Ouverture du Club Caïssa

Le 13 septembre 2014 sera dorénavant un jour important à se rappeler pour tous les amateurs d’échecs de l’Outaouais puisqu’il est l’anniversaire de naissance d’un troisième club de développement, le Club d’Échecs Caïssa (CEC).

Situé au local de la Pointe aux Jeunes du 448 rue Pointe-Gatineau, les portes sont ouvertes tous les samedis après-midi à compter de 13 h. Cet organisme s’occupe depuis plus de trente ans des jeunes âgés de 12 à 17 ans et la Directrice générale, Madame Anne Boutin, est heureuse d’offrir à ses ados la chance de découvrir le fascinant univers du monde des échecs et de pouvoir leur faire bénéficier des avantages intellectuels qu’il peut leur apporter. Développer un meilleur jugement, avoir du sang froid, apprendre à perdre et aussi à gagner, savoir s’organiser, prendre confiance en soi , utiliser son intuition et sa créativité: voilà quelques-unes des qualités recherchées et qu’ils pourront acquérir par la pratique régulière du noble jeu.

Tous les amateurs d’échecs, de toutes générations, sont les bienvenus. Ils peuvent soit y venir apprendre les règles de base ou, pour les initiés, jouer des parties amicales. Les enfants à partir de 5 ans doivent être accompagnés d’un parent ou tuteur. Tout cela est gratuit et l’originalité de ce nouveau club consiste au fait que ce sont des jeunes qui enseignent les règles du jeu et qui sont responsables du bon fonctionnement des activités prévues. Le champion cadet 2014 de la LÉO Alexis Poirier, 15 ans, est le responsable et il saura bien s’entourer d’une belle équipe dynamique pour bien recevoir tout son monde. Il entend même organiser des tournois de parties semi-rapides, homologués à la FQE, à partir du mois d’octobre et de jouer en plein air l’été prochain ! Tout l’équipement est fourni: pièces réglementaires, échiquiers et même les chronomètres !

Le choix du nom de Caïssa, reconnue universellement comme la déesse du jeu d’échecs, est la décision mutuelle de la Pointe aux Jeunes et de la LÉO. La conception et réalisation du logo est l’œuvre du dessinateur gatinois Carl Pelletier en consultation et avec l’approbation des jeunes de ce centre communautaire. La déesse a son éternel visage juvénile emprunté aux lettres  »P »  »A »  »J » du logo de la Pointe aux Jeunes et son allure désinvolte, imprégnée de bonheur, laisse présager qu’elle sera toujours présente dans son nouveau temple et qu’elle saura y propager sa béatitude, assurer sa longévité et protéger ce lieu sacré, dédié à l’apprentissage et au développement du jeu d’échecs.

La LEO remercie l’initiative de Madame Anne Boutin pour la création du Club d’Échecs Caïssa et on peut la rejoindre à la Pointe aux Jeunes au numéro 819-243-2537 et Alexis Poirier au 819-243-0884.

Vive le nouveau Club d’Échecs Caïssa de Gatineau !

Marcel Laurin, président de la LÉO

À la polyvalente De l’Érablière :
Plein d’échiquiers fort occupés
à la Fête de la Rentrée !

La grande fête de la rentrée scolaire de l’école secondaire L’Érablière, située dans le riche quartier Côte d’Azur, s’est tenue le vendredi 12 septembre sur les beaux et grands terrains adjacents de cette illustre institution gatinoise.

Cette réjouissante réunion étudiante extérieure a comme objectif de permettre à ces quelques 1,200 jeunes, de même qu’au personnel enseignant et administratif, de faire ou refaire connaissance, se rencontrer, retrouver des amis et même de s’en faire des nouveaux ; tout cela dans un cadre relaxe et ludique pour bien entamer la nouvelle année scolaire.

Pour les nouveaux venus, ils ont ainsi la chance de se familiariser avec les lieux, de croiser et côtoyer de plus près les anciens, en profiter pour demander quelques conseils opportuns pour mieux comprendre et découvrir le fonctionnement de cet univers prometteur ; tout en se rendant compte du sérieux et du potentiel de leur nouvelle école et d’apprécier davantage ce bel environnement. Ce petit bonheur de quelques heures est la parfaite recette pour faciliter leur intégration, suffisante pour les sécuriser et capable d’engendrer chez eux un vrai sentiment d’appartenance et même de fierté !

Établie depuis 1978 sur une spacieuse superficie de la rue Cannes, la Polyvalente de l’Érablière est reconnue entre autres pour l’excellence de son programme informatique et les succès de son équipe championne de football Juvénile AA, les Jaguars. Et lorsqu’il s’agit d’organiser une fête pour la rentrée, cela est pris très au sérieux et le comité organisateur ne lésine pas. Il ne fait certes pas les choses à moitié et offre de nombreuses activités culturelles, artistiques et sportives pour rejoindre le vaste spectre d’intérêt de sa jeune clientèle étudiante.

Pour une deuxième année consécutive, on a fait appel à nos services et nous étions mieux équipés que lors de notre visite précédente. Le temps était frisquet et un peu venteux, mais un faible et timide soleil a quand même réussi à chasser au loin une probable pluie et à apparaître occasionnellement à travers l’épais ciel nuageux. Bien installés dès midi, tout près de l’entrée principale de toute cette vivante panoplie d’animation, nous avions cette fois-ci le bien visible et attirant jeu géant et deux jeux surdimensionnés (un seul l’an dernier), de même que 14 jeux double poids correctement placés sur des échiquiers en vinyle bien ancrés sur de solides et larges tables.

En face de nous, on avait aménagé une excitante piste de course, loué une dizaine d’impressionnants, rapides et silencieux GoKarts et ça pédalait rondement. Plus loin à notre gauche, deux jeunes techniciens du son divertissaient tout ce monde en leur faisant écouter leurs airs préférés. Un peu plus près de nous, il y avait une longue et constante file d’attente, remplie de très patients et enjoués ados , à la queue leu leu, et bien décidés d’obtenir leur très désiré temporaire tatouage de body painting pour pouvoir le montrer fièrement et au plus vite à leurs amis. De plus, il y avait sur notre emplacement cette continuelle parade de vaetvient qui se dirigeait aussi de l’autre lointain côté vers la droite pour aller se rassasier, éventuellement soit jouer au volleyball de plage ou simplement assister à la partie de football prévue en début d’après-midi.

Dès le début de la fête, quelques joueurs et joueuses se sont pointés pour s’emparer des jeux démesurés. D’autres me promettaient de revenir aussitôt leur estomac rassasié. Et ils ont tenu promesse! Très rapidement, de plus en plus de parties se mettaient en branle si bien que nous avons un incessant plein régime vers 13 h. Les 17 échiquiers ont tenu très occupés les nombreux amateurs d’échecs sur place durant tout l’après-midi et qui tentaient, malgré les pas toujours bons conseils d’amis, de se concentrer pour trouver les meilleurs coups à jouer. Nous avons eu droit à des parties intéressantes entre étudiant et professeur, garçon et fille et moi aussi, j’ai eu la chance d’en jouer quelques-unes.

J’ai évidemment remis la brochure«Les échecs pour tout le monde» à de nombreux amateurs qui n’étaient pas sûrs de certains règlements et invités de nombreux jeunes à venir faire un tour dans un de nos clubs en leur remettant notre dernier calendrier LÉO.

L’après-midi a passé très rapidement et a permis, une fois de plus, de constater l’intérêt grandissant et l’incroyable popularité auprès des jeunes du jeu d’échecs partout en Outaouais.

J’ai aussi eu la chance de rencontrer des professeurs, animateurs et administrateurs motivés et conscients des bienfaits intellectuels de ce que le jeu d’échecs pourrait apporter aux étudiants de leur institution. Nous espérons pouvoir très bientôt amener un de nos proféchecs LÉO sur place pour permettre aux nombreux initiés amateurs du jeu d’échecs de cette école de progresser et aussi d’aider plusieurs autres jeunes qui souhaitent apprendre à jouer correctement.

Je tiens à remercier les administrateurs de la Polyvalente de l’Érablière de nous avoir invité à leur grande fête de la rentrée 2014 ainsi qu’à Monsieur Didier Durant, technicien en loisirs pour son dynamique et impressionnant travail de logistique, son grand dévouement et sa si précieuse contribution à la réussite de cette belle journée de septembre.

Tournoi des Bénévoles
Ronde 3

Cette troisième ronde compte plusieurs parties intéressantes. Notez qu’ayant oublié mon appareil photo, il n’y a pas de montage cette semaine.

Par ailleurs, merci à tous les joueurs qui m’envoient leurs parties. Cela me sauve un temps fou.

Si vous trouvez des erreurs, n’hésitez pas à m’en faire part à gilles . jobin @ gmail . com.

A

# Joueur Cote 1 2 3 Score
1 Arsenault, Michel 1870 =3B +6N +7B 2.5
2 Rose, Richard 1970 =4B +8N =3B 2
3 Boucher, Antoni 1951 =1N +9B =2N 2
4 Desjardins, Michel 1875 =2N =5B +9N 2
5 Gagnon, Fabien 1931 =0 =4N =8B 1.5
6 Brousseau, Yvan 1987 =7N -1B =0 1
7 Groleau, Gilles 1945 =6B =0 -1N 1
8 Laferriere, Bruno 1858 =0 -2B =5N 1
9 Jobin, Gilles G. 1801 =0 -3N -4B 0.5

B

# Joueur Cote 1 2 3 Score
1 Scantland, Patrick 1768 +7N +3B +6N 3
2 Akrib, Fouad 1600 +15N =6B +10B 2.5
3 Danilov, Alex 1698 +13N -1N +11B 2
4 Raymond, Daniel 1641 -9B +8N +12B 2
5 Lecorre, Joel 1576 =0 +10B =0 2
6 Leon, Carlos 1753 +11B =2N -1B 1.5
7 Laurin, Marcel 1592 -1B +16N =0 1.5
8 Seguin, Hubert 1570 =0 -4B +13B 1.5
9 Laferriere, Bruno 1858 +4N X X 1
10 Morel, Joseph 1650 +16B -5N -2N 1
11 Potvin, Daniel 1565 -6N +14B -3N 1
12 Lessard, Alex 1503 =0 =0 -4N 1
13 Poirier, Alexis 1541 -3B =0 -8N 0.5
14 Berthiaume, Serge 1460 =0 -11N X 0.5
15 Jobin, Gilles G. 1801 -2B X X 0
16 Arsenault, Yves 1529 -10N -7B X 0

C

# Joueur Cote 1 2 3 Score
1 Menard, Marc 1417 +5N +10B +3N 3
2 Arsenault, Yves 1529 =0 =0 +10N 2
3 Lemieux, Denis 1475 +12B +11N -1B 2
4 Berthiaume, Serge 1460 =0 =0 +13B 2
5 Pouliot, Francois R. 1237 -1B +16N +11B 2
6 Bourbonnais, Luc 1221 =0 =0 +16N 2
7 Simard, Paul 1114 -11B +8N +12B 2
8 Carabineanu, Marcel 1227 =0 -7B +17N 1.5
9 Pilon, Robert 1465 +17N X X 1
10 Ethier, Valori 1352 +16B -1N -2B 1
11 Rose, Mike 1277 +7N -3B -5N 1
12 Dupont-Mageau, Nicolas 1237 -3N +17B -7N 1
13 Legare, Gilles 1038 =0 =0 -4N 1
16 Traversy, Pierre 1201 -10N -5B -6B 0
17 Lagace, Jean-Pierre -9B -12N -8B 0

Richard Rose – Antoni Boucher : Un milieu de partie intéressant. Les deux joueurs ont convenu de la nulle dans une position tout de même relativement tendue.

Michel Arsenault – Gilles Groleau : Le plan 18…De8, 19…Cg6 a plongé les Noirs dans une position fort inconfortable.

Fabien Gagnon – Bruno Laferrière : Stockfish suggère 36.e4 maintenant un avantage aux Blancs.

Gilles Jobin – Michel Desjardins : Un début de saison terrible pour moi : 3 défaites en 3 parties. Comme d’habitude, j’ai manqué quelques occasions, et Michel a su en profiter.


Carlos Leon – Patrick Scantland : Patrick s’en sort avec une victoire alors que, jusqu’au 28e coup, tout indiquait l’inverse.

Fouad Akrib – Joseph Morel : Fxh7+… un coup qui fait toujours mal !

Alex Danilov – Daniel Potvin : Après un milieu de partie assez complexe, 32…Cxe7? a causé la chute des Noirs.

Daniel Raymond – Alex Lessard : Une erreur de calcul, et une pièce disparaît.

Hubert Séguin – Alexis Poirier : 32…Ce2 est une malencontreuse erreur, car la position était à peu près égale, et ma foi, intéressante.


Valori Éthier – Yves Arsenault : «J’ai osé 1.d4! pour la première fois depuis que je joue aux échecs. J’ai bien aimé… malgré la défaite.» Il faut savoir que Valori est un spécialiste de la Bird.

Denis Lemieux – Marc Ménard : Les Noirs matent en 5 coups ! Je crois que c’est un record au Cercle.

François R. Pouliot – Mike Rose : 12… Cg4 suivi de 13…Cxf2 a laissé les Blancs avec un avantage gagnant.

Paul Simard – Nicolas Dupont-Mageau : Et oui, les Cavaliers sont parfois pris au piège !

Serge Berthiaume – Gilles Légaré : Jusqu’à son 20e coups, Gilles avait fort bien fait. Mais Serge a tiré profit de l’imprécision de son adversaire.

Jean-Pierre Lagacé – Marcel Carabineanu : Après son malheureux 9.d4, Jean-Pierre a perdu du matériel.

Pierre Traversy – Yves Bourbonnais : Bienvenu à Luc qui entame sa carrière au Cercle avec une jolie victoire.


Fichier PGN (ronde 3)

25e Championnat d’Échecs de l’OTAN

La 25e édition du Championnat d’échecs des Forces armées de l’OTAN (NATO Chess Championship) s’est déroulée cette année à Québec du 7 au 12 septembre. L’événement coïncidait avec le 100e anniversaire de l’hôte du Championnat, le Royal 22e Régiment. J’ai eu l’opportunité de participer à cet évènement unique dont je vous fais le compte-rendu.

Sous l’habile direction du Major Régis Bellemare, membre des plus actifs de la Ligue d’échecs de l’Outaouais et de ses valeureux complices, le Lieutenant Guillaume Landry et le  
Caporal Frédéric Langelier, sans oublier la présence des arbitres; Luc Cornet A.I. et de Jean-Roger Boutin A.N., cet événement sans précédent au Canada se déroula sans bavures.

L’organisateur, Major Régis Bellemare et l’arbitre international Luc Cornet (Belgique)

L’organisateur, Major Régis Bellemare et l’arbitre international Luc Cornet (Belgique)

Le dimanche 7 septembre fut consacré à l’accueil des 11 pays participants, incluant 74 joueurs et 19 accompagnateurs/conjointes. Il n’y eut aucun répit pour les visiteurs, entre autre conviés à une visite guidée de la citadelle, de la résidence du Gouverneur Général et de la visite de la crypte des héros du R22eR, ce qui fut un moment intense pour tous. Le musée du R22eR fut le point d’orgue tard en après-midi. En soirée les capitaines des équipes se réunirent afin de fraterniser et de discuter des règles du Championnat en cours. Bref tout était en place pour que les événements du lendemain se déroulent rondement.

Le matin du lundi 8 septembre fut consacré aux cérémonies d’ouverture. La parade d’ouverture devaient être présidée par le Lieutenant-Général Marquis Hainse mais, n’ayant pu prendre les airs en raison de mauvaises conditions de vol à partir d’Ottawa, il délégua le Colonel Fortin pour prononcer le discours d’ouverture et faire la revue des participants dans une parade formelle haute en couleur marquée par une démonstration de la garde du Royal 22ième Régiment et de sa musique. Le président de la Fédération québécoise des échecs, M. Bernard Labadie et le Colonel Tomasz Malinowski, président du Comité militaire international des échecs, se sont également adressé aux participants. Par la suite, nous avons été conviés au mess des officiers pour un cocktail. 

En première ronde contre un joueur de la Hongrie.

En première ronde contre un joueur de la Hongrie.


C’est avec un enthousiasme non dissimulé que les hostilités démarrèrent en après-midi. Les sept rondes du tournoi furent chaudement disputées tout au long de la semaine. Au championnat principal s’ajouta un tournoi de parties rapides (5 minutes) au grand plaisirs des participants.       

La cérémonie de clôture eut lieu à la salle des banquets de l’Assemblée nationale de Québec. Le maître de cérémonie le Major Régis Bellemare invita le Général Stéphane Lafault suivi du président de la Fédération des échecs du Québec à  prononcer leur discours. Le fait saillant de la soirée fut sans contredit la remise des récompenses aux lauréats. Les champions par équipe furent respectivement: l’Allemagne avec la médaille d’or, la Pologne l’argent et les États-Unis la médaille de bronze. Avec une cote (FIDE 2458) Lorenz Drabke remporta l’or, Darius Sycz (FIDE 2083) de la Pologne l’argent, la médaille de bronze à Mark Helbig (FIDE 2289). Une mention honorable à Herb Langer, Roger Lebrun, Alex Lambruschini qui terminent avec 3.5 en 7, soit les meilleurs résultats pour les canadiens. Finalement, le trophée pour l’esprit d’équipe et la camaraderie (Fair Play) fut attribué à l’équipe canadienne formée de vétérans dont je faisais partie. Nous avons été chaudement applaudis par l’assemblée. 

Le capitaine de l’équipe de l’Allemagne reçoit le trophée des mains du général lors de la cérémonie de clôture au Parlement de Québec.

Le capitaine de l’équipe de l’Allemagne reçoit le trophée des mains du général lors de la cérémonie de clôture au Parlement de Québec.

Résultats complets et plus de photos sur la page Facebook military chess.

Le prochain rendez-vous pour ce Championnat aura lieu à Amsterdam en juillet 2015.

Tournoi des Bénévoles (CEH)
Ronde 2

Avec ses 35 joueurs, ce tournoi est un succès. Voici donc le rapport de cette deuxième ronde. N’hésitez pas à m’écrire (gilles . jobin @ gmail . com) si vous y trouvez des erreurs.

Merci à messieurs Séguin, Lecorre, Danilov, Potvin, Éthier, Gagnon, Desjardins, R. Rose, Simard et Pouliot pour l’envoi de leurs parties.

A
# Joueur Cote 1 2 Score
1 Rose, Richard 1970 =6B +8N 1.5
2 Boucher, Antoni 1951 =3N +9B 1.5
3 Arsenault, Michel 1870 =2B +7N 1.5
4 Groleau, Gilles 1945 =7B =0 1
5 Gagnon, Fabien 1931 =0 =6N 1
6 Desjardins, Michel 1875 =1N =5B 1
7 Brousseau, Yvan 1987 =4N -3B 0.5
8 Laferriere, Bruno 1858 =0 -1B 0.5
9 Jobin, Gilles G. 1801 =0 -2N 0.5
B
# Joueur Cote 1 2 Score
1 Scantland, Patrick 1768 +9N +6B 2
2 Leon, Carlos 1753 +10B =3N 1.5
3 Akrib, Fouad 1600 +14N =2B 1.5
4 Lecorre, Joel 1576 =0 +7B 1.5
5 Laferriere, Bruno 1858 +8N X 1
6 Danilov, Alex 1698 +12N -1N 1
7 Morel, Joseph 1650 +15B -4N 1
8 Raymond, Daniel 1641 -5B +11N 1
9 Laurin, Marcel 1592 -1B +15N 1
10 Potvin, Daniel 1565 -2N +13B 1
11 Seguin, Hubert 1570 =0 -8B 0.5
12 Poirier, Alexis 1541 -6B =0 0.5
13 Berthiaume, Serge 1460 =0 -10N 0.5
14 Jobin, Gilles G. 1801 -3B X 0
15 Arsenault, Yves 1529 -7N -9B 0
C
# Joueur Cote 1 2 Score
# Joueur Cote 1 2 Score
1 Lemieux, Denis 1475 +6B +5N 2
2 Menard, Marc 1417 +7N +4B 2
3 Pilon, Robert 1465 +12N X 1
4 Ethier, Valori 1352 +11B -2N 1
5 Rose, Mike 1277 +8N -1B 1
6 Dupont-Mageau, Nicolas 1237 -1N +12B 1
7 Pouliot, Francois R. 1237 -2B +11N 1
8 Simard, Paul 1114 -5B +10N 1
9 Legare, Gilles 1038 =0 =0 1
10 Carabineanu, Marcel 1227 =0 -8B 0.5
11 Traversy, Pierre 1201 -4N -7B 0
12 Lagace, Jean-Pierre S/C -3B -6N 0

Section A

À cause du principe des sections fluides, deux nouveaux joueurs s’y ajoutent.
Yvan Brousseau – Michel Arsenault : Après 15…cxd4?! (15…De6! avec un gros avantage aux Noirs), les Blancs aurait dû jouer 16.d3.
Bruno Laferrière – Richard Rose : Au lieu de 29… Fxc6, Bruno aurait eu un avantage gagnant en jouant 29….d5. Mais je suppose qu’il était en sévère pression de temps.
Antoni Boucher – Gilles Jobin : Difficile de jouer précisément une finale de Tours sur l’incrémentation !
Michel Desjardins – Fabien Gagnon : Pas de grandes imprécisions dans cette partie.

Section B

Patrick Scantland – Alex Danilov : Aprés 8….Cbd7? 9.e5! la partie des Noirs devenait très très difficile.
Fouad Akrib – Carlos Leon : Une nulle très excitante. Carlos a gagné deux pions, mais le fougueux Fouad n’avait pas dit son dernier mot!
Joël Lecorre – Joseph Morel : Joseph est arrivé terriblement en retard et a dû jouer tous ses coups en moins de 3 minutes.
Hubert Séguin – Daniel Raymond : L’échange 23.Fxe5 a fait basculer la balance dans les camps des Noirs.
Yves Arsenault – Marcel Laurin : 19.g3? (19.f4 est meilleur) a affaibli considérablement l’aile Roi blanche.
Daniel Potvin – Serge Berthiaume : Serge a connu une ouverture très difficile dont il n’a pu se relever.

Section C

Mike Rose – Denis Lemieux : La colonne «d» a joué un important rôle dans cette partie.
Marc Ménard – Valori Éthier : Valori m’a fait parvenir la partie avec les annotations de son moteur.
Pierre Traversy – François R. Pouliot : 34…Txg6 est le coup perdant. Avec 34…Tf3 !, les Blancs égalisaient la position.
Nicolas Dupont-Mageau – Jean-Pierre Lagacé : Ah ! ces échecs à la découverte font bien mal.
Marcel Carabineanu – Paul Simard : La partie est commentée à l’aide du moteur utilisé par Paul.

Ronde 2 (PGN)

Tournoi des Bénévoles (CEH)
Ronde 1

Le premier tournoi de la saison a pris son envol au CEH mardi soir.

Dans la première section, notons les retours de messieurs Michel Arsenault et Yvan Brousseau. Antoni Boucher, un tout nouveau venu au Cercle, fait aussi partie de ce groupe élite.

Le Cercle souhaite aussi la bienvenue à Mike Rose et Jean-Pierre Lagacé. Nous sommes aussi bien content du retour au jeu de Joseph Morel.

Comme d’habitude, je tenterai de laisser un court commentaire sur chacune des parties. Évidemment, si vous désirez que j’inscrive ici votre propre réflexion, n’hésitez pas à me la faire parvenir.

Je remercie grandement Valori Éthier, Pierre Traversy, Michel Desjardins, Paul Simard, Alex Danilov et Daniel Potvin pour l’envoi de leurs parties en format PGN.

Pour tout commentaire, veuillez m’écrire au courriel gilles . jobin @ gmail . com.

A
# Joueur Cote 1 Score
1 Brousseau, Yvan 1987 =4N 0.5
2 Rose, Richard 1970 =6B 0.5
3 Boucher, Antoni 1951 =7N 0.5
4 Groleau, Gilles 1945 =1B 0.5
5 Gagnon, Fabien 1931 =0 0.5
6 Desjardins, Michel 1875 =2N 0.5
7 Arsenault, Michel 1870 =3B 0.5
B
# Joueur Cote 1 Score
1 Laferrière, Bruno 1858 +8N 1
2 Scantland, Patrick 1768 +9N 1
3 Leon, Carlos 1753 +10B 1
4 Danilov, Alex 1698 +11N 1
5 Morel, Joseph 1650 +12B 1
6 Akrib, Fouad 1600 +7N 1
7 Jobin, Gilles G. 1801 -6B 0
8 Raymond, Daniel 1641 -1B 0
9 Laurin, Marcel 1592 -2B 0
10 Potvin, Daniel 1565 -3N 0
11 Poirier, Alexis 1541 -4B 0
12 Arsenault, Yves 1529 -5N 0
C
# Joueur Cote 1 Score
1 Lemieux, Denis 1475 +6B 1
2 Pilon, Robert 1465 +10N 1
3 Ménard, Marc 1417 +7N 1
4 Éthier, Valori 1352 +8B 1
5 Rose, Mike 1277 +9N 1
6 Dupont-Mageau, Nicolas 1237 -1N 0
7 Pouliot, François 1237 -3B 0
8 Traversy, Pierre 1201 -4N 0
9 Simard, Paul 1114 -5B 0
10 Lagacé, Jean-Pierre 0 -2B 0

Section A

Trois nulles !
G. Groleau – Y. Brousseau : 39… Tg2 (au lieu de 39… Th2) aurait sans doute permis à Yvan de marquer le point.
R. Rose – M. Desjardins : « Ouf ! J’ai été chanceux … » m’a lancé Michel à la conclusion de cette longue partie.
M. Arsenault – A. Boucher : Belle partie, tout en équilibre du début à la fin.

Section B


D. Raymond – B. Laferrière
: Un longue partie. L’erreur fatidique semble être 48.Da2, mais Daniel était déjà dans une position très difficile à défendre.
G. Jobin – F. Akrib : Il faudra que j’apprenne à jouer mes ouvertures plus rapidement… et à jouer un peu plus agressif !
M. Laurin – P. Scantland : Après 24.Fd2 (il fallait essayer Rf1) Dxd4, les Blancs sans dans une position vraiment inconfortable.
C. Leon – D. Potvin : Le coup 18…f5 semble bien naturel. Pourtant, c’est aux Blancs qu’il profite.
A. Poirier – A. Danilov : 18.Dd3 semble être le coup perdant. Stockfish 5 suggère cxd4.
J. Morel – Y. Arsenault : Yves était tellement heureux de pouvoir enfin sortir son Fou du cercueil… mais Joseph avait un gros clou supplémentaire !

Section C

D. Lemieux – N. Dupont-Mageau : Nicolas a sans doute été un peu trop téméraire dans cette partie.
F. R. Pouliot – M. Ménard : Une partie bien balancée jusqu’à la finale. Au lieu de 32.Ce2, François aurait conservé un bon avantage avec 32.Rd4.
V. Éthier – P. Traversy : Un coup de fourchette a fait très mal à notre ami Pierre.
P. Simard – M. Rose : Une ouverture Bird dans laquelle ce sont les Noirs qui attaquent sur l’aile-Roi !
J.-P. Lagacé – R. Pilon : M. Lagacé est un nouveau venu au club. Sans doute était-il un peu nerveux…


PGN – RONDE 1

DEUX BELLES FÊTES DE QUARTIER DE FIN D’ÉTÉ

Nous nous sommes fait remarquer lors de notre populaire et appréciée présence aux Jeux de la francophonie canadienne; si bien que dès la semaine suivante, nous recevions deux invitations pour participer à des fêtes de quartier, l’une à la mi-août et l’autre en début de septembre. Nous ne pouvions dire non à ces deux belles occasions de promotion, c’est en plein notre mission et nous y étions !

AU PARC LAFLÈCHE

L’organisme communautaire La Pointe aux Jeunes qui s’occupe principalement des ados existe depuis plus de trente ans et a pignon sur rue dans l’ancienne municipalité de Pointe-Gatineau. Elle dessert un vaste territoire qui inclut le secteur Le Baron à dense population et le grandissime vieux Pointe-Gatineau.

Miam, miam... que c'est bon des pions ! (Photo : M. Laurin)

La dynamique Directrice générale Madame Anne Boutin me rejoint par téléphone et sollicite notre présence pour le samedi 16 août au parc Laflèche de la rue Lausanne afin d’assurer une animation à la fois ludique et culturelle. Beau et grand parc moderne, doté d’un terrain de soccer pour les grands et équipé de petits manèges et carrousels pour les bambins, c’est un endroit approprié pour une fête de quartier, situé dans une rue suffisamment achalandée et susceptible d’attirer tout le voisinage.

Beaucoup de jeunes sont au rendez-vous dès 9 h le samedi matin pour donner un coup de main au montage des tentes et à l’installation des kiosques. De plus, il y a de prévu une épluchette de blé d’Inde, des hot-dogs sur barbecue, des petits desserts et des breuvages: tout cela servi gratuitement ! Même un efficace DJ équipé d’un tonitruant système de son est sur place pour faire danser bien des jambes ! De quoi attirer beaucoup, beaucoup de monde !

Mais il y a un hic au scénario prévu: la météo et son dévolu ! On annonce une journée pluvieuse, peut-être pas une pluie abondante, mais plutôt décevante et un peu dérangeante ! On n’est quand même pas pour annuler notre bel événement pour quelques flaques d’eau et on décide d’y aller et de faire la fête. On regroupe toutes les tentes pour mieux abriter et réunir dans un seul endroit tout son monde. La LÉO installe tous ses jeux, incluant deux jeux surdimensionnés, sous deux belles larges tentes, a même une table pour ses dépliants d’information et de règlements d’échecs. Elle met aussi à l’extérieur son jeu géant à la disposition des jeunes qui pour la plupart font fi d’une petite pluie !

Et la fête fut réussie ! Il y avait beaucoup de jeunes sur place accompagnés de leurs parents et amis. Si bien, que nos échiquiers étaient constamment bien occupés. En fait, la pluie nous a aidé un peu en quelque sorte puisque en étant au sec, nous avons réussi à rassembler et intéresser beaucoup de monde à venir sous notre plaisant chapiteau, soit pour jouer une partie ou pour apprendre les règles des échecs. Nous avons aussi rencontré des amateurs d’échecs qui n’avaient pas joué depuis de nombreuses années et qui étaient heureux d’apprendre qu’il y a plusieurs clubs d’échecs en activité dans l’Outaouais.

J’en profite pour remercier Madame Anne Boutin pour cette belle initiative, tous les jeunes de la Pointe aux Jeunes pour leur dévouement, la Ville de Gatineau pour son implication et Monsieur Valori Éthier de la LÉO pour son rôle de proféchecs LÉO sur place et comme bénévole pour notre organisme.

AU PARC SAINT-RENÉ

Bel aperçu des espaces LÉO (Photo : M. Laurin)

Depuis plus de trois ans, nous sommes en étroite collaboration avec le Relais des Jeunes Gatinois, organisme communautaire multi-services dévoué aux jeunes et aux familles dans le secteur Vieux-Gatineau depuis 35 ans.

Le Club d’Échecs de Gatineau (CEG) a ses pénates dans leurs locaux et y maintient ses activités régulières tous les vendredis soir. Nous sommes en mesure d’apprécier l’importance de leur implication auprès de toutes les générations, le bon travail qui s’y fait et les retombées bénéfiques auprès de la communauté gatinoise.

Lorsque le Président du Relais des Jeunes Gatinois, Monsieur Jacques Laramée, m’a demandé si la LÉO était intéressée à offrir ses services d’animation pour son épluchette de blé d’Inde du 6 septembre au parc Saint-René, il va de soi que notre participation était assurée.

Ce parc est situé en plein coeur du Vieux-Gatineau tout près de la rue Main. Il est muni d’un terrain de basket-ball asphalté et d’une adéquate aire de jeu de volley-ball. Il y a aussi un bâtiment en béton muni d’un frigo et d’un poële et très pratique pour le service alimentaire d’une fête de quartier.

Nous sommes chanceux, car dès notre arrivée vers 10 h, après les gros orages de la veille et une incessante pluie durant toute la nuit jusque tard en matinée, le soleil apparaît, le ciel bleu s’installe et nous avons droit à une splendide journée pour toutes les activités prévues. On retrousse nos manches et c’est l’installation des tentes, l’épluchage des blés d’Inde et le son des premiers rebonds des ballons.

Nous sommes situés pas trop loin du kiosque musical de l’Amicale des personnes handicapées physiques de l’Outaouais sous la supervision de Monsieur Jacques de Bellefeuille qui s’occupe de la sonorisation. En vedette, l’auteur-compositeur-interprète de Gatineau Monsieur Alain Barbeau qui nous a charmé par la douceur de ses chansons et fait vibrer au rythme de son style folk rock.

Nous avons à notre disposition deux jolies tentes toutes blanches et y installons rapidement une douzaine de jeux double-poids et de plus, il y a à proximité, nos deux jeux surdimensionnés et évidemment notre très attirant jeu géant. Mes accompagnateurs LÉO pour la journée sont Messieurs Valori Éthier et Bob Lacasse qui donnent de nombreux conseils, jouent quelques parties et montrent à jouer à de nombreux  novices. De mon côté, je rencontre des gens intéressants, leur remets nos brochures d’information à propos de nos clubs et explique aux gens la popularité de plus en plus grandissante du jeu d’échecs chez nous, surtout auprès des jeunes.

Nous avons eu droit à un beau samedi bien rempli de belles activités extérieures. Les gens en ont profité pleinement et nous nous sommes fait connaître encore plus.

Mercis à Messieurs Jacques Laramée et Guylain Hotte du Relais des Jeunes Gatinois pour cette belle réalisation, à Monsieur Jacques de Bellefeuille de l’Amicale des personnes handicapées physiques de l’Outaouais pour son savoir-faire technique et à mes compagnons LÉO pour leur aide, Monsieur Valori Éthier et Monsieur Bob Lacasse.

Ah ! J’oubliais ! Y’était «ben» bon le blé d’Inde !!!

Marcel Laurin, président de la LÉO

Ne prenez pas notre Carlos !

Carlos Leon

La saison 2014-2015 du Cercle d’échecs de Hull fut lancée hier soir par une conférence fort intéressante donnée par Carlos Leon. Elle portait sur la question des échanges: quand, quoi et pourquoi échanger dans diverses situations. Voici quelques liens partagés par Carlos. Le premier lien illustre fort bien le propos de son exposé.

1. To take is a mistake!

2. Vidéo de la série « Lecture with a GM » Il y en a plusieurs et ils sont tous très bons.
Irina Krush (Trading Pieces & Pawns)

3. Vidéos de majnu2006 sur le milieu de partie. Un must !

4. Très bon site gratuit pour pratiquer l’aspect tactique

5. Site gratuit pour pratiquer des finales de base

Par ailleurs, n’oubliez pas de consulter le programme de la première moitié de la saison du CEH. Le premier tournoi est un suisse de 5 rondes à 3 sections fluides et débute le 9 septembre. Contactez Fabien Gagnon pour plus d’informations.

Importante présence LÉO
aux Jeux de la Francophonie canadienne

Cette année, du 23 au 27 juillet, Gatineau était la ville-hôtesse de la 6e édition des Jeux de la francophonie canadienne qui a lieu tous les trois ans. Événement par excellence pour réunir cette belle jeunesse francophone de tout le pays pendant quelques jours, cette mégafête familiale leur permet de se rencontrer, d’apprendre à se connaître, d’échanger et de fraterniser quelque peu.

Pour bien mesurer toute l’amplitude organisationnelle d’un tel rassemblement, rien de mieux que de connaître les statistiques reliées aux Jeux 2014 : plus de 1,000 participants de 13 provinces et territoires canadiens, 750 bénévoles de Gatineau et des régions environnantes, 200 organisateurs, 75 partenaires communautaires, 20,000 spectateurs, 15,000 heures de bénévolat et 20,000 repas servis.  


De plus, le comité organisateur a concocté une audacieuse programmation qui reflète avantageusement les goûts et les sphères d’intérêt des jeunes d’aujourd’hui. En plus des traditionnelles compétitions sportives, l’ajout d’un volet arts et un de leadership rejoint plus de monde, favorise une meilleure participation, enrichit de façon significative la qualité de l’événement en le propulsant et l’élevant vers de nouveaux sommets jamais atteints.

La Ville de Gatineau possède sur son vaste territoire suffisamment d’adéquates infrastructures modernes en mesure de satisfaire les normes de qualité recherchées, ce qui assure le bon déroulement de toutes les activités prévues, quelles qu’elles soient. Cela facilite le travail des intervenants, permet aux athlètes d’offrir de meilleures performances et aux artistes de plus beaux spectacles.

La Place de la Cité et le village des Jeux étaient les lieux rassembleurs et chaque jour on venait s’y amuser et s’y détendre. Les jeunes animateurs de la radio des Jeux informaient les visiteurs du lieu des compétitions à venir et des spectacles prévus en soirée.   Ils interviewaient aussi des participants de tous les coins du pays pour mieux comprendre leur expérience de vivre en français dans des régions où ils sont minoritaires ou même très peu nombreux. Il était plaisant d’entendre leur mélodieux accent exotique dans un français impeccable.

De notre côté, la Ligue d’Échecs de l’Outaouais avait comme mission d’égayer les jeunes participants et était présente au lieu d’hébergement principal, soit la polyvalente Le Carrefour. Chaque matin dès 9 heures, je m’y rendais, vérifiais l’état de la quinzaine de jeux et échiquiers, replaçais toutes les pièces et prenais le pouls de la journée précédente. Les bénévoles sur place étaient en mesure de constater que les jeunes francophones de partout au Canada aiment beaucoup jouer aux échecs et il s’y disputait des centaines de parties du matin jusque tard en soirée. Quoi de mieux pour passer le temps, oublier sa petite gêne et rencontrer des gens intéressants que de jouer une partie d’échecs!  Et peut-être même, pour les plus courageux, se permettre de lancer des défis aux autres délégations et de les affronter dans un match par équipe?!


Par la suite, j’allais au village des Jeux pour préparer notre journée qui débutait à 10 h. Nous avions une belle grande superficie en plein cœur du village et j’installais sur douze grandes tables vingt-quatre échiquiers en vinyle et des pièces double-poids réglementaires, à l’épreuve du vent et parfaites pour jouer en plein air. Nous avions suffisamment de chaises confortables pour tous nos jeux et aussi les amateurs d’échecs pouvaient jouer des parties sur un de nos deux jeux surdimensionnés ou utiliser notre très visible jeu géant.

Deux belles grandes tentes pouvaient contenir tout notre équipement entreposé de façon sécuritaire lors de la fermeture à 21 h. L’une d’elles servait de kiosque d’information à propos des clubs d’échecs de la LÉO. On y trouvait le pamphlet de nos activités de même que l’abrégé des règlements « Les échecs pour tout le monde » de la Fédération québécoise des échecs. On pouvait aussi consulter quelques revues comme des numéros récents d’Échec Plus  et d’Europe Échecs. L’autre était une classe d’échecs et si des parents et leurs enfants, ou tout intéressé, désiraient apprendre tout de suite à jouer pour vrai une première partie, nous avions des proféchecs LÉO sur place qui leur expliquaient sur un échiquier mural les règles de base. Il y avait deux jeux disponibles pour un suivi et on pouvait alors tenter de jouer correctement aux échecs. On était là pour s’assurer qu’on avait bien compris la leçon et on répondait à toutes leurs questions. En à peine trente minutes, ces nouveaux adeptes du noble jeu étaient prêts pour aller jouer des parties amicales sur un de nos jeux extérieurs. Nous avons, durant les cinq jours des Jeux, donné plus d’une quarantaine de leçons d’échecs et initié près d’une centaine de nouveaux amateurs qui nous remerciaient chaleureusement pour cette belle initiative.

Il y avait pas mal de monde chez nous?! Chaque jour, nous avons connu des heures de pointe de longue durée et tous les échiquiers étaient souvent tous occupés?! Des parties amicales, il s’en est joué par centaines et il y avait des joueurs de tous les âges, dont beaucoup, beaucoup de jeunes?! On voulait à tout prix jouer sur nos jeux surdimensionnés et le jeu géant a été le plus populaire auprès des plus jeunes. On y jouait constamment avec un beau sourire?!


Les trois premières journées, nous avons lancé le défi aux amateurs d’échecs d’affronter un de nos joueurs-vedettes en simultanée à compter de 18 h. Monsieur Guy Piché a été le premier à s’exécuter le mercredi et a remporté ses 15 parties. Le lendemain, c’est Monsieur Carlos Antonio Leon qui était en action dans une soirée fort occupée et il a gardé notre fiche immaculée en gagnant ses 30 duels. Finalement le vendredi soir, le jeune Étienne Latreille, seulement douze ans, n’a accordé qu’une seule partie nulle en 15 affrontements; la LÉO s’enorgueillit ainsi d’un résultat de 59 victoires et aucune défaite en 60 parties disputées.

Le samedi à 13 h, l’attraction principale en a étonné plus d’un. Le Maître national d’Ottawa Monsieur David Gordon est venu affronter à l’aveugle six joueurs en même temps dont trois joueurs de bon calibre de notre ligue. Il avait les yeux bandés et était assis à dos de ses adversaires. Je transmettais les coups joués du Maître à mon acolyte Monsieur Claude Bouchard qui déplaçait les pièces pour celui-ci et me relayait verbalement ceux joués par ses adversaires. Nous avions annoncé ce tour de force à la radio des Jeux et plusieurs personnes incrédules et sceptiques ne pouvaient envisager humainement possible un tel spectacle. Ils sont venus constater de visu notre phénomène, car vaut mieux le voir pour le croire?! Pendant plus de quatre heures et en plein soleil, notre surdoué a travaillé très fort, a bien mémorisé toutes les positions changeantes sur les six échiquiers, calculé de nombreuses variantes et trouvé les bons coups sans jamais se tromper une seule fois. Il a remporté de façon décisive cinq belles victoires et seule notre jeune vedette d’âge cadet Étienne Latreille a été en mesure de lui arracher une partie nulle. Quel incroyable spectacle !

Félicitations à Monsieur Gordon pour une telle performance ! Du jamais vu en Outaouais?!

Les cinq journées des Jeux ont passé très rapidement, mais elles ont réussi à renforcer nos liens identitaires, célébrer notre jeunesse et nous faire sentir si bien chez nous en compagnie de cette belle grande famille francophone pancanadienne ! Une belle ambiance de camaraderie et de fraternité était sentie durant toutes les compétitions, les épreuves et les spectacles. Le soleil aussi a été omniprésent et a apporté une belle chaleur qui a réchauffé nos cœurs pour faire des Jeux de la francophonie canadienne Gatineau 2014 un immense succès sur tous les plans?!  


C’est tout à l’honneur du comité organisateur sous la présidence de Monsieur Benoît Pelletier, du Directeur général Monsieur Yves Lahaie, du Directeur de la programmation Monsieur Denis Piché, de la Directrice du financement et des partenaires Madame Anick Néron et de leur belle grande équipe de bénévoles?! De gros mercis à la Ville de Gatineau et ses dévoués employés. D’autres mercis aussi à mes bons amis de la LÉO pour leur précieuse aide au Village. Enfin, bravo aux jeunes francophones de partout au Canada pour leur belle énergie, leur enthousiasme et leurs beaux talents. Merci d’être venus nous saluer à Gatineau !

La Ligue d’Échecs de l’Outaouais est fière d’avoir participé à cette belle célébration de notre jeunesse, d’avoir contribué à son succès et d’avoir permis à beaucoup de monde de bien s’amuser?!

Marcel Laurin
président de la Ligue d’Échecs de l’Outaouais

LÉO au Pays des Merveilles… de Sable

Photo : Catherine Perras

Photo : Catherine Perras

Il était une fois une ligue d’Échecs (LÉO) bien décidée pour se faire connaître de participer tout au long de l’année à de nombreux événements populaires. Et l’été, ce sont les festivals de toutes sortes qui ont la cote d’amour… et de soleil ! C’est le temps d’en profiter puisqu’il fait beau et que nous sommes en plein air !

L’un d’eux est devenu pour nous une incontournable occasion puisqu’on y retrouve à la fois la beauté des magnifiques sculptures de sable, le plaisir de la baignade familiale, des compétitions nautiques amusantes et plein de jeux de toutes sortes pour tous les goûts. Il s’agissait cette année de la 14e édition du Festival des Merveilles de Sable de Gatineau et une belle chaleur idéale a grandement contribué à amener les vacanciers par milliers au lac Beauchamp le week-end du 5 et 6 juillet.

Pour une deuxième année consécutive, nous y étions présents la journée du samedi qui avait comme particularité d’inclure la finale du 4e festival Les  Courses en folie ainsi que la remise des prix des différentes catégories du concours de sculptures. Comme nouveauté cette année, il y avait des structures gonflables qui ont fait le bonheur de tous les jeunes baigneurs (sous surveillance adéquate) et aussi le Grand mouillage qui consistait à de rafraîchissantes batailles de fusil à eau.

Nous avions douze jeux double-poids bien installés sur mes légères tables-valises, parfaits pour des échecs en plein air et à l’épreuve des soubresauts de l’imprévisible dieu Éole. Aussi, nous avions deux jeux surdimensionnés très occupés et un jeu géant qui a vraiment bien joué son rôle de fascination, car des parties s’y tenaient en permanence !

Comme attraction échiquéenne, Alexis Poirier, 15 ans et champion Cadet LÉO 2014, a affronté en simultanée à midi tapant 15 adversaires qu’il a tous défaits en 90 minutes et par la suite le talentueux Nicolas Dupont-Mageau,14 ans, a pris la relève à 15 h et a offert une bonne performance de 15 victoires et seulement 3 défaites. Bravo à nos deux jeunes joueurs-vedettes!

Nicolas Dupont-Mageau à l'oeuvre ! (Photo : M. Laurin)

Nicolas Dupont-Mageau à l'oeuvre ! Photo : Marcel Laurin

Des centaines de parties furent disputées durant toute la journée. Nous avons constaté la popularité grandissante du jeu d’échecs et surtout l’intérêt démontré par les jeunes à vouloir apprendre les règles et connaître nos activités dans la région. Nous en avons donc profité pour rencontrer de nombreux parents en leur expliquant les bienfaits de jouer aux échecs autant pour leurs enfants que pour eux. Nous leur remettions la brochure des activités de nos clubs de même que l’excellent abrégé de la FQE  « Les échecs pour tout le monde ». Ce fut une journée agréable, il y avait des sourires partout et tous se sont bien amusés!

J’aimerais remercier les organisateurs de ce merveilleux festival qui grossit et prend de la maturité. Félicitations à Pauline Bouchard, Directrice générale de l’AGAP et sa belle équipe de bénévoles de même qu’à Monsieur Jean-Christophe Régnier, Directeur général de l’événement pour leurs excellentes décisions prises  autant du côté des nouveautés apportées que des opérations promotionnelles. Leurs gros efforts déployés sont récompensés par un travail de longue haleine bien fait et expliquent le beau succès de cette année. Ils ont le vent dans les voiles !

Nous remercions aussi la Ville de Gatineau pour son implication en offrant des installations impeccables et gratuites qui permettent à de nombreuses familles de profiter d’une belle journée d’été dans un tel environnement enchanteur! On est fier d’être Gatinois!

De gros mercis aux bénévoles LÉO qui m’ont accompagné soient Richard Rose, Nicolas Dupont-Mageau, Roy Sun, Alexis Poirier et son père Damien.

La Ligue d’Échecs de l’Outaouais est heureuse d’avoir contribué au succès de cette magnifique fête estivale. Que de beaux souvenirs! Quelle belle réussite!

La «merveille» Marcel !

La «merveille» Marcel ! Photo : Catherine Perras

La Ligue d'échecs de l'Outaouais félicite Qiyu Zhou, la Championne du Monde des moins de 14 ans !


Marcel Laurin gagne au RA Fall Open

Toutes nos félicitations à notre président pour avoir remporté la section des moins de 1900 au tournoi d'automne du RA. Marcel a réussi un excellent 4 en 5 et a ainsi empoché la somme de 175$.
Il faut aussi noter l'excellente performance de Luc Villeneuve qui termine ex-æquo en deuxième place et gagne 87,50$.
Tableau complet des résultats sur le site de la FCE.
LEO au JFC
Conseil d'administration

Marcel Laurin, président
Paul Simard, secrétaire
Nabil Ketata, trésorier
Gilles G. Jobin, directeur
Jacques Danis, directeur
Hubert Séguin, directeur
Nos commanditaires









Articles