Il est également impossible de passer sous silence le parcours excitant du jeune Anthony Massé-Garneau qui termine avec 11 points sur 17. Il y a fort à parier qu’Anthony poursuivra sa trajectoire ascendante au cours des prochains mois. Félicitations, Anthony.

Rapport : Joël Lecorre, arbitre du tournoi.

La cotation FQE est ici.

AUTOMNE CEH 2016 : UNE FAUSSE PARITÉ ?

Le tournoi Automne CEH 2016 s’est déroulé durant les 5 mardis du mois de novembre au Pavillon Fontaine de la rue Charlevoix et a intéressé 27 joueurs, regroupés dans 2 sections.

Dans la section Ouverte, la triple égalité de 3.5 points en première place entre Fabien Gagnon, Gilles G. Jobin et Daniel Raymond semble indiquer l’existence d’une belle parité qui s’installe au Cercle, du moins lors de ce deuxième tournoi de lentes du nouveau calendrier 2016-2017.

Je ne veux pas enlever le mérite de nos 3 gagnants, bien au contraire, et je tiens à féliciter Daniel pour sa belle hausse de cote de 65 points, Gilles pour un +40 et Fabien pour son +10. J’essaie simplement de mieux comprendre ce résultat inhabituel. Je crois qu’il y a 2 éléments importants qui expliquent ce faux équilibre qui a prévalu et que les prochains tournois seront, certes encore serrés, mais devraient avoir un dénouement fort différent : soit un seul gagnant et à l’occasion peut être deux, tout au plus, en vertu du court format de 5 rondes.

Tout d’abord les absences du champion LÉO 2016 Richard Rose et du gagnant de la Rentrée 2016 Bruno Laferrière ont eu comme effet lors de ce tournoi d’augmenter les probabilités d’attroupement vers le haut. Et il y aura aussi d’autres forts joueurs qui au contraire se joindront aux futurs tournois et par conséquent viendront plutôt atténuer l’effet multi-gagnants ou fausse parité.

Il faut aussi tenir compte du nombre de parties jouées par chacun de nos 3 vainqueurs et que l’addition des artificiels demi-points de repos n’ajoute pas une grande crédibilité à cette soit dite parité. Nonobstant les byes, nous sommes loin d’une triple égalité au sommet !

Dans la section -1600, ce fut tout le contraire d’une parité. Jocelyn Rioux termine seul en tête avec un cumul de 4.5 points, affiche une cote performance de 1707 et augmente sa cote de 78 points. Bravo Jocelyn ! Hubert Séguin est deuxième avec 4 points suivi de Yves Sabourin 3.5 points.

En espérant revoir tout ce beau monde lors de notre prochain tournoi de lentes, le Tournoi du Père Noël, qui débute le 6 décembre.

Marcel Laurin,
Directeur du tournoi Automne CEH 2016,
Président de la Ligue d’Échecs de l’Outaouais

Automne 2016

Le tournoi de 5 rondes a pris son envol le 25 octobre et s'est terminé le 22 novembre. Voici les classements finaux et la cotation FQE officielle.

Notez la triple égalité dans la section A et l'excellente performance de Jocelyn Rioux dans le B. Marcel Laurin va sans doute produire un rapport complet dans quelques jours.

De mon côté, je remercie tous les joueurs qui donnent un serieux coup de main lors de la mise en place de la salle et la remise à neuf en fin de soirée.

Merci aussi à tous les joueurs qui m'envoient le pgn : c'est vraiment d'une grande aide.

Le mardi 29 novembre sera un soirée de parties blitz (5 mn + 2 s.). Nous vous y attendons en grand nombre !

Section A

# Joueur Cote 1 2 3 4 5 Score
1 Gagnon, Fabien 1945 =3N =0 =0 +8B +2N 3.5
2 Jobin, Gilles G 1792 +7N =4B +6N +10B -1B 3.5
3 Raymond, Daniel 1727 =1B =5N =0 +11B +4N 3.5
4 Desjardins, Michel 1959 +9B =2N +10B =0 -3B 3
5 Arsenault, Michel 1881 =0 =3B =0 =0 =0 2.5
6 Bastien, André 1864 -10B +11N -2B +9N =8B 2.5
7 Bilodeau, Victor 1600 -2B +9N =8N =0 =0 2.5
8 Danilov, Alex 1784 +11B -10N =7B -1N =6N 2
9 Scantland, Patrick 1749 -4N -7B +11N -6B +10N 2
10 Piche, Guy 1607 +6N +8B -4N -2N -9B 2
11 Masse-Garneau, Anthony 1355 -8N -6B -9B -3N +0 1

Section B

# Joueur Cote 1 2 3 4 5 Score
1 Rioux, Jocelyn 1388 +14B =0 +13N +4B +5N 4.5
2 Seguin, Hubert 1549 =0 +16B =0 +9N +4B 4
3 Sabourin, Yves 1463 =6N +10B -4N +15B +8N 3.5
4 Berthiaume, Serge 1448 +7B +15N +3B -1N -2N 3
5 Berthiaume, Patrick 1416 +13N +8B =0 =0 -1B 3
6 Bourbonnais, Luc 1234 =3B +11N =0 -8B +14B 3
7 Traversy, Pierre 1210 -4N -13B +0 +16B +9N 3
8 Lecorre, Joel 1535 +12B -5N =0 +6N -3B 2.5
9 Louis-Cadet, Jonathan sc =0 =0 +16N -2B -7B 2
10 Ethier, Valori 1397 =0 -3N =0 =13B =0 2
11 Raymond, Robert 1326 -15N -6B =14N =0 +16N 2
12 Clermont, Yves 1268 -8N =0 =15B -14N +0 2
13 Simard, Paul 1192 -5B +7N -1B =10N =15N 2
14 Arcand, Pierre 1169 -1N =0 =11B +12B -6N 2
15 Sigouin, Frederic 1148 +11B -4B =12N -3N =13B 2
16 Legare, Gilles 1055 +0 -2N -9B -7N -11B 1

Cliquez sur la ronde pour ouvrir les jobicommentaires
Ronde 1
Ronde 2
Ronde 3
Ronde 4
Ronde 5 nouveau



Section A PGN

Section B PGN

Nota : Je rappelle que les joueurs absents à 19h ne seront pas appariés. Cependant, si vous prévoyez arriver en retard, vous pouvez m'aviser par courriel à gilles . jobin @ gmail . com avant 17h la journée de la ronde. Un accusé réception vous sera alors retourné. De même, j'apprécierais bien que vous m'indiquiez votre absence si vous prévoyez ne pas venir jouer. Quoiqu'il n'est pas nécessaire de le faire, cela m'aiderait à entrer préalablement les points-repos m'évitant ainsi un certain stress.

Succès au collège St-Alexandre

(Cet article est paru sur la page Facebook de l’institution.)

Horaire d'automne CEA
28 octobre 2016


28 octobre : dernières rondes du tournoi semi-rapide en cours.

4-11-18 novembre : double semi-rapide contre adversaires de cotes similaires. 25'5''

25 novembre : Parties rapides 5'2''

2-9-16-23 décembre : parties lentes à cadences 40'20'', ce qui permet aux jeunes de finir tôt et aux adultes de jouer une seconde partie.

V. Bilodeau (courriel)
Conseil d'administration

Valori Éthier, président
Paul Simard, secrétaire
Nabil Ketata, trésorier
Gilles G. Jobin, directeur
Joël Lecorre, directeur
Hubert Séguin, directeur
Marcel Laurin, directeur Victor Bilodeau, directeur
Règlements Généraux (PDF)
Nos commanditaires

Clinique dentaire
Berger et Lavoie
819.663.8221
courriel

Appartements Desnoyers
Location de logements
819.663.7741
courriel








Articles